Conseil métropolitain du 16 octobre © Laure Gicquel - Placegrenet.fr

Tollé de l’opposition à la Métro au sujet des représentants au sein de l’Établissement public foncier local

Tollé de l’opposition à la Métro au sujet des représentants au sein de l’Établissement public foncier local

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Au cours du conseil métropolitain du vendredi 29 janvier, le président de la Métropole Christophe Ferrari a annoncé sa décision de changer les représentants métropolitains au sein de l’Établissement public foncier local (EPFL) du Dauphiné. S’en est suivie une discussion houleuse avec les représentants de l’opposition. Ce, puisque deux membres du groupe de Dominique Escaron sont remplacés par des élus de la majorité.

 

 

Dominique Escaron, maire du Sappey-en-Chartreuse et pré­sident du groupe Communes au Coeur de la Métropole (CCM), s’in­digne de la déci­sion concer­nant les repré­sen­tants métro­po­li­tains à l’EPFL.

« C’est une décla­ra­tion de guerre ! » a lancé le maire du Sappey-en-Chartreuse Dominique Escaron, pré­sident du groupe Communes au Cœur de la Métropole (CCM), devant la modi­fi­ca­tion de la dési­gna­tion des repré­sen­tants métro­po­li­tains au sein de l’Établissement public fon­cier local du Dauphiné (EPFL‑D).

 

En fin de conseil métro­po­li­tain, Jean-Luc Corbet, maire de Varces et membre du groupe Notre Métropole Commune (majo­rité), a en effet pré­senté une déli­bé­ra­tion pro­po­sant de rem­pla­cer quatre de ses huit repré­sen­tants, dont deux conseillers de la majo­rité et deux du groupe d’op­po­si­tion CCM. La rai­son invo­quée ? L’EPFL‑D, qui assure « une acti­vité prin­ci­pale de por­tage fon­cier » pour les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, a modi­fié ses sta­tuts « afin d’in­té­grer de nou­veaux ter­ri­toires ».

 

Jean-Luc Corbet a indi­qué en pré­am­bule que, « bien évi­dem­ment », la Métro était favo­rable au « ren­for­ce­ment de l’EPFL par l’en­trée de nou­velles com­mu­nau­tés de com­munes ». Avant de sou­le­ver une « dif­fi­culté » : les nou­veaux sta­tuts « ne reflètent pas, à sa juste mesure, le poids démo­gra­phique de Grenoble Alpes Métropole. Ce qui pose un pro­blème démo­cra­tique ». D’autant plus si ceux-ci ne prennent pas en compte « la pon­dé­ra­tion des voix lors des votes [en conseil métro­po­li­tain] ».

 

 

« C’est une mécanique de dilution des élus métropolitains qui a été proposée »

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 69 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laure Gicquel

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Théâtre du Créarc, pièce Barbe bleue
La métropole grenobloise veut continuer d’investir dans les grands projets malgré un budget plombé par la crise

  FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble-Alpes Métropole a débattu sur le rapport d'orientation budgétaire le 29 janvier 2021. Le vice-président aux finances, Raphaël Lire plus

Anne Roche quitte les deux groupes d’Alain Carignon et rejoint à la Métro celui dirigé par Dominique Escaron

  EN BREF - Anne Roche, élue au conseil municipal de Grenoble sur la liste d'opposition d'Alain Carignon, a quitté mi-octobre 2020 les groupes qu'il Lire plus

Quand la qualité démocratique du scrutin est remise en question © Laure Gicquel
Métropole de Grenoble : la démocratie au cœur du débat sur la réélection de Christophe Ferrari

  FOCUS - La réélection de Christophe Ferrari à la tête de la Métropole continue d'agiter les passions. Le groupe de Yann Mongaburu, Une Métropole Lire plus

Brouhaha général après la réélection de Christophe Ferrari à la tête de la Métro… avant une crise institutionnelle ?

  FOCUS - L'élection mémorable du 17 juillet 2020 a vu Christophe Ferrari conserver sa place de président de la Métropole de Grenoble. Non sans Lire plus

© Limatech
Élection du président de la Métropole de Grenoble : ambiance “Game of Thrones” au sein de la gauche

  DÉCRYPTAGE - Le 17 juillet, un nouvel épisode clé du calendrier électoral succèdera aux municipales : les élections métropolitaines. À Grenoble, Christophe Ferrari, actuel Lire plus

Elu en 2014, Philippe Lorimier vise un second mandat consécutif à Crolles. © Thomas Courtade - Place Gre'net
Trottinettes et vélos électriques en location montrent patte verte à Grenoble

  FOCUS - Les premières trottinettes électriques en location arriveront à Grenoble ce premier week-end de juillet. Elles seront accompagnées de vélos à la fin Lire plus

Flash Info

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

|

29/11

16h01

|

|

29/11

11h15

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin