Hausse des frais d’inscription : Sciences Po temporise

sep article

La décision prise la semaine dernière par la Commission de l’Institut d’études politiques (IEP) d’augmenter les frais d’inscription, à compter de la rentrée 2014, continue d’entraîner de vives réactions de la part des représentants des étudiants de la liste Unef et Fac verte.

 
 

 

Hausse des frais d'inscription à Sciences Po Grenoble

© Sciences Po

Après s’être réunis en assemblée générale le mercredi 4 décembre, les étudiants avaient décidé en début de semaine d’envahir le conseil administratif qui devait se tenir ce mardi 10 décembre. Peine perdue : face à la mobilisation annoncée, la direction a préféré reporter le conseil à la semaine prochaine. « Comme, il s’agira d’une semaine de partiels, la direction table sur un essoufflement du mouvement », estime Quentin Ariès, élu Unef & Fac verte.
 
Si cette réforme passe, les frais d’inscription devraient en effet singulièrement augmenter, jusqu’à 40 % en premier cycle. Inacceptable pour la liste Unef et Fac verte qui pointe la situation sociale des étudiants fortement détériorée en cette période de crise et l’inégalité de cette mesure : « Non, les étudiants de l’IEP ne sont pas tous des enfants venant de familles aisées pouvant financer leurs études ! »
 
De son côté, la direction de l’établissement justifie ces augmentations par une situation financière dégradée. L’IEP de Grenoble doit en effet faire face à un important déficit, en particulier depuis qu’il a renforcé son autonomie vis-à-vis de l’Université Pierre-Mendès-France (UPMF).
 
 
commentez lire les commentaires
1515 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.