Éric Piolle et Guillaume Lissy signataires d'une tribune appelant à la création du congé menstruel

Précarité mens­truelle : nou­velle col­lecte de pro­tec­tions pério­diques à Grenoble du 5 au 12 octobre

Précarité mens­truelle : nou­velle col­lecte de pro­tec­tions pério­diques à Grenoble du 5 au 12 octobre

EN BREF – À l’oc­ca­sion d’une nou­velle col­lecte de pro­tec­tions pério­diques pour lut­ter contre la pré­ca­rité mens­truelle, la Ville de Grenoble entend une fois encore « lever le tabou des règles ». Et orga­nise notam­ment une expo­si­tion inti­tu­lée « Vivre sang » dans le hall de l’Hôtel de Ville, visible jus­qu’au lundi 12 octobre.

« Lever le tabou des règles ». Telle est l’am­bi­tion de la Ville de Grenoble, à l’oc­ca­sion du lan­ce­ment d’une nou­velle col­lecte de ser­viettes pério­diques. Du lundi 5 au lundi 12 octobre 2020, des boîtes à dons sont ainsi acces­sibles à l’Hôtel de Ville de Grenoble, au CCAS, à la Maison des asso­cia­tions, ainsi que dans les Maisons des habi­tants et les « Grebox » du quar­tier Chorier-Berriat et du centre social La Baja.

L’opération de col­lecte a aussi lieu devant les super­mar­chés. À l’i­mage de la Banque ali­men­taire lors de ses col­lectes de den­rées, des béné­voles d’as­so­cia­tions par­te­naires de la Ville pro­po­se­ront aux clients d’in­clure des ser­viettes hygié­niques à leur liste de course pour en faire don. Les asso­cia­tions en ques­tion : Althéa, la Croix-Rouge, Femmes SDF, le Planning fami­lial, Solidarité femmes Miléna et Totem.

La pré­ca­rité mens­truelle en question

« Quand chaque euro compte, avoir ses règles n’est plus seule­ment une ren­gaine men­suelle, c’est un luxe », juge la Ville. Qui rap­pelle que, selon un son­dage Ifop de 2019, « 39 % des per­sonnes les plus pré­caires ne dis­posent pas de suf­fi­sam­ment de pro­tec­tions pério­diques faute de moyens ». Quand elles ne renoncent pas pure­ment et sim­ple­ment à en ache­ter, comme c’est le cas « sou­vent » ou « de temps en temps » pour 28 % d’entre elles, selon le même sondage.

Première opération de lutte contre la précarité menstruelle en juin 2019 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Première opé­ra­tion de lutte contre la pré­ca­rité mens­truelle en juin 2019. © Florent Mathieu – Place Gre’net

La pré­ca­rité mens­truelle est aussi « un phé­no­mène mul­ti­di­men­sion­nel », pour­suit la Ville. « [Elle] concerne aussi bien les jeunes filles, dont les règles arrivent de plus en plus tôt, que les étu­diantes, les femmes sans domi­cile et celles vivant sous le seuil de pau­vreté, mais aussi les per­sonnes trans qui peuvent, de plus, être confron­tées à de la stig­ma­ti­sa­tion ».

L’opération de col­lecte n’est pas la pre­mière orga­ni­sée à Grenoble. En juin 2019, un pre­mier appel aux dons avait per­mis de récol­ter 17 000 pro­tec­tions pério­diques. Durant le confi­ne­ment, la Ville s’est par ailleurs alliée aux com­munes voi­sines pour par­ti­ci­per à une com­mande grou­pée auprès des asso­cia­tions Dons soli­daires et Règles élé­men­taires. Permettant la récep­tion de 100 000 pro­tec­tions pério­diques, dont 50 000 pour la ville-centre.

Lever le tabou des règles

« Cette année, la col­lecte s’enrichit de plu­sieurs ani­ma­tions qui visent à décons­truire le tabou qui entoure les règles », explique encore la Ville de Grenoble. À com­men­cer par une expo­si­tion inti­tu­lée « Vivre sang ». Son but ? « Inviter à la réflexion sur la place des règles dans notre société ». L’exposition iti­né­rante, qui cir­cule dans l’ag­glo­mé­ra­tion depuis quelques années, est visible jus­qu’au 12 octobre dans le hall de l’Hôtel de Ville.

Exposition Vivre sang © Maison pour l'égalité femmes-hommes - YouTube

Exposition Vivre sang. © Maison pour l’é­ga­lité femmes-hommes – YouTube

Autres ren­dez-vous : une visio­con­fé­rence d’Élise Thiébaut, autrice de Ceci est mon sang (La Découverte), le lundi 5 octobre à 17 h 30 (sur ins­crip­tion). Ainsi qu’une table ronde sur l’en­do­mé­triose, mardi 6 octobre à 18 heures dans le salon d’hon­neur de l’Hôtel de Ville. Un ren­dez-vous en pré­sence de Thierry Michy, chi­rur­gien au CHU de Grenoble, de Stéphanie Reygrobellet, repré­sen­tante régio­nale de l’association EndoFrance, et du Planning familial.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Stéphène Jourdain et Catherine Grenet, respectivement directrice et président du Centre des Arts du récit, juin 2024. DR
« Si on vient au théâtre Prémol, c’est for­cé­ment pour déve­lop­per le pro­jet des Arts du récit » sou­tient Stéphène Jourdain

TROIS QUESTIONS À - L’annonce de la Ville de Grenoble concernant le devenir du théâtre Prémol, quartier Village olympique a mis le feu au poudres, Lire plus

Soixante photos inédites datant de la Libération de Grenoble exposées sur les grilles du Jardin de ville. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble expose soixante pho­tos inédites de la Libération sur les grilles du jar­din de ville

FOCUS - Dans le cadre de la commémoration du 80e anniversaire de la Libération de Grenoble, la municipalité a décidé d'exposer 60 clichés inédits datant Lire plus

Brigitte Boer, Conseillère municipale du groupe d'opposition. Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Affaire Piolle-Martin : un élu dési­gné par­tie civile de la Ville au conseil muni­ci­pal, l’op­po­si­tion de droite pro­pose Brigitte Boer

FLASH INFO - La mairie de Grenoble a indiqué qu'un élu serait désigné, au prochain conseil municipal du lundi 24 juin 2024, comme partie civile Lire plus

La justice annule (une fois encore) deux arrêtés de piétonnisation de la Ville de Grenoble pour des Places aux enfants
Places aux enfants : la jus­tice annule (encore une fois) deux arrê­tés de pié­ton­ni­sa­tion de la Ville de Grenoble

FOCUS - Dans deux jugements distincts mais similaires rendu le 20 juin 2024, le tribunal administratif de Grenoble annule une fois encore des arrêtés de Lire plus

Le Département salue la reprise de l'activité de l'Adpah Vienne par Aides et soins, malgré les critiques de l'opposition
Reprise de l’Adpah de Vienne par Aides et soins : le Département s’en réjouit, l’op­po­si­tion moins…

FOCUS - L'activité de l'Association d'aide à domicile aux personnes âgées et handicapées (Adpah) de Vienne a été reprise le 1er juin 2024 par l’association Lire plus

Un point de deal déman­telé à Domène : sai­sie de can­na­bis, argent liquide et trot­ti­nettes élec­triques, cinq sus­pects arrêtés

EN BREF - Les gendarmes ont mené un vaste coup de filet visant à démanteler un point de deal à Domène, lundi 17 juin 2024. Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !