Exposition sur les refuges alpins au Musée dauphinois : un beau voyage en altitude

Exposition sur les refuges alpins au Musée dauphinois : un beau voyage en altitude

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Le Musée dauphinois inaugurait mercredi 3 juin sa nouvelle exposition « Refuges alpins, de l’abri de fortune au tourisme d’altitude », à découvrir jusqu’au 21 juin 2021. Un voyage sur les sommets et une réflexion sur le devenir de nos refuges. Alors que l’activité humaine favorise la fonte des glaces, ceux-ci doivent en effet se repenser pour réduire leur impact environnemental.

 

 

Une exposition sur les refuges alpins au Musée dauphinois

© Julien Morceli – Place Gre’net

« Ça fai­sait long­temps qu’on l’attendait ! », a lancé le pré­sident du Département de l’Isère Jean-Pierre Barbier, à l’oc­ca­sion de l’inauguration de la nou­velle expo­si­tion du Musée dau­phi­nois : « Refuges alpins, de l’abri de for­tune au tou­risme d’altitude ».

 

Un évé­ne­ment qui a impli­qué de nom­breux par­te­naires, parmi les­quels le ser­vice patri­moine de la Région Rhône-Alpes et l’École natio­nale supé­rieure d’architecture de Grenoble.

 

Le Musée dau­phi­nois y a mis les formes : le bruit de l’o­rage, une lumière sombre, un ciel étoilé, et des recons­truc­tions plus vraies que nature. On s’y croirait.

 

 

Le refuge de l’Aigle reconstruit à partir de photos

 

 

Si vous n’avez pas eu la chance d’al­ler dor­mir au refuge de l’Aigle, per­ché à plus de 3 500 mètres dans le mas­sif des Écrins, vous pour­rez tou­jours le décou­vrir ici. Ce sont les appren­tis des Compagnons du Tour de France de Grenoble qui ont eu la lourde tâche de le recons­truire à par­tir de pho­tos. Le résul­tat est bluffant.

 

 

Revivre les débuts de l’Alpinisme

 

Le pre­mier espace déroule l’histoire des pion­niers de l’alpinisme. Un espace impré­gné par la peur éprou­vée autre­fois en mon­tagne. « La mon­tagne c’est un décor immense, hos­tile à l’homme. On res­sent un sen­ti­ment d’humilité lorsque l’on pénètre les lieux, et c’est ce qu’on a voulu repro­duire ici », explique Agnès Jonquères, char­gée de pro­jets au Musée dauphinois.

 

L’histoire com­mence à la fin du XVIIIe siècle à Chamonix. Horace-Bénédict de Saussure offre une prime à celui qui gra­vira le Mont Blanc. C’est seule­ment le 8 août 1786 que le guide Jaques Balmat et le doc­teur Michel Paccard l’atteindront !

 

Ce sac a servi à l’ap­pro­vi­sion­ne­ment d’un refuge de haute alti­tude en héli­co­ptère. © Julien Morceli – Place Gre’net

À cette époque, les refuges ne sont que des abris de for­tune, des cabanes comme les nomment nos voi­sins Suisses. Mais à la fin du XIXe siècle, avec le déve­lop­pe­ment du tou­risme (de luxe), les construc­tions gagnent en hau­teur et en confort. On parle alors de Châlet-Hotel.

 

Aujourd’hui, l’entretien de ces refuges plus confor­tables sou­lève des ques­tions. Car si ces abris per­mettent de dor­mir aux som­mets des mon­tagnes, cer­tains génèrent une pol­lu­tion importante.

 

L’approvisionnement du refuge du Goûter, à plus de 3 800 mètres dans le mas­sif du Mont Blanc néces­site ainsi neuf allers-retours en héli­co­ptère par semaine. Un bilan car­bone qui ne passe plus aujourd’hui, alors que l’enneigement dimi­nue chaque année de 40 mètres.

 

 

Les refuges, lieux de partage

 

Le thème de l’exposition résonne par­ti­cu­liè­re­ment avec l’actualité après deux mois de confi­ne­ment. Des ber­gers aux chas­seurs de cha­mois, le refuge a tou­jours été le ter­rain des hommes seuls.

 

Carte inter­ac­tive pré­sen­tant l’é­vo­lu­tion archi­tec­tu­rale de 40 refuges à par­tir de pho­tos et cartes pos­tales. © Julien Morceli – Place Gre’net.

Mais dans l’imaginaire col­lec­tif, c’est aussi un lieu de par­tage où des incon­nus acceptent de s’attabler ensemble. Le visi­teur prend conscience de cet immense patri­moine à préserver.

 

L’exposition met jus­te­ment en lumière les ini­tia­tives qui veulent repen­ser les refuges. Car si cer­tains uti­lisent encore les rota­tions d’hélicoptères, la plu­part sont à la recherche des alter­na­tives ayant un moindre impact sur la nature.

 

Le modèle de refuge auto­nome gagne ainsi du ter­rain. Un nou­veau type de refuge qui uti­lise l’énergie solaire et recycle ses eaux usées.

 

Julien Morceli

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Julien Morceli

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Musées en fête – La nuit des Musées se déroule en virtuel tout le week-end du 14 et 15 novembre

  EN BREF - Malgré le confinement, les onze musées départementaux de l'Isère ouvrent leurs portes virtuellement, ce samedi 14 et dimanche 15 novembre 2020, Lire plus

Rose Valland en battle-dress (uniforme) examinant des tableaux, probablement au Collecting Point de Wiesbaden (Allemagne), 1946. Coll. Centre des Archives diplomatiques du ministère des Affaires étrangères
« Rose Valland. En quête de l’art spolié », une exposition immersive au Musée dauphinois

  FOCUS - Jusqu’au 27 avril 2020, le Musée dauphinois présente « Rose Valland. En quête de l’art spolié ». Une exposition qui retrace le parcours méconnu, Lire plus

Les DJ Breakbot et Irfane lors de leur set. au festival Musée électronique © Joël Kermabon - Place Gre'net
Première édition du festival Musée électronique : un bilan encourageant malgré les aléas météo

REPORTAGE VIDÉO - « De la musique électro au musée », tel était le challenge du festival Musée électronique organisé par Le Périscope, en partenariat Lire plus

Jean-Pierre Barbier et Chantal Carlioz, respectivement président et vice-présidente du Conseil départemental de l'Isère tiennent fièrement le nouveau numéro de Alpes Is(h)ere au côté d'Olivier Cogne, directeur du musée dauphinois. © Jules Peyron - Place Gre'net
Le Département de l’Isère ouvre sa saison estivale avec un festival électro et le quatrième numéro d’Alpes Is(h)ere

  FOCUS - Le Département de l'Isère a lancé, ce mardi 21 mai, sa saison touristique estivale 2019. L'occasion pour le président du Conseil départemental Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
« L’ivresse des sommets », une exposition à déguster sans modération au Musée dauphinois de Grenoble

FOCUS - Le Musée dauphinois accueille jusqu'au 29 juin 2019 l'exposition « L'ivresse des sommets. Eaux-de-vie, liqueurs et autres breuvages des Alpes ». L'occasion de Lire plus

Wafinu, la jeune entreprise meylanaise en plein essor qui profite aux animaux abandonnés

FIL INFO - La jeune entreprise meylanaise Wafinu vient désormais en aide à quatre refuges animaliers grâce aux bénéfices tirés de la vente d'autocollants, de Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

|

22/09

10h12

|

|

22/09

9h49

|

|

21/09

19h03

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin