Une rentrée politique sous les signes du Covid-19 et de la fracture métropolitaine pour Éric Piolle

sep article



 

FOCUS – Pour sa rentrée politique, Éric Piolle tenait, ce vendredi 11 septembre 2020, la première conférence de presse de son nouveau mandat. L’occasion de livrer sa feuille de route et d’évoquer d’autres thèmes. Covid-19, sécurités du quotidien, renouvellement urbain à Mistral, encadrement des loyers, mobilités… Sans oublier la fracture métropolitaine pour laquelle l’élu semble revenir à de meilleurs sentiments envers Christophe Ferrari, le président de la Métro.

 

 

Rentrée politique sous le signe du Covid-19 pour Éric Piolle.Rentrée politique d'Éric Piolle. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Éric Piolle fai­sait sa ren­trée poli­tique ce 11 sep­tembre. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Hier, on voyait le vélo comme res­pon­sable de tous les maux à venir pour le centre-ville. Aujourd’hui, en 2020, nous sommes deve­nus la capi­tale du vélo et ça n’a pas effon­dré l’é­co­no­mie. »

 

De même, pour­suit Éric Piolle, maire de Grenoble, « hier, on nous repro­chait d’être anti-voi­ture par idéo­lo­gie et main­te­nant on nous presse de sor­tir du dié­sel ». L’élu don­nait ainsi, ce ven­dredi 11 sep­tembre 2020, le ton de la pre­mière confé­rence de presse de son nou­veau man­dat.

 

Une ren­contre avec les jour­na­listes en forme de ren­trée poli­tique, au cours de laquelle, entouré de quelques adjoints, le maire s’est atta­ché à syn­thé­ti­ser la feuille de route des semaines et mois à venir.

 

Et à évo­quer bien d’autres sujets : crise du Covid-19, sécu­ri­tés du quo­ti­dien, mobi­li­tés, renou­vel­le­ment urbain quar­tier Mistral, enca­dre­ment des loyers… Ce n’est que plus tard qu’Éric Piolle, ques­tionné sur la frac­ture métro­po­li­taine l’op­po­sant à Christophe Ferrari, a calmé le jeu en don­nant quelques signaux d’a­pai­se­ment.

 

 

La pandémie de Covid-19 : une « épreuve collective » pour Eric Piolle

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
2295 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. sep article
  2. « nous sommes deve­nus la capi­tale du vélo et ça n’a pas effon­dré l’économie. »
    — —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  —  — –
    men­songe. Grenoble n’est pas la capi­tale du vélo, ça suf­fit de regar­der les rues de Grenoble et les com­pa­rer à Amsterdam. Donnez nous les stats, Monsieur Piolle. Votre pro­pa­gande sans chiffres reste une pro­pa­gande sans chiffres. Grenoble NE SERA jamais une capi­tale du vélo, à cause de sa géo­gra­phie. Concernant l’é­co­no­mie de Grenoble, elle est en chute libre. Il y a 1 an j’ai ren­con­tré votre fervent aco­lyte M Habfast et meme lui a admis que les entre­prises FUYAIENT Grenoble. Lors de cette ren­contre, les diri­geants des entre­prises gre­no­bloises lui ont trans­mis leurs doléances : dépla­ce­ments et insé­cu­rité. La réponse de Habfast était très carac­té­ris­tique des pas­tèques : NEIN, NEIN, NEIN.

    sep article
  3. Ah ? Il est de pas­sage le « maire » ? 🤔
    Quand à ses pro­pos, sans com­men­taires 🙄

    sep article