Démocratie participative : la liste Grenoble en commun affiche le meilleur score du « participomètre »

sep article

Notre indépendance c

 

FOCUS – Des universitaires et un collectif de militants citoyens ont mis au point une grille d’analyse baptisée le « participomètre ». Leur intention ? Mesurer l’importance accordée à la participation citoyenne dans les programmes électoraux et la crédibilité des propositions. La liste Grenoble en commun conduite par Éric Piolle affiche ainsi, selon eux,un très bon score, loin devant ses concurrents. Mais comme tout indicateur, celui-ci a ses limites.

 

 

La liste Grenoble en commun en tête du "participomètre"

Éric Piolle, can­di­dat à sa réélec­tion à la mai­rie de Grenoble avec sa liste Grenoble en Commun. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

Avec un score de 40,2 %, Grenoble en com­mun (EELV, FI, Génération.s et bien d’autres mou­ve­ments poli­tiques) se réjouit dans un com­mu­ni­qué de presse d”« [arri­ver] lar­ge­ment en tête » de la démarche « Participomètre ».

 

De fait, la liste obtient une large avance face à ses concur­rents gre­no­blois qui par­ti­cipent au second tour des muni­ci­pales.

 

En effet, La société civile avec Alain Carignon (divers droite) obtient seule­ment 14,4 %, Grenoble Nouvel air emme­née par Olivier Noblecourt (divers gauche) 12,2 % contre 9,1% pour la liste d’Émilie Chalas (LREM), Un nou­veau regard sur Grenoble.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
3349 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. « Un groupe de citoyen » dont le pré­sident est Raul Magni-Berton ? MDR ! Laissez moi devi­ner pour qui il/s vote/nt ?

    sep article
  2. sep article
  3. Ca va les abus de pro­pa­gande en pleine cam­pagne élec­to­rale ?
    Raul Magni-Berton, l’un des auteurs du rap­port qui a donné l’illé­gale inter­pel­la­tion vota­tion de Piolle et Camille Morio,n qui a passé sa thèse sous la direc­tion de Nicolas Kada, le com­parse de Soukaïna Larabi et ancien can­di­dat dans la 1ere circo en 2017 ?
    Toujours les mêmes… Le panier de crabe…
    C’est du fou­tage de gueule, ce genre d’é­tude.

    sep article