Précarité étudiante: le maire de Grenoble Éric Piolle interpelle le gouvernement

Précarité étu­diante : le maire de Grenoble Éric Piolle inter­pelle le gouvernement

Précarité étu­diante : le maire de Grenoble Éric Piolle inter­pelle le gouvernement

FOCUS – Face à la détresse des étu­diants, le maire de Grenoble a décidé d’in­ter­pel­ler le gou­ver­ne­ment. Éric Piolle a envoyé un cour­rier, mardi 26 jan­vier, à Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supé­rieur, de la Recherche et de l’Innovation mais aussi à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé. Le maire les enjoint à agir pour lut­ter contre la pré­ca­rité, tout en taclant les mesures annon­cées par Emmanuel Macron.

« La France, si elle veut conti­nuer à être une nation appre­nante, doit faire de ses étu­diant-es des citoyen-nes qui jouissent des mêmes droits à vivre en sécu­rité et en bonne santé, afin de se for­mer et de s’é­man­ci­per dans les meilleures condi­tions », écrit Éric Piolle dans un cour­rier adressé mardi 26 février à Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supé­rieur, de la Recherche et de l’Innovation. Ainsi qu’à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé.

Campus de Grenoble (avant pandémie) © Florent Mathieu - Place Gre'net

Campus de Grenoble (avant pan­dé­mie) © Florent Mathieu – Place Gre’net

Les étu­diants ont mul­ti­plié les mani­fes­ta­tions en jan­vier pour crier leur colère. Une pre­mière mobi­li­sa­tion a eu lieu jeudi 21 jan­vier et une autre mardi 26 jan­vier. Le maire de Grenoble a donc décidé, à son tour, d’in­ter­pel­ler le gou­ver­ne­ment par cour­rier. On compte 68 000 étu­diants dans la Capitale des Alpes. Qui, depuis un an, doivent com­po­ser avec l’incertitude.

Une pré­ca­rité étu­diante exa­cer­bée par la crise

Les étu­diants subissent de plein fouet la crise sani­taire et ses consé­quences éco­no­miques. En 2019, 20% des étu­diants vivaient sous le seuil de pau­vreté. « Précarité ali­men­taire, pré­ca­rité en besoins de pre­mières néces­sité, frac­ture numé­rique sont le lot d’un trop grand nombre d’entre-eux », rap­pelle Éric Piolle. Le Centre com­mu­nal d’ac­tion sociale (CCAS) dis­tri­bue ainsi 400 repas chaque semaine aux étu­diants en situa­tion de précarité.

Éric Piolle, maire de Grenoble © Simon Marseille – Place Gre’net

Éric Piolle, maire de Grenoble © Simon Marseille – Place Gre’net

« La concur­rence exa­cer­bée, elle, com­mence dès ParcourSup et jalonne les par­cours d’an­née en année : elle est une insé­cu­rité sup­plé­men­taire », ajoute le maire de Grenoble. Il pointe éga­le­ment du doigt des dis­pa­ri­tés de trai­te­ment entre les élèves. Ceux en classes pré­pa­ra­toire assistent aux cours en pré­sen­tiel, alors que la grande majo­rité des étu­diants suivent les cours à dis­tance, par visioconférence.

Des jeunes en détresse psychologique

Cette pré­ca­rité se tra­duit par une détresse psy­cho­lo­gique. « A un âge où l’on se construit et qui déter­mine les hori­zons de toute une vie, ces fra­gi­li­tés impactent dura­ble­ment la santé men­tale », com­mente Éric Piolle. Et ces der­nières semaines les sui­cides aug­mentent. A Grenoble, deux étu­diants on mis fin à leurs jours depuis fin décembre. Et une autre per­sonne a fait une ten­ta­tive de suicide.

Pancarte dans la manifestation du mardi 26 janvier 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net

Pancarte dans la mani­fes­ta­tion du mardi 26 jan­vier 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net

Face à cette situa­tion, Emmanuel Macron a pro­posé un chèque psy pour per­mettre de consul­ter un professionnel.

Une « avan­cée » pour l’é­dile de Grenoble… mais un geste insuf­fi­sant. « Le manque d’offre de soins, la més­in­for­ma­tion des étu­diants et les tabous encore pré­gnants sont autant d’obs­tacles qu’un “chèque psy” ne lèvera pas », tacle Éric Piolle.

« Nous deman­dons une cam­pagne d’in­for­ma­tion mas­sive autour de la santé men­tale per­met­tant aux étu­diants de s’in­for­mer, d’être orien­tés et écou­tés. Nous deman­dons le recru­te­ment, en urgence, du plus grand nombre d’as­sis­tantes sociales et de psy­cho­logues », exhorte le maire de Grenoble. Les psy­chiatres subissent éga­le­ment depuis plu­sieurs années des baisses de dota­tions. Ce qui se tra­duit par une dégra­da­tion des soins, comme le relève La Croix.

Des moyens humains sup­plé­men­taires pour accueillir les élèves en présentiel

Emmanuel Macron a éga­le­ment annoncé le retour pro­gres­sif des étu­diants sur les cam­pus. Dans un pre­mier temps une jour­née par semaine. « Malgré ces annonces, le retour des étu­diants en pré­sen­tiel est com­plexe, dans les faits, en rai­son du manque de pro­fes­seurs en capa­cité d’a­ni­mer les tra­vaux diri­gés », constate Éric Piolle.

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supé­rieur, de la Recherche et de l’Innovation. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le maire de Grenoble sou­haite des moyens sup­plé­men­taires et l’in­dem­ni­sa­tion des ensei­gnants à la hau­teur de leur inves­tis­se­ment. De plus, il craint que le Grenelle de l’é­du­ca­tion ne « dégrade le ser­vice public d’é­du­ca­tion à l’heure où des créa­tions mas­sives de postes devraient être pro­po­sées ». Une prise de posi­tion par laquelle l’élu plus­soie aux reven­di­ca­tions por­tées par les syn­di­cats de l’Éducation natio­nale dans leurs mobilisations.

La mise en place d’un RSA jeune

Éric Piolle salue la mise en place de deux repas à un euro au Crous pour tous les étu­diants. Mais pour lui, elle per­met juste de com­bler les carences de l’État. « Cette mesure n’au­rait cepen­dant pas lieu d’être si le sys­tème de bourses cou­vrait l’en­semble des situa­tions et si, par ailleurs, les aides sociales comme les APL n’a­vaient pas été ampu­tées », attaque l’é­dile grenoblois.

La précarité des étudiants a été exacerbée par la crise du Covid-19. © Tim Buisson – Place Gre’net

La pré­ca­rité des étu­diants a été exa­cer­bée par la crise du Covid-19. © Tim Buisson – Place Gre’net

Quelques mois après son élec­tion, Emmanuel Macron a décidé de bais­ser les aides au loge­ment (APL) alors que cette aide pro­fi­tait aux plus modestes. Une mesure mal per­çue alors que, dans le même temps, le pré­sident sup­pri­mait l’Impôt sur la for­tune. « Retirer aux plus modestes 5 € par mois d’aide pour les redis­tri­buer sous forme de sou­tien ali­men­taire ponc­tuel, c’est là toute l’in­co­hé­rence de votre poli­tique », tance Éric Piolle.

Dès lors, le maire de Grenoble demande le gel dans les coupes bud­gé­taires. Ainsi que la mise en œuvre des objec­tifs du plan pau­vreté. Et réitère enfin son sou­tien à la mise en place d’un RSA jeune.

Tim Buisson

Tim Buisson

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Alan Confesson a inauguré le nouvelle borne d'eau potable installée place Championnet. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Budget par­ti­ci­pa­tif : la Ville de Grenoble inau­gure une nou­velle borne-fon­taine d’eau potable place Championnet

FOCUS - La Ville de Grenoble a inauguré, lundi 22 juillet 2024, une nouvelle borne-fontaine d'eau potable, place Championnet. L'aboutissement du projet La Grenobloise, lauréat Lire plus

Isère : plus de 13 000 lettres non dis­tri­buées retrou­vées chez un fac­teur qui écour­tait ses tour­nées depuis un an

FLASH INFO - Plus de 13 000 lettres ont été découvertes, le 10 juillet 2024, dans le garage d'un facteur, à L'Isle-d'Abeau (Isère). Celui-ci les Lire plus

Le patou : une aide devenue indispensable pour les bergers.
Vercors : une ran­don­neuse atta­quée par plu­sieurs patous et secou­rue par hélicoptère

FLASH INFO - Une femme de 35 ans a été attaquée par plusieurs patous - les chiens protégeant les troupeaux en alpage - alors qu'elle Lire plus

Emplois possiblement fictifs à la Région: l'opposition tire à boulets rouges sur Laurent Wauquiez
Dîner des som­mets : la liste des invi­tés dif­fu­sée, l’op­po­si­tion s’in­ter­roge sur une « fuite orga­ni­sée » par Laurent Wauquiez

FOCUS - Lyon Mag a révélé, lundi 22 juillet 2024, la liste des 91 invités au “dîner des sommets” organisé par Laurent Wauquiez en juin Lire plus

Deux jeunes Grenoblois lancent le Cercle Paul-Mistral, nou­velle asso­cia­tion visant à refon­der une pen­sée de gauche

EN BREF - Un doctorant à l'Université Grenoble Alpes (UGA) et un étudiant à Sciences Po Grenoble ont annoncé, à la mi-juillet 2024, le lancement Lire plus

Un habitant d'Échirolles dénonce une copropriété "transformée en point de deal" cours Jean-Jaurès
Échirolles : un homme poi­gnardé et une femme per­cu­tée volon­tai­re­ment par un four­gon à 24 heures d’intervalle

FLASH INFO - Un homme de 51 ans a été blessé à coups de couteau, à Échirolles, samedi 20 juillet 2024 au soir. La suspecte, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !