Associations en danger : la Ligue de l’enseignement de l’Isère appelle à un plan de soutien

sep article



 

FIL INFO – La Ligue de l’enseignement de l’Isère l’affirme : le confinement et le déconfinement progressif peuvent représenter une « situation catastrophique » pour les associations. La structure appelle à un plan gouvernemental de soutien au secteur associatif, qui représente près de 1,8 million d’emplois sur l’ensemble de la France. 

 

 

Une « situa­tion catas­tro­phique » pour les asso­cia­tions ? C’est le cri d’a­larme que lance la Ligue de l’en­sei­gne­ment de l’Isère dans un com­mu­ni­qué. « En Isère comme dans toute la France, des mil­liers d’associations et les mou­ve­ments qui les fédèrent ont dû arrê­ter ou for­te­ment réduire leurs acti­vi­tés durant la période de confi­ne­ment », rap­pelle-t-elle. De quoi mettre en dan­ger nombre de struc­tures à l’é­qui­libre finan­cier très fra­gile.

 

Forum des associations de Grenoble en 2019 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Forum des asso­cia­tions de Grenoble en 2019. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Le décon­fi­ne­ment va-t-il chan­ger la donne ? Rien n’est moins sûr, estime la Ligue. « Cette réduc­tion dras­tique d’activités risque de per­du­rer du fait des mesures sani­taires et de dis­tan­cia­tion phy­sique abso­lu­ment indis­pen­sables », pour­suit-elle. Et ceci alors que les asso­cia­tions repré­sentent plus de 1,8 mil­lion d’emploi sur l’en­semble du ter­ri­toire natio­nal. Soit près de 9,5 % des effec­tifs sala­riés du sec­teur privé*.

 

 

Un « plan exceptionnel de soutien à la vie associative » ?

 

L’impact du confi­ne­ment pour la Ligue de l’en­sei­gne­ment de l’Isère ? Annulations des ren­contres de ses deux fédé­ra­tions spor­tives (Ufolep et Usep), fer­me­tures de ses deux centres de vacances à Autrans et Villard-de-Lans, actions de for­ma­tion et ate­liers socio-lin­guis­tiques sus­pen­dus… Sans oublier une autre fer­me­ture : celle du cinéma Le Méliès à Grenoble, créé et géré depuis plus de cin­quante ans par la Ligue.

 

Le cinéma Le Méliès, géré par la Ligue de l'enseignement de l'Isère © Chloé Ponset - Place Gre'net

Cinéma Le Méliès, géré par la Ligue de l’en­sei­gne­ment de l’Isère. © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Et l’a­ve­nir n’est guère plus rose. « La reprise sera pro­gres­sive et faite de nom­breuses incer­ti­tudes », sou­ligne l’as­so­cia­tion. Qui rap­pelle qu’en temps de crise, les asso­cia­tions sont pour­tant les pre­mières sol­li­ci­tées pour venir en sou­tien des plus dému­nis, accom­pa­gner les enfants et les jeunes ou lut­ter contre l’i­so­le­ment.

 

Conclusion de la Ligue de l’en­sei­gne­ment ? « La situa­tion excep­tion­nelle appelle un plan excep­tion­nel de sou­tien à la vie asso­cia­tive et aux mou­ve­ments d’éducation popu­laire ». Un plan qu’elle explique ne pas avoir trouvé « parmi les nom­breuses mesures de sou­tien à l’activité » annon­cées par l’État. Après la réduc­tion dras­tique des contrats aidés en 2017, une nou­velle source de défiance entre asso­cia­tions et gou­ver­ne­ment ?

 

Florent Mathieu

 

 

* Selon les chiffres d’oc­tobre 2019 de la pla­te­forme “asso­cia­tions” du minis­tère de l’Éducation natio­nale et de la Jeunesse.

 

commentez lire les commentaires
1803 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.