Précarité menstruelle: nouvelle collecte de protections périodiques à Grenoble du 5 au 12 octobre

Précarité menstruelle : nouvelle collecte de protections périodiques à Grenoble du 5 au 12 octobre

Précarité menstruelle : nouvelle collecte de protections périodiques à Grenoble du 5 au 12 octobre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – À l’occasion d’une nouvelle collecte de protections périodiques pour lutter contre la précarité menstruelle, la Ville de Grenoble entend une fois encore « lever le tabou des règles ». Et organise notamment une exposition intitulée « Vivre sang » dans le hall de l’Hôtel de Ville, visible jusqu’au lundi 12 octobre.

 

 

« Lever le tabou des règles ». Telle est l’am­bi­tion de la Ville de Grenoble, à l’oc­ca­sion du lan­ce­ment d’une nou­velle col­lecte de ser­viettes pério­diques. Du lundi 5 au lundi 12 octobre 2020, des boîtes à dons sont ainsi acces­sibles à l’Hôtel de Ville de Grenoble, au CCAS, à la Maison des asso­cia­tions, ainsi que dans les Maisons des habi­tants et les « Grebox » du quar­tier Chorier-Berriat et du centre social La Baja.

 

 

L’opération de col­lecte a aussi lieu devant les super­mar­chés. À l’i­mage de la Banque ali­men­taire lors de ses col­lectes de den­rées, des béné­voles d’as­so­cia­tions par­te­naires de la Ville pro­po­se­ront aux clients d’in­clure des ser­viettes hygié­niques à leur liste de course pour en faire don. Les asso­cia­tions en ques­tion : Althéa, la Croix-Rouge, Femmes SDF, le Planning fami­lial, Solidarité femmes Miléna et Totem.

 

 

La précarité menstruelle en question

 

« Quand chaque euro compte, avoir ses règles n’est plus seule­ment une ren­gaine men­suelle, c’est un luxe », juge la Ville. Qui rap­pelle que, selon un son­dage Ifop de 2019, « 39 % des per­sonnes les plus pré­caires ne dis­posent pas de suf­fi­sam­ment de pro­tec­tions pério­diques faute de moyens ». Quand elles ne renoncent pas pure­ment et sim­ple­ment à en ache­ter, comme c’est le cas « sou­vent » ou « de temps en temps » pour 28 % d’entre elles, selon le même sondage.

 

Première opération de lutte contre la précarité menstruelle en juin 2019 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Première opé­ra­tion de lutte contre la pré­ca­rité mens­truelle en juin 2019. © Florent Mathieu – Place Gre’net

La pré­ca­rité mens­truelle est aussi « un phé­no­mène mul­ti­di­men­sion­nel », pour­suit la Ville. « [Elle] concerne aussi bien les jeunes filles, dont les règles arrivent de plus en plus tôt, que les étu­diantes, les femmes sans domi­cile et celles vivant sous le seuil de pau­vreté, mais aussi les per­sonnes trans qui peuvent, de plus, être confron­tées à de la stig­ma­ti­sa­tion ».

 

L’opération de col­lecte n’est pas la pre­mière orga­ni­sée à Grenoble. En juin 2019, un pre­mier appel aux dons avait per­mis de récol­ter 17 000 pro­tec­tions pério­diques. Durant le confi­ne­ment, la Ville s’est par ailleurs alliée aux com­munes voi­sines pour par­ti­ci­per à une com­mande grou­pée auprès des asso­cia­tions Dons soli­daires et Règles élé­men­taires. Permettant la récep­tion de 100 000 pro­tec­tions pério­diques, dont 50 000 pour la ville-centre.

 

 

Lever le tabou des règles

 

« Cette année, la col­lecte s’enrichit de plu­sieurs ani­ma­tions qui visent à décons­truire le tabou qui entoure les règles », explique encore la Ville de Grenoble. À com­men­cer par une expo­si­tion inti­tu­lée « Vivre sang ». Son but ? « Inviter à la réflexion sur la place des règles dans notre société ». L’exposition iti­né­rante, qui cir­cule dans l’ag­glo­mé­ra­tion depuis quelques années, est visible jus­qu’au 12 octobre dans le hall de l’Hôtel de Ville.

 

Exposition Vivre sang © Maison pour l'égalité femmes-hommes - YouTube

Exposition Vivre sang. © Maison pour l’é­ga­lité femmes-hommes – YouTube

 

Autres ren­dez-vous : une visio­con­fé­rence d’Élise Thiébaut, autrice de Ceci est mon sang (La Découverte), le lundi 5 octobre à 17 h 30 (sur ins­crip­tion). Ainsi qu’une table ronde sur l’en­do­mé­triose, mardi 6 octobre à 18 heures dans le salon d’hon­neur de l’Hôtel de Ville. Un ren­dez-vous en pré­sence de Thierry Michy, chi­rur­gien au CHU de Grenoble, de Stéphanie Reygrobellet, repré­sen­tante régio­nale de l’association EndoFrance, et du Planning familial.

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Charte de l'habitat: la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées "pour mieux habiter la ville"
Charte de l’habitat : la Ville de Grenoble demande aux Grenoblois leurs idées « pour mieux habiter la ville »

FLASH INFO — Recueillir les attentes et les idées des Grenoblois "pour mieux habiter la ville". Tel est l'objectif d'un questionnaire lancé par la Ville Lire plus

Les capteurs de CO2 fonctionnent avec un système de voyants lumineux vert, orange et rouge indiquant à quel moment il convient d'aérer la pièce. © Girts Ragelis / Shutterstock
Covid-19 : capteurs de CO2 et purificateurs d’air arrivent en ordre dispersé dans les établissements scolaires isérois

DÉCRYPTAGE - Jean-Michel Blanquer a de nouveau appelé, dimanche 2 janvier 2022, à accélérer le déploiement des capteurs de CO2 dans les établissements scolaires, pour Lire plus

Grève des agents de la Propreté urbaine de Grenoble et blocage de la déchetterie Jacquard
Grève des agents de la Propreté urbaine de Grenoble et blocage de la déchetterie Jacquard

FIL INFO - Début d'année mouvementé à la déchetterie Jacquard de Grenoble. Pour protester contre les conditions de mise en œuvre des 1607 heures annuelles, Lire plus

Vitalité du centre-ville de Grenoble: le groupe Société Civile adresse à la Ville ses "contre-propositions"
Vitalité du centre-ville de Grenoble : le groupe Société civile adresse à la Ville ses « contre-propositions »

FIL INFO - Alors que le maire de Grenoble Éric Piolle et son adjoint Maxence Alloto viennent de présenter leurs quinze propositions pour redonner de Lire plus

Dernière ligne droite pour les inscriptions à la nouvelle édition d'Émergences à Grenoble
Dernière ligne droite pour les inscriptions à la nouvelle édition d’Émergences à Grenoble

FLASH INFO — Il reste encore quelques jours, et plus précisément jusqu'au vendredi 7 janvier, pour déposer son inscription à la neuvième édition d'Émergences. Un Lire plus

Tribune libre | « Enquête mobilités 2010 – 2020 : alors, on en tire les enseignements ? »

TRIBUNE LIBRE - Suite aux premiers résultats de l’enquête mobilités de l’agglomération grenobloise, Grenoble à Cœur signe une tribune. Le collectif, qui regroupe des riverains Lire plus

Flash Info

|

15/01

13h56

|

|

14/01

20h48

|

|

14/01

16h22

|

|

14/01

10h53

|

|

14/01

10h01

|

|

13/01

18h54

|

|

13/01

13h09

|

|

13/01

10h51

|

|

13/01

10h32

|

|

12/01

17h30

|

Les plus lus

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Le festival Magic Bus revient sur l'Esplanade pour sa 21e édition en 2022. © Retour de scène

Culture| Festival Magic Bus : après l’anneau de vitesse en 2021, retour sur l’Esplanade en 2022

Affaire Maëlys : une enquête ouverte pour violation du secret professionnel. Couloir du Palais de Justice de Grenoble où on peut voir une avocate. ©Malo Dumay Joubert - Placegrenet.fr

Flash info| Affaire Maëlys : après un reportage de TF1, le parquet de Grenoble ouvre une enquête pour violation du secret professionnel

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin