Le synchrotron de Grenoble va contribuer à mieux conserver Le Cri, chef‑d’œuvre d’Edvard Munch

Le synchrotron de Grenoble va contribuer à mieux conserver Le Cri, chef‑d’œuvre d’Edvard Munch

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Grâce au synchrotron européen de Grenoble, une équipe scientifique internationale a démontré que l’humidité était la principale cause de la dégradation du célèbre chef‑d’œuvre d’Edvard Munch intitulé Le Cri. Ces travaux pourraient aider à mieux préserver le tableau, rarement exposé en raison de son état de conservation.

 

 

« Les ana­lyses syn­chro­tron nous ont per­mis d’i­den­ti­fier la prin­ci­pale rai­son de l’altération des cou­leurs de l’un des chefs‑d’œuvre les plus connus d’Edvard Munch, Le Cri », se réjouit Letizia Monico du Conseil natio­nal de la recherche (CNR) ita­lien et auteur de l’étude.

 

Zoom sur les zones altérées du tableau “Le Cri” (1910?) (Munch Museum, Oslo; catalogue n. Woll.M.896). © Irina Crina Anca Sandu et Eva Storevik Tveit, Munch Museum

Zoom sur les zones alté­rées du tableau “Le Cri” (1910?) (Munch Museum, Oslo ; cata­logue n. Woll.M.896). © Irina Crina Anca Sandu et Eva Storevik Tveit, Munch Museum

En cause, l’humidité qui s’attaque plus par­ti­cu­liè­re­ment aux pig­ments à base de sul­fure de cad­mium uti­li­sés par le maître.

 

Ainsi, le jaune de cad­mium vire-t-il au blanc cassé dans les nuages du cou­cher du soleil et autour du cou du per­son­nage cen­tral du tableau. Tandis que, dans le lac, la pein­ture de cou­leur jaune s’écaille. En revanche, « nous avons prouvé que l’im­pact de la lumière dans ce cas est mineur », pré­cise la scientifique.

 

L’étude réa­li­sée par une équipe inter­na­tio­nale2En font par­tie des cher­cheurs du CNR (ita­lie), de l’u­ni­ver­sité de Pérouse (Italie) et de l’u­ni­ver­sité d’Anvers (Belgique). Auxquels s’a­joutent le syn­chro­tron euro­péen (ESRF, France), le syn­chro­tron alle­mand (DESY, Hambourg) et le Munch Museum (Oslo, Norvège). dont font par­tie des cher­cheurs du syn­chro­tron euro­péen de Grenoble (ESRF), est publiée dans la revue Science Advances depuis le 15 mai dernier.

 

 

Des micro-fragments de peinture prélevés sur Le Cri

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 70 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Véronique Magnin

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Paul Tafforeau, scientifique de l'ESRF. © ESRF
Grenoble : l’entreprise philanthropique de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, finance un projet de l’ESRF

  FOCUS - L'entreprise philanthropique Chan Zuckerberg Initiative va financer un projet de l'ESRF (synchrotron) et de University College London. Financé à hauteur d'un million Lire plus

Un mystère de l'encre des papyrus égyptiens résolu grâce au Synchrotron de Grenoble
Un mystère de l’encre des papyrus égyptiens résolu grâce au Synchrotron de Grenoble

  FIL INFO – Le Synchrotron de Grenoble vient de mettre en évidence la présence de plomb dans l'encre des papyrus de l'Égypte antique. Du Lire plus

L'European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la presqu'île scientifique. © ESRF
Le synchrotron de Grenoble devient le plus puissant du monde avec sa source de lumière ultra-brillante

  FOCUS - Le 25 août 2020, le synchrotron de Grenoble va mettre sa nouvelle lumière extrêmement brillante au service de la communauté scientifique internationale. Lire plus

Francesco Sette reconduit pour un nouveau mandat de directeur général du Synchrotron
Francesco Sette reconduit pour un nouveau mandat de directeur général du Synchrotron

  FLASH INFO – Le directeur général du Synchrotron de Grenoble est réélu pour un nouveau mandat de quatre ans. Mardi 23 juin, le Conseil Lire plus

Des chercheurs grenoblois ont saisi comment une protéine thermosensible contrôle la floraison des plantes

  FIL INFO – Des chercheurs grenoblois du Laboratoire de physiologie cellulaire & végétale et leurs partenaires ont élucidé l’influence de la température extérieure sur Lire plus

L'European Synchrotron Radiation Facility, en abrégé ESRF situé sur la presqu'île scientifique. © ESRF
Covid-19 : le synchrotron de Grenoble à la rescousse des chercheurs luttant contre le virus

  FIL INFO – Depuis le 3 avril 2020, le synchrotron européen de Grenoble propose sur son site internet d’ouvrir ses équipements aux chercheurs engagés Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

|

22/09

10h12

|

|

22/09

9h49

|

|

21/09

19h03

|

|

21/09

18h32

|

L'Oeil de Perotto - La défaite d'Eric Piolle à la primaire écologiste, vue par Marc Perotto sur Place Gre'net

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin