Premières subventions du Département de l’Isère face à la crise sanitaire du coronavirus

sep article



 

FIL INFO — Le Département de l’Isère a tenu une réunion de commission permanente (en visioconférence) composée de 16 élus le vendredi 24 avril. Objectif ? Valider les mesures prises par le Conseil départemental face à la crise sanitaire. En particulier des subventions pour les structures sociales, les associations d’aide aux personnes et le secteur de l’agriculture.

 

 

À l’heure du confi­ne­ment lié à la crise sani­taire, le recours à la visio­con­fé­rence a per­mis à la Ville de Grenoble de tenir son pre­mier conseil muni­ci­pal confiné le lundi 20 avril. Le conseil de Grenoble-Alpes Métropole se tien­dra lui aussi en ligne le mer­credi 29 avril. Quant au Département de l’Isère, c’est le ven­dredi 24 avril qu’il a réuni à dis­tance une com­mis­sion per­ma­nente com­po­sée de 16 élus.

 

Crise sanitaire : les premières subventions du Département. Une réunion de commission en visioconférence © Département de l'Isère

Une réunion de com­mis­sion en visio­con­fé­rence. © Département de l’Isère

 

Objectif : vali­der les « pre­mières réponses aux urgences liées au Covid-19 » déci­dées par le Conseil dépar­te­men­tal. Les élus, de la majo­rité comme de l’op­po­si­tion, ont exa­miné pas moins de 167 rap­ports et approuvé in fine un plan d’aide s’é­le­vant à 11 mil­lions d’eu­ros. « Ce sont de pre­mières sub­ven­tions. Ce n’est qu’un début. L’action du Département s’inscrira dans la durée », pré­cise dans un com­mu­ni­qué Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Département.

 

 

Des aides aux structures, associations et à l’agriculture

 

Parmi les aides déci­dées ? Un accom­pa­gne­ment des ser­vices d’aide et d’ac­com­pa­gne­ment à domi­cile (SAAD) et des éta­blis­se­ments médico-sociaux. Ainsi, le Département annonce-t-il main­te­nir son niveau de sub­ven­tion des struc­tures, même lorsque celles-ci ont vu leurs acti­vi­tés de ser­vices ou leurs prises en charge de per­sonnes dimi­nuer à cause du confi­ne­ment. Faute de quoi, la col­lec­ti­vité aurait pu “éco­no­mi­ser” 300 000 euros.

 

La Protection civile de l'Isère va percevoir 10 000 euros de la part du Département de l'Isère © Protection Civile

La Protection civile de l’Isère va per­ce­voir 10 000 euros de la part du Département de l’Isère. © Protection Civile

 

Le Département approuve encore une enve­loppe de 660 000 euros aux « orga­nismes d’accueils de jour et d’aide ali­men­taire, épi­ce­ries sociales et asso­cia­tions d’écoute, d’observation sociale et d’accès aux droits ». Ainsi que des sub­ven­tions de 10 000 euros accor­dées au Secours popu­laire, à la sec­tion isé­roise de la Croix Rouge, à la Protection civile de l’Isère et à la Fédération fran­çaise de sau­ve­tage et de secou­risme de l’Isère.

 

Du côté de l’a­gri­cul­ture, ce sont 110 000 euros que le Conseil dépar­te­men­tal alloue au Pôle agroa­li­men­taire de l’Isère, por­teur notam­ment de la marque dépar­te­men­tale Is(h)ère. « Le PAA est un outil très utile en cette période de crise sani­taire qui a mis en forte ten­sion les chaînes d’approvisionnement et a modi­fié les habi­tudes de consom­ma­tion des Isérois », sou­ligne le Département.

 

Florent Mathieu

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1937 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.