Trottinette électrique Tier Grenoble

Trottinettes et vélos élec­triques en loca­tion montrent patte verte à Grenoble

Trottinettes et vélos élec­triques en loca­tion montrent patte verte à Grenoble

FOCUS – Les pre­mières trot­ti­nettes élec­triques en loca­tion arri­ve­ront à Grenoble ce pre­mier week-end de juillet. Elles seront accom­pa­gnées de vélos à la fin de l’été. Ces nou­veaux ser­vices de mobi­lité visant « à dimi­nuer le recours à la voi­ture indi­vi­duelle » répondent à des condi­tions strictes impo­sées par la métropole.

La métro­pole de Grenoble passe le cap. Deux ser­vices de loca­tion élec­trique, Tier Mobility pour les trot­ti­nettes dès samedi 4 juillet et Pony pour les vélos fin août, vont être déployés à Grenoble, sur le domaine uni­ver­si­taire et à Inovallée à Meylan. Les deux entre­prises ont cha­cune pré­vues d’installer 500 véhi­cules cet été, un nombre qui devrait pas­ser à 1 000 dans les pro­chains mois.

Une arri­vée tar­dive en com­pa­rai­son à d’autres villes en France qui ont déjà adopté ces ser­vices de mobi­lité alter­na­tifs il y a plu­sieurs années. Ils s’étaient jusque-là confron­tés au scep­ti­cisme du maire Éric Piolle. S’il recon­naît aujourd’hui que cette offre “répond à un besoin”, c’est un cahier des charges strict qu’ont dû rem­plir les par­te­naires choisis.

Partage de l’espace public entre trot­ti­nettes, vélos et voitures

Des trottinettes et des vélos électriques seront bientôt disponibles à la location. Des services soumis à des conditions strictes imposées par la métropole. 

Christophe Ferrari, pré­sident de la métro­pole, Catherine Bolze, conseillère régio­nale, Yann Mongaburu, vice-pré­sident métro­po­li­tain aux dépla­ce­ments, et le maire de Grenoble Éric Piolle. © Thomas Imbert – Place Gre’net

Afin d’éviter un sta­tion­ne­ment anar­chique des véhi­cules sur les trot­toirs, des places de par­king vont être trans­for­mées en sta­tion d’ac­cueil pour les sto­cker : 205 à Grenoble, entre 30 et 50 à Meylan et sur le domaine universitaire.

Les opé­ra­teurs dis­po­se­ront en outre de huit heures pour débar­ras­ser la chaus­sée des véhi­cules encom­brants. Ils s’engagent, en paral­lèle, à sanc­tion­ner les uti­li­sa­teurs man­quant de civisme. De plus, cer­taines zones comme les cime­tières, cer­tains parcs et abords directs des cours d’eau seront inter­dits à la circulation.

Afin d’assurer une cir­cu­la­tion sécu­ri­sée, les véhi­cules seront éga­le­ment bri­dés. Pas plus de 20 Km/h pour les trot­ti­nettes (soit 5 km/h sous la limite régle­men­taire en France), tan­dis qu’elles ne pour­ront pas dépas­ser les 6 Km/h dans les zones pié­tonnes. Les vélos seront quant à eux limi­tés à 25 km/h.

Deux entre­prises aux démarches écologiques

Pour la métro­pole, “ces nou­velles solu­tions de mobi­lité visent à dimi­nuer le recours à la voi­ture indi­vi­duelle, res­pon­sable de 17 % des émis­sions de gaz à effet de serre”. Éric Piolle assure éga­le­ment s’être mon­tré atten­tif à la qua­lité des véhi­cules : « Tout ça ne sert à rien s’il faut chan­ger la flotte tous les trois mois parce qu’il y a des dégra­da­tions ou des mal-fonc­tion­ne­ments. »

Des trottinettes et des vélos électriques seront bientôt disponibles à la location. Des services soumis à des conditions strictes imposées par la métropole. 

La société Tier a été choi­sie pour son modèle de trot­ti­nette robuste et ses garan­ties sociales et éco­lo­giques. © Thomas Imbert – Place Gre’net

Ainsi, l’opérateur Tier assure n’avoir qu’un taux de 0,02 % de véhi­cules dégra­dés dans les 67 villes où il est implanté en Europe. Ses trot­ti­nettes ne dis­posent d’aucun fil appa­rent pou­vant être coupé et leurs roues se bloquent après uti­li­sa­tion. Un sys­tème qui devrait évi­ter qu’elles ne finissent dans les cours d’eau. Quant au local de sto­ckage, il devrait être entiè­re­ment ali­menté par une élec­tri­cité verte.

Une démarche écolo pous­sée jusqu’au bout : Tier et Pony s’engagent aussi à ce que les véhi­cules en capa­cité de fonc­tion­ner ne soient pas jetés ou recy­clés mais remis en ser­vice dans un autre ter­ri­toire ou reven­dus à des par­ti­cu­liers en cas de renou­vel­le­ment de la flotte.

Un modèle de fonc­tion­ne­ment social et “soli­daire”

Enfin, der­nière condi­tion posée par la métro­pole : l’aspect social. Là encore, les entre­prises ont dû s’engager à favo­ri­ser les emplois à temps plein à durée indé­ter­mi­née et à tra­vailler avec les entre­prises locales d’insertion. Les deux opé­ra­teurs n’auront en outre pas recours à des “jui­cers”, ces auto-entre­pre­neurs qui rechargent les véhi­cules chez eux pour une poi­gnée d’euros.

Il fau­dra comp­ter sur des offres entre 5,90 euros et 22 euros par mois pour les trot­ti­nettes et 9,50 euros pour les vélos (avec la pos­si­bi­lité de les ache­ter et de tou­cher 50 % des reve­nus quand on ne les uti­lise pas). Ces nou­veaux sys­tèmes de mobi­lité visent des publics variés, mais dis­posent d’une tari­fi­ca­tion soli­daire afin d’être acces­sibles à ceux qui ont en le plus besoin.

Thomas Imbert

TI

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Usine_STMicroelectronics_Crolles. © Artechnic
STMicroelectronics : une nou­velle enquête publique en pré­vi­sion pour le pro­jet d’ex­ten­sion de l’u­sine de Crolles

FOCUS - Rebondissement pour le projet d'agrandissement de l'usine STMicroelectronics de Crolles. L'industriel a répondu aux conclusions de la Commission nationale du débat public (CNDP) Lire plus

Réserve natu­relle des Hauts de Chartreuse : un iti­né­raire de ran­don­née auto­risé sur les terres pri­vées du marquis

FOCUS - Après un an de conflit opposant les randonneurs au marquis Bruno de Quinsonas-Oudinot, propriétaire d'une partie de la Réserve naturelle des Hauts de Lire plus

La stratégie de la Métropole envers les commerçants et l'attractivité commerciale en débat au conseil métropolitain
Attractivité com­mer­ciale : vifs débats autour de la stra­té­gie de la Métropole de Grenoble

FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble a adopté, le 5 juillet 2024, une délibération-cadre sur la "stratégie d'intervention pour relever les défis d'une attractivité Lire plus

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Les livreurs à vélo et des élus prennent la pose devant leur nouveau local situé 8, rue Saint-François à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

FOCUS - La Ville de Grenoble a décidé de mettre gratuitement à disposition des livreurs de repas à vélo un local situé en plein cœur Lire plus

Le nou­veau centre de tri Athanor de La Tronche va trai­ter les déchets de 740 000 habi­tants de la région grenobloise

FOCUS - Le nouveau centre de tri Athanor a officiellement été inauguré mardi 9 juillet 2024 par les sept intercommunalités partenaires pour sa réalisation, depuis Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !