Super Cyprine Couverture

BD : l’au­trice gre­no­bloise Tess Kinski sur le point de publier Super Cyprine, la jus­ti­cière qui punit les harceleurs

BD : l’au­trice gre­no­bloise Tess Kinski sur le point de publier Super Cyprine, la jus­ti­cière qui punit les harceleurs

EN BREF – Une super-héroïne pour com­battre le har­cè­le­ment de rue. Voila l’i­dée ori­gi­nale au cœur de la bande des­si­née Super Cyprine de l’au­trice gre­no­bloise Tess Kinski. Financée grâce à la pla­te­forme Ulule, cette BD met en scène une “ven­geuse de la nuit” qui montre la colère des femmes vic­times de har­ce­leurs. Sortie pré­vue au prin­temps 2021.

Super Cyprine couverture

La cou­ver­ture de la bande des­si­née Super Cyprine. © Tess Kinski

Une colère qui monte, celle de Cypry, une jeune femme qui tra­vaille dans un caba­ret du quar­tier Pigalle. Une colère face à du har­cè­le­ment de rue qu’elle accepte de moins en moins : sif­fle­ments, inter­pel­la­tion sur le mode « Eh mad’moiselle ! » ou autres… Un jour, elle décide de pas­ser à l’action et de punir les har­ce­leurs. Comment ? Grâce à sa cyprine (sécré­tion vagi­nale pro­duite en état d’ex­ci­ta­tion sexuelle) corrosive.

« Un jour, j’étais dans la rue et je me suis fait har­ce­ler », raconte Tess Kinski, son autrice gre­no­bloise. Dans ces moments-là, on a tous et toutes en tête un sce­na­rio sur la façon dont on aurait dû répondre, com­ment on aurait dû réagir. Je suis ren­trée et j’ai décidé de créer cet alter-ego, ce per­son­nage de fic­tion pour me libé­rer de cette colère », explique-t-elle. L’idée de la super-héroïne aux fluides mor­tels est née.

Une bande des­si­née qui se veut fémi­niste mais qui s’adresse à tout le monde, insiste Tess Kinski. « Cette super-héroïne est une méta­phore. Elle repré­sente les femmes vic­times du har­cè­le­ment mais éga­le­ment toutes les per­sonnes qui se sont déjà fait har­ce­ler. De plus, elle est entou­rée de per­son­nages mas­cu­lins et fémi­nins qui l’aident dans son com­bat. C’est avant tout l’histoire d’une per­sonne qui ne sait pas se dépê­trer et qui se venge. »

Un album auto-édité

Tess Kinski, âgée de 30 ans, tra­vaillait aupa­ra­vant en tant que chef de pro­jet dans une grande entre­prise pari­sienne. Elle s’est recon­ver­tie, il y a deux ans, dans l’illustration et est reve­nue à Grenoble. La bande des­si­née qu’elle a ima­gi­née devait ini­tia­le­ment être édi­tée par une mai­son d’édition, mais le coro­na­vi­rus ainsi que la fri­lo­sité des édi­teurs n’ont pas per­mis de concré­ti­ser son projet.

« De manière géné­rale, la fic­tion fémi­niste est un genre qui n’est pas beau­coup mar­qué et ne trouve pas tou­jours sa place dans la ligne édi­to­riale des édi­teurs », regrette-t-elle. « Mon cou­sin me disait qu’il fal­lait que je m’auto-édite. » La jeune des­si­na­trice a donc ouvert une page Ulule pour finan­cer sa pre­mière BD. « Mais il est vrai que gérer l’édition est moins repo­sant qu’une édi­tion par une mai­son », reconnaît-elle.

planche de BD super cyprine

Planche de pré­sen­ta­tion de l’hé­roïne « Super cyprine » © Tess Kinski

Super-héroïnes et féminisme

Tess Kinsky en séance de travail

L’autrice Tess Kinsky à Grenoble, en pleine séance de tra­vail. © Tess Kinski

Sur sa page Ulule, Tess com­pare son héroïne à une « sorte de Catwoman ». Bien évi­dem­ment, la res­sem­blance s’arrête à l’image de la super-héroïne sor­tant la nuit. Son per­son­nage Cypry se veut beau­coup plus réa­liste et moins sexualisée.

« Catwoman, c’est l’image d’un fan­tasme mas­cu­lin. Une séduc­trice dégui­sée en chat. Ici, je pro­pose une autre approche, un autre angle pour mon héroïne. Elle n’est pas décon­nec­tée comme peuvent l’être d’autres super-héros de comics. Elle est authen­tique dans ses sentiments. »

L’autrice veut dres­ser Cypry en éten­dard de la parole des femmes face aux situa­tions de har­cè­le­ment. Elle place beau­coup d’espoirs dans la jeune géné­ra­tion pour les com­bats d’égalité des sexes et contre les vio­lences ver­bales et phy­siques faites aux femmes. « Je reste plu­tôt opti­miste, mais je ne com­prends pas les mes­sages envoyés par ce nou­veau gou­ver­ne­ment. Tant qu’on aura cette géné­ra­tion de vieux au pou­voir, ça ne chan­gera pas de ce côté-là. »

Cette pre­mière BD aura-t-elle une suite ? « Peut-être. J’ai déjà des idées pour un autre per­son­nage, rat­ta­ché à celui de Super Cyprine ». En atten­dant, la cam­pagne Ulule se pour­suit jusqu’au 18 juillet. Et tout laisse pen­ser que la bande des­si­née pourra sor­tir au prin­temps 2021.

Corentin Bemol

CBem

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre du collectif Stop Métrocâble: "Cette séquence du métrocâble n'a que trop duré. Il est urgent de la clore."
Tribune libre du col­lec­tif Stop Métrocâble : « Cette séquence du métro­câble n’a que trop duré. Il est urgent de la clore. »

TRIBUNE LIBRE - Alors que des "acteurs économiques grenoblois" ont publié une tribune dans Le Dauphiné libéré pour soutenir le projet de Métrocâble malgré l'avis Lire plus

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Viol en réunion d’une étu­diante à Bordeaux : le pro­cès aux assises des cinq ex-rug­by­men du FCG sera-t-il reporté ?

FOCUS - Cinq anciens joueurs du FCG doivent comparaître à partir de lundi 17 juin 2024 devant la cour d'assises de la Gironde, sept ans Lire plus

Été sur les quais, Été Oh ! Parc, la Ville de Grenoble déploie sa programmation d'animations estivales
Été sur les quais, Été Oh ! Parc, 14 juillet… Le retour des ani­ma­tions esti­vales à Grenoble

ÉVÉNEMENT - La Ville de Grenoble a préparé comme à l'accoutumé des animations estivales, qu'il s'agisse de l'Été sur les quais dès le samedi 15 Lire plus

Aux Bouffes pon­toises : le fes­ti­val gas­tro­no­mique de retour à Pont-de-Claix avec l’Allemagne en invité d’honneur

ÉVÈNEMENT - Pont-de-Claix accueille la deuxième édition du festival gastronomique international Aux Bouffes pontoises, samedi 15 juin 2024, de 16 heures à 22 h 30, sur Lire plus

Législatives 2024 : mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale « contre l’ex­trême droite » samedi 15 juin à Grenoble

EN BREF - À deux semaines du premier tour des législatives anticipées, des manifestations "contre l'extrême droite" sont prévues partout en France, samedi 15 juin Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !