Alexis Jolly à la journée d'été du RN38 © Laure Gicquel

Alexis Jolly dénonce des “nuisances interminables” à Échirolles… la municipalité réagit

Alexis Jolly dénonce des “nuisances interminables” à Échirolles… la municipalité réagit

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – La ville d’Échirolles connaît-elle une poussée de délinquance ? C’est ce qu’affirme Alexis Jolly, conseiller municipal d’opposition. Dans un courrier adressé à la nouvelle première adjointe, Amandine Demore, l’élu RN dénonce notamment l’inaction de la mairie. Tandis que cette dernière met en avant des capacités d’actions limitées et la prévention.

 

 

Alexis Jolly à la journée d'été du RN38 © Laure Gicquel

Alexis Jolly à la jour­née d’été du RN38 © Laure Gicquel

Feux d’ar­ti­fice, rodéos, tra­fics de drogue… Pour Alexis Jolly, res­pon­sable dépar­te­men­tal du Rassemblement natio­nal et conseiller régio­nal, ces nui­sances « pour­rissent lit­té­ra­le­ment la vie de nom­breux échi­rol­lois ».
L’élu d’op­po­si­tion, très actif depuis l’ins­tal­la­tion du nou­veau conseil muni­ci­pal d’Échirolles – via notam­ment son compte Facebook, évoque ainsi des « nui­sances inter­mi­nables » et une délin­quance « endé­mique »

 

 

Alexis Jolly pour « l’expulsion des familles de délinquants »

 

Des faits qui per­durent depuis des années « tous les jours, à toutes les heures, prin­ci­pa­le­ment aux alen­tours des quar­tiers prio­ri­taires ». Alexis Jolly cite plus pré­ci­sé­ment en exemple les quar­tiers « Kimberley, Village 2, Villeneuve et la Luire », où une majo­rité d’ha­bi­tants « vit dans la peur ».

 

Il  demande ainsi à l’exé­cu­tif muni­ci­pal des mesures répres­sives, alors que la mai­rie serait cou­pable, selon lui, de « laxisme et de bien­veillance à l’é­gard de la racaille ». D’où sa pré­co­ni­sa­tion de mettre en œuvre « l’ex­pul­sion des familles de délin­quants ».

 

Une approche extrêmement « discriminante » pour la majorité échirolloise

 

Amandine Demore, la toute nou­velle pre­mière adjointe de Renzo Sulli a accepté de réagir au cour­rier d’Alexis Jolly. Elle pointe du doigt des pro­pos « dis­cri­mi­nants à la limite de la léga­lité … mépri­sant les quar­tiers popu­laires ».

 

Les rodéos urbains à l'Espace Comboire rassemblent un public nombreux chaque vendredi soir. © Ahmed Lahcine

Des rodéos urbains à l’Espace Comboire à Echirolles. © Ahmed Lahcine

 

Oui il y a des nui­sances à Échirolles « comme dans d’autres villes », argue t‑elle. L’élue com­mu­niste recon­naît ainsi des « dif­fi­cul­tés en par­ti­cu­lier sur le quar­tier Kimberley ». Où les nui­sances se mul­ti­plient depuis plu­sieurs mois.

 

La pre­mière adjointe annonce d’ailleurs « un groupe de tra­vail avec la pré­fec­ture dès la ren­trée » pour ten­ter d’y répondre. Outre la répres­sion, Amandine Demore veut déve­lop­per la pré­ven­tion, la vie asso­cia­tive, spor­tive et cultu­relle dans les quar­tiers popu­laires. « Il y a de vraies richesses dans ces quar­tiers, mon­sieur Jolly le ver­rait s’il habi­tait Échirolles » tacle-t-elle. 

 

 

Des compétences manquantes

 

La pre­mière adjointe en charge de la tran­quillité publique témoigne éga­le­ment d’une cer­taine impuis­sance. Toutes les pro­blé­ma­tiques liées à la délin­quance « ne sont pas du res­sort de la com­mune » explique t‑elle.

 

Impossible donc, selon elle, de « sup­pri­mer les aides sociales ou de prendre des mesures d’ex­pul­sion contre les familles de délin­quants ». Ou encore de pour­suivre les véhi­cules lors des rodéos. Et l’é­lue de répé­ter que la ville réclame « depuis vingt ans un com­mis­sa­riat de plein exer­cice ».

 

Thomas Courtade

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TC

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le préfet de l'Isère à la rencontre des "bataillons de la prévention" du quartier Essarts-Surieux d'Échirolles
Le préfet de l’Isère à la rencontre des « bataillons de la prévention » du quartier Essarts-Surieux d’Échirolles

FOCUS - Le préfet de l'Isère Laurent Prévost visitait l'association Apase à Échirolles, jeudi 29 juillet 2021. Objectif? Échanger avec les responsables et salariés sur Lire plus

Trafic de stupéfiants DR
Un point de deal très fréquenté démantelé à Échirolles, sept suspects mis en examen dont trois écroués

FLASH INFO - Après six mois d'enquête, la police anti-stupéfiants a démantelé un important point de deal ce 5 juillet 2021 à Échirolles. Sept personnes Lire plus

L'affichette de la campagne contre l'insécurité du RN « Français, réveillez-vous ! ». © Joël Kermabon - Place Gre'net
« Français, réveillez-vous », la campagne du Rassemblement national en Isère pour dénoncer l’insécurité

  FOCUS - Ces 3 et 4 octobre 2020, le Rassemblement national mobilise toutes ses fédérations  pour une campagne  « d'ampleur inédite » visant à Lire plus

En visite à Grenoble, Gérard Collomb annonce des renforts d’effectifs policiers… progressifs

REPORTAGE VIDÉO – Gérard Collomb était en visite dans l’agglomération grenobloise ce vendredi 28 septembre. Après une déambulation à la Villeneuve d’Échirolles le matin, à Lire plus

L'article que consacre L'Obs au trafic de drogue et à l'insécurité sur Grenoble ne manque pas de faire réagir... notamment du côté des Républicains.
L’article de L’Obs sur les trafics et l’insécurité à Grenoble fait réagir la classe politique

L'hebdomadaire L'Obs consacre un long article à Grenoble « aux mains des dealers ». Rappel de quelques affaires exemplaires, citations du procureur de la République et d'autres Lire plus

Criminalité : le procureur de Grenoble annonce des chiffres en forte hausse

À l'occasion de sa participation à l'émission politique dominicale de France 3 Alpes, le procureur de la République Jean-Yves Coquillat dresse un bilan alarmant concernant Lire plus

Flash Info

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

|

19/10

10h35

|

|

19/10

9h26

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin