Grenoble : un conseil municipal marathon et houleux autour des mesures de déconfinement

sep article

 

FOCUS — Nouveau conseil municipal en visioconférence de la Ville de Grenoble ce lundi 18 mai. Après avoir voté des mesures face à la crise sanitaire en avril, les élus grenoblois débattaient du plan de déconfinement soumis par la majorité. L’occasion d’échanges souvent vifs entre l’opposition et l’équipe municipale, impliquant notamment l’élu dissident Guy Tuscher et le “meilleur ennemi” d’Éric Piolle Alain Carignon.

 

 

Il devait prendre fin à 19 h 45, mais c’est à 22 heures finalement que le conseil municipal de Grenoble du lundi 18 mai s’est conclu. Soit sept heures d’échanges, toujours en visioconférence pour cause de crise sanitaire. Signe d’une légère impatience ? Les services de la Ville n’ont pas attendu la fin du conseil pour en faire parvenir la synthèse à la presse. Quitte à présenter des délibérations qui n’avaient techniquement pas encore été adoptées.

 

Conseil municipal houleux sur le déconfinement. Le conseil municipal du 18 mai 2020 offrait cette fois la possibilité d'une traduction en langue des signes

Le conseil municipal du 18 mai 2020 offrait cette fois la possibilité d’une traduction en langue des signes

 

Après avoir débattu des mesures prises par la Ville de Grenoble face à la crise du Covid-19 et des effets du confinement, les élus se penchaient cette fois sur son plan de déconfinement. Un plan basé sur quatre piliers, présentés en introduction par le maire : prudence sanitaire, accompagnement des Grenoblois et notamment des plus fragiles, adaptation du service public et adaptation des espaces publics et des mobilités.

 

 

Tirs croisés de Guy Tuscher et d’Alain Carignon concernant le déconfinement

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
5216 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. sep article
  2. je constate que dans votre article vous avez oublié les interventions du rassemblement des patriotes.
    Tous les grenoblois ont le droit d’être informés ne vous en déplaise !

    sep article
    • FM

      19/05/2020
      19:26

      Bonsoir. Rien ne nous déplaît, et il suffit de parcourir notre média pour voir que nous consacrons des articles à toutes les tendances politiques. Reste qu’il est rigoureusement impossible de livrer un compte-rendu exhaustif d’un conseil municipal d’une durée de sept heures, et que l’exercice impose de faire des choix. Parfois cruels, au demeurant. La prise de parole de monsieur Breuil sur la question de la libération des détenus et sur le civisme des citoyens musulmans durant le ramadan concernant bien plus l’actualité nationale que locale, nous avons en effet fait le choix de ne pas en faire mention, non pas souci de censure mais parce que l’un des parti-pris de l’article était d’essayer de coller le plus possible aux enjeux locaux. Les prises de position de madame d’Ornano étaient pour leur part beaucoup plus ancrées dans le local, mais rejoignaient fréquemment d’autres préoccupations d’élus. Dans un cas comme dans l’autre, et cela vaut pour tous les élus que nous n’avons pu mentionner dans l’article (monsieur Mongaburu, madame Lheureux, monsieur Bron…), il n’est en aucune manière exclu que nous y revenions si l’actualité le justifie. Ce qui sera probablement le cas pour nombre d’entre eux. Bien cordialement.

      sep article