La Métropole grenobloise gagnée par la « vague verte » et la transition écologique, selon le collectif Métro

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

FIL INFO – Soutenu par Alternatiba Grenoble, le collectif Métro se réjouit que la « vague verte » nationale ait porté des écologistes au pouvoir de grandes villes et de nombreuses communes de la Métropole grenobloise.

 

 

Le Collectif "Métro", soutenu par Alternatiba Grenoble, a mené un dernière action ce lundi 22 juin au sommet de la Bastille. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Le col­lec­tif Métro, sou­tenu par Alternatiba Grenoble, avait mené une der­nière action avant les muni­ci­pales le 22 juin au som­met de la Bastille. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

La « vague verte » est plus large encore qu’elle n’y paraît, se réjouit le col­lec­tif Métro, puis­qu’elle s’est désor­mais empa­rée du pou­voir à la Métro. Le col­lec­tif tire cette conclu­sion en consi­dé­rant le nombre de listes – vingt-trois sur une tren­taine – qui ont signé son « pacte local pour la tran­si­tion » et qui se retrouvent soit à la tête de com­munes, soit dans l’op­po­si­tion.

 

Dans le détail, dix listes signa­taires ont gagné les élec­tions (à Grenoble, Champagnier, Échirolles, Eybens, Fontaine, Le Pont-de-Claix, Meylan, Saint-Égrève, Seyssinet-Pariset et Seyssins). Et treize ont rem­porté des sièges dans l’op­po­si­tion, à Grenoble (3), Échirolles (2), Eybens, Fontaine, Saint-Égrève, Saint-Martin‑d’Hères, Saint-Martin-le-Vinoux, Seyssins (2) et Vif. Or, parmi ces élus muni­ci­paux, une par­tie seront aussi conseillers com­mu­nau­taires.

Une majorité de conseillers métropolitains en faveur du pacte pour la transition

 

Une majo­rité des conseillers métro­po­li­tains actuels, 63 sur 119 au total, sont par ailleurs en faveur du pacte, rap­pelle le col­lec­tif Métro. « Tous ne se sont pas enga­gés à mettre en œuvre les mêmes mesures et/ou avec les mêmes ambi­tions, nuance le col­lec­tif. Mais ! Des consen­sus peuvent déjà être iden­ti­fiés parmi eux », observe-t-il.

 

Ainsi, d’a­près les ins­ti­ga­teurs du pacte, « la réduc­tion de la consom­ma­tion fon­cière d’espaces natu­rels et agri­coles », « la gra­tuité des trans­ports en com­mun le week-end et dès le pre­mier jour de pol­lu­tion », « l’al­lon­ge­ment des plages horaires et l’augmentation de la fré­quence des lignes de bus et de TER »… sont des mesures qui font, d’ores et déjà, consen­sus parmi les 63 conseillers signa­taires.

 

« [Des] sujets qu’il serait inté­res­sant de por­ter dès main­te­nant ! pro­posent les membres du col­lec­tif. C’est pour­quoi le col­lec­tif Métro va main­te­nant encou­ra­ger les signa­taires et suivre la mise en œuvre de leurs actions pour que l’ensemble de leurs enga­ge­ments soit réa­lisé sur leur man­dat ! »

 

SC

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
3782 visites | 14 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 14
  1. Consterné par les com­men­taires de Désintox, Amigo et Pierre Isère.
    Peut-être est-ce la même per­sonne.
    Je suis un oppo­sant résolu à Piolle, mais pas cette façon-là, avec ces argu­ments-là, ce voca­bu­laire-là, qui n’ont d’ailleurs fait qu’en­cou­ra­ger le vote écolo.
    Merci à Carignon et à ses affi­dés.
    Vous êtes les alliés objec­tifs d’une muni­ci­pa­lité que vous avez tout fait pour ren­for­cer.

    sep article
    • Absolument. Je suis du cabi­net occulte de Carignon dont le but secret était de faire gagner Piolle pour que les Bobos ne l’aient pas dans le Baba. Peut être qu’Amigo et Pierre Isère y étaient aussi mais je ne sau­rais vous le dire car les réunions se tenaient mas­qués et dans le noir.

      sep article
      • Amusante (mais un peu conve­nue) cari­ca­ture de mes pro­pos.
        Je ne pense pas (et n’ai jamais dit) que Carignon ait fait élire Piolle comme Chirac Mitterrand en 1981.…
        Mais il est d’une évi­dence abso­lue que la can­di­da­ture de l’an­cien maire de Grenoble a été un repous­soir et qu’elle a favo­risé (avec le manque de cha­risme de Chalas qui paie aussi l’anti-macro­nisme) le triomphe d’Eric Piolle.
        Ni plus, ni moins.
        PS : très bien l’as­tuce sur mon pseudo !!!

        sep article
        • Bien d’ac­cord avec vous, sauf que le triomphe est celui de l’abs­ten­tion. Il ne faut pas se lais­ser abu­ser par les pour­cen­tages car ils ne repré­sentent que la rela­tive pro­por­tion et non pas la valeur réelle.
          PS : content de vous avoir amusé.

          sep article
    • Vous êtes un men­teur Monsieur, quand vous dites que vous êtes un oppo­sant à Piolle . La preuve ? Vous conti­nuez de par­ler « du vote écolo, », mal­gré le fait qu’on vous a déjà mon­tré, démon­tré et prouvé que Piolle n’a rien à cirer de votre éco­lo­gie. C’est de la vieille gauche radi­cale, anti capi­ta­liste, anti l’homme blanc pressé et pro migrants

      sep article
      • Quelle confu­sion !!!
        Je serais donc com­plice d’Eric Piolle parce que je parle de vote « écolo » ?!!!
        Sauf erreur de ma part, EP appar­tient à EELV.
        C’est fac­tuel.
        Qu’ensuite il se soit « gau­chisé » au fil de son man­dat, j’en suis entiè­re­ment d’ac­cord : il vire gauche radi­cale et anti-capi­ta­liste.
        Je main­tiens que si nous nous rejoi­gnons appa­rem­ment dans une oppo­si­tion à la poli­tique depuis 6 ans, nous n’ap­par­te­nons pas tout à fait au même bord.
        La plu­ra­lité des opi­nions fait la vie de la démo­cra­tie.

        sep article
  2. La « vague verte » va nous mener dans une cave com­mu­niste et ensuite au GULAG, comme tous les pro­jets tota­li­ta­ristes.
    « la gra­tuité des trans­ports en com­mun » – ils fument quoi, à la Métro ?! La pan­dé­mie de COVID19 a mar­qué la FIN des TC. On conti­nuera de les uti­li­ser, mais de moins en moins et en fonc­tion des res­sources. Tous ceux qui ont un cer­veau pas conta­miné par l’i­déo­lo­gie des écolo bobos, et qui peuvent se per­mettre une voi­ture se dépla­ce­ront EXCLUSIVEMENT en voi­ture. Concernant « la réduc­tion de la consom­ma­tion fon­cière d’espaces natu­rels et agri­coles », c’est par­ti­cu­liè­re­ment hila­rant, avec la pas­tèque Piolle qui a béton­nisé la Presqu’île avec 0.9 m² d’es­paces vertes par habi­tant. Record en Europe.

    sep article
  3. Quelle tran­si­tion ? Des cen­trales Biomax, héré­sie éco­lo­gique ? Les éoliennes et pan­neaux pho­to­vol­taïques qui n’ap­portent rien compte tenu de leurs faibles ren­de­ments et qui au contraire ne font qu’ag­gra­ver les impacts néga­tifs car il faut bien les pro­duire et leurs durée de vie sont limi­tées ?

    sep article
  4. Toujours la sem­pi­ter­nelle poli­tique envers leurs têtes de turc les auto­mo­bi­listes, alors que les vrais pol­lueurs on les laisse tran­quilles ?

    sep article
  5. Ah ? Une vague dans le sens des­cen­dant alors :
    Un taux d’abs­ten­tion de 64%, bien au des­sus du taux natio­nal.
    3500 bul­le­tins de moins qu’en 2014 pour le nou­vel ancien maire.
    Qui est très en des­sous de son propre seuil de légi­ti­mité de 20000 (qu’il avait lui même défini pour la « démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive »).

    sep article
    • L’abstention est une catas­trophe démo­cra­tique mais qui a priori n’a jamais changé les forces en pré­sence ! Alors quid des 3 autres avec leur score de quelques mil­liers ? Franchement, les gre­no­blois, et en par­ti­cu­lier ceux qui ont voté, avaient lar­ge­ment les moyens d’ex­pri­mer leur volonté de chan­ge­ment… Ils ont en fait exprimé l’in­verse ! Votre argu­ment et donc plu­tôt très faible. Bon cou­rage à vous pen­dant les 6 ans à venir, je vous plains sin­cè­re­ment.

      sep article
      • Ce qui s’est exprimé, c’est qu’au­cun can­di­dat n’a obtenu l’adhé­sions des élec­teurs mais que l’un d’entre eux a obtenu le poste alors que dans son propre sys­tème il n’au­rait rien eu.

        sep article
      • vous etes un dema­gogue, cher Monsieur, car c’est bien connu que les mili­tants gau­cho sont plu­tôt jeunes et faci­le­ment excitables/mobilisables, au contra­rio avec les élec­teurs de droite, plus âgés et plus affec­tés par la crise de COVID19. Sans par­ler de la clien­tèle « spé­ciale » des pas­tèques, venue des quar­tiers « sen­sibles ». Il ont beau­coup de rai­sons d’être satis­faits de la muni­ci­pa­lité pas­tèque : pas de camé­ras de sur­veillance, police désarmé, rodéos en toute impu­nité, pas de repres­sion anti-drogue, 40% de loge­ments sociaux à la Presqu’île – la vie est belle !

        sep article
      • Ah mais si ! Qd moins de 50ù% des élec­teurs votent aucun n’élu n’est légi­time ! Sion rajoute la scan­da­leuse prime à la majo­rité, on a tout sim­ple­ment une majo­rité fac­tice

        sep article