En plein couvre-feu, une soirée clandestine rassemble deux cents personnes à Saint-Martin-d’Hères

sep article



 

FLASH INFO – L’instauration du couvre-feu à 18 heures n’a pas empêché près de 200 personnes de se retrouver à Saint-Martin-d’Hères. Une soirée clandestine à laquelle les policiers ont rapidement mis fin. Trois personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

 

C’est une des voi­sines qui a appelé la police aux alen­tours de 21 h 30 pour se plaindre du bruit pro­ve­nant d’un local asso­cia­tif situé rue de Barnave à Saint-Martin-d’Hères. La police est inter­ve­nue une demi-heure plus tard.

 

Une soirée clandestine rassemble 200 personnes en Isère. La voiture d'une patrouille de police nocturne à Grenoble. © Place Gre’net Tim Buisson

La voi­ture d’une patrouille de police noc­turne à Grenoble. © Place Gre’net – Tim Buisson

Sur place, les forces de l’ordre ont constaté la tenue d’une soi­rée clan­des­tine réunis­sant près de 200 per­sonnes. La plu­part des fêtards, pour cer­tains alcoo­li­sés, ont tenté de prendre la fuite.

 

Rapidement, une par­tie des indi­vi­dus se sont mon­trés hos­tiles et ont essayé de for­cer le cor­don poli­cier. Les forces de l’ordre ont ainsi uti­lisé des gaz lacry­mo­gènes pour por­ter assis­tance à leurs col­lègues pré­sents à l’in­té­rieur.

 

Dans l’a­gi­ta­tion de la fuite, deux poli­ciers mais aussi deux par­ti­ci­pants ont été bles­sés. La police a par ailleurs dressé 38 ver­ba­li­sa­tions pour non-port du masque.

 

 

Une enquête ouverte après la soirée clandestine

 

L’organisateur pré­sumé de la soi­rée, âgé de 36 ans, a été contrôlé devant l’en­trée secon­daire du local qu’il loue. Il a été placé en garde à vue pour mise en dan­ger de la vie d’au­trui. Visiblement en état d’ébriété, un jeune homme de 19 ans a éga­le­ment été inter­pellé et placé en garde à vue. Ce pour vio­lences volon­taires et outrage à per­sonnes dépo­si­taires de l’autorité publique ainsi que pro­vo­ca­tion à la rébel­lion.

 

La police a par ailleurs pro­cédé à l’ar­res­ta­tion du DJ de la soi­rée âgé de 35 ans pour mise en dan­ger de la vie d’au­trui. Il était en pos­ses­sion d’am­phé­ta­mines et de LSD. Le par­quet a confié la pour­suite de l’enquête à la sûreté dépar­te­men­tale du com­mis­sa­riat de police de Grenoble.

 

Tim Buisson

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
2341 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. sep article
  2. sep article