À Sciences Po Grenoble, des étudiants creusent le filon du soutien scolaire

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

FIL INFO – À Sciences Po Grenoble, des étudiants creusent le filon du soutien scolaire avec Sciences Pistes, née à Paris et désormais déclinée en province. Profitant de la notoriété de l’école, ils entendent défier la concurrence à grand coup de marketing. Et n’ont pas peur de proposer des tarifs élevés.

 

 

La stuation financière de Sciences Po Grenoble est assainie. Mais l'école a-t-elle bien mesuré les enjeux de son intégration au sein de l'UGA ?

Des étu­diants de Sciences Po Grenoble donnent des cours de sou­tien sco­laire dans le cadre de Sciences Pistes. © Léa Raymond – placegrenet.fr

Des étu­diants de Sciences Po se mettent au sou­tien sco­laire. Surfant mani­fes­te­ment sur la vague des dégâts col­la­té­raux post-confi­ne­ment et la ruée de parents sur les cours de rat­tra­page, Sciences Pistes – c’est le nom de l’en­tre­prise – creuse le filon. L’initiative est par­tie d’un étu­diant de l’ins­ti­tut d’é­tudes poli­tiques de Paris, en 2019. Depuis, elle a essaimé un peu par­tout en France : Aix-en-Provence, Strasbourg, Toulouse, Saint-Germain-en-Laye, Lille, Rennes, Lyon, Bordeaux, puis Grenoble. Une affaire ron­de­ment menée…

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
1550 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bien à l’i­mage de Sciences pipo, école pour rem­plir les par­tis poli­tiques de pré­ten­tieux qui n’ont appris qu’une chose : avoir l’air de savoir.

    sep article