L'enquête mobilité de l'Agence d'urbanisme et du Smmag livre l'opinion des habitants de la grande région grenobloise

Grenoble reste la qua­trième ville la plus embou­teillée de France selon le fabri­cant de GPS TomTom

Grenoble reste la qua­trième ville la plus embou­teillée de France selon le fabri­cant de GPS TomTom

FIL INFO – Grenoble conserve sa place de qua­trième ville la plus embou­teillée de France. C’est en tout cas ce que démontre le rap­port du fabri­cant de GPS et d’ou­tils d’aide à la navi­ga­tion TomTom. Une place stable après plu­sieurs années d’aug­men­ta­tion. Ce alors même que le confi­ne­ment a favo­risé en 2020 la dimi­nu­tion du recours à la voi­ture dans l’agglomération.

Grenoble reste la 4e ville la plus embouteillée de France.Attente de voitures au feu, à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

File d’at­tente de voi­tures au feu à l’en­trée de la ville de Grenoble. © Léa Raymond – Place Gre’net

Dans le clas­se­ment 2021 des villes la plus embou­teillées de France, Grenoble arrive en qua­trième posi­tion, comme dans celui de 2020. Sur le podium, on retrouve Paris, Marseille et Bordeaux. Un clas­se­ment inchangé, éta­bli par le fabri­cant de GPS et d’ou­tils d’aide à la navi­ga­tion TomTom, publié chaque année à la même époque. Au niveau inter­na­tio­nal, la capi­tale des Alpes se posi­tionne en 92e position.

Si Grenoble gagné trois places en trois ans sur le ter­ri­toire fran­çais, le nombre d’heures d’embouteillages dans la ville a, lui, dimi­nué, en pas­sant de 151 heures à 112 heures. Les auto­mo­bi­listes gre­no­blois perdent ainsi en moyenne quatre jours et seize heures dans les embou­teillages chaque année. L’engorgement de la ville est quant à lui passé de 32% dans le clas­se­ment de 2019 à 26% pour celui de 2020. Une baisse de 6 points en un an.

Un effet confi­ne­ment sur l’u­sage de la voiture

En moyenne, les Grenoblois perdent 13 minutes dans les trans­ports le matin et 16 minutes le soir, le pic d’embouteillages étant atteint le ven­dredi entre 17 et 18 heures. À Paris, ville la plus embou­teillée de France, les habi­tants perdent 17 minutes le matin et 18 minutes le soir.

Sans sur­prise les confi­ne­ments, en par­ti­cu­lier le pre­mier, ont eu un fort impact sur la cir­cu­la­tion. En avril 2020, le taux d’embouteillage était ainsi estimé à 4%, contre 35% en février. D’autant que la Métropole de Grenoble a mis en place des poli­tiques inci­ta­tives en faveur du vélo, qui assure une dis­tan­cia­tion phy­sique et per­met de frei­ner la cir­cu­la­tion du virus.

La pratique du vélo a fortement augmenté lors du premier déconfinement. © Fanny Seguela - Place Gre'net

La pra­tique du vélo a for­te­ment aug­menté lors du pre­mier décon­fi­ne­ment. © Fanny Seguela – Place Gre’net

Des pistes tem­po­raires ont ainsi vu le jour au prin­temps. Et le prix de l’a­bon­ne­ment a été divisé par deux en novembre 2020, pen­dant le deuxième confi­ne­ment. Le télé-tra­vail reste en outre tou­jours d’ac­tua­lité, ce qui influe, aujourd’hui encore, sur le nombre de voi­tures en cir­cu­la­tion. Les dépla­ce­ments res­tent ainsi moins nom­breux par rap­port à une année dite « nor­male ».

Tim Buisson

Tim Buisson

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : sept nou­veaux bus élec­triques mis en cir­cu­la­tion sur les lignes C3 et C4 du réseau M Tag

FOCUS - Le Smmag et M Tag ont présenté, lundi 22 avril 2024, au dépôt d'Eybens, les sept nouveaux bus électriques mis en circulation prochainement Lire plus

Risques présents et habitants inquiets: le Rapport annuel sur les risques et la résilience (Rarre) livre ses conclusions
Risques envi­ron­ne­men­taux, éco­no­miques ou sociaux : les habi­tants de la région gre­no­bloise majo­ri­tai­re­ment inquiets

FOCUS - L'Agence d'urbanisme de la région grenobloise et l'Atelier des futurs ont présenté le Rarre. Autrement dit, le Rapport annuel sur les risques et Lire plus

Joan Miró, Bleu II, 4 mars 1961 © Succession Miró / ADAGP, Paris 2024 © Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne - Crédit photo : Centre Pompidou, MNAM-CCI/Audrey Laurans/Dist. RMN-GP
“Miró, un bra­sier de signes” : 130 chefs‑d’œuvre du peintre cata­lan, dont le trip­tyque des Bleu, expo­sés au musée de Grenoble

FOCUS - L'artiste catalan Joan Miró est à l’honneur au musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024 avec une grande exposition temporaire Lire plus

Le PCF André Chassaigne et le RN Jordan Bardella s'invitent à la Foire de printemps de Beaucroissant 2024
Beaucroissant : Marc Fesneau, le PCF André Chassaigne et le RN Jordan Bardella s’in­vitent à la Foire de prin­temps 2024

FLASH INFO - La Foire de printemps de Beaucroissant est de retour pour sa 53e édition, les samedi 20 et dimanche 21 avril 2024. Version Lire plus

M’Hamed Benharouga, Nathalie Levrat, Michel Vendra et Antoine Aufragne (Just). © Florent Mathieu - Place Gre'net
La Ville de Sassenage s’al­lie à Just pour mettre en place une mutuelle communale

FOCUS - La Ville de Sassenage a signé une convention avec la mutuelle Just pour la mise en place d'une mutuelle communale, afin de permettre Lire plus

Grenoble en sixième position des villes "où il fait bon vivre avec son chien", selon 30 millions d'amis
Grenoble, sixième ville « où il fait bon vivre avec son chien », selon 30 mil­lions d’amis

FLASH INFO - La Ville de Grenoble arrive 6e parmi les villes de plus de 100 000 habitants "où il fait bon vivre avec son chien". Créé Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !