Éric Piolle déclare Grenoble “capitale du vélo” après l’enquête de la Fédération des usagers de la bicyclette

sep article



 

FOCUS – La dernière enquête de la Fédération françaises des usagers de la bicyclette auprès des cyclistes place de nouveau Grenoble en première place des villes cyclables entre 100 000 et 200 000 habitants. Et « capitale du vélo » ? C’est ce qu’estime en tout cas le maire de Grenoble au regard des résultats. Non sans promettre dans son programme de campagne d’accentuer sa politique en faveur du vélo.

 

 

Grenoble, ville où le vélo est devenu roi ? L’expression ne plaît pas à son maire Éric Piolle, qui ne manque pas de cor­ri­ger la for­mule. « Roi, pas besoin. Juste un mode de dépla­ce­ment comme les autres », écrit-il ainsi sur Facebook, en réponse à un article d’Europe 1. En revanche, l’é­dile prend soin de qua­li­fier Grenoble de « capi­tale du vélo », en se basant notam­ment sur le der­nier pal­ma­rès en date de la Fédération fran­çaises des usa­gers de la bicy­clette (Fub).

 

Éric Piolle aux côtés de Yann Mongaburu pour vanter la pratique du vélo © Joël Kermabon - Place Gre'net

Éric Piolle aux côtés de Yann Mongaburu pour van­ter la pra­tique du vélo. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Grenoble sacrée capi­tale du vélo par la Fub ! », lance encore Éric Piolle sur les réseaux sociaux, en repre­nant la for­mule à plu­sieurs reprises dans ses publi­ca­tions. Et d’en­fon­cer le clou en intro­duc­tion de son der­nier conseil muni­ci­pal de man­da­ture, le lundi 10 février : « Grenoble a été consa­crée à nou­veau pre­mière ville cyclable dans la caté­go­rie des villes de 100 000 à 200 000 habi­tants, et pre­mière ville cyclable tout court ! »

 

 

Grenoble « capitale » du vélo ?

 

« Capitale » et « pre­mière ville cyclable » ? Le pal­ma­rès de la Fub ne fait pour­tant, à aucun moment, men­tion d’une « capi­tale ». Et se garde bien de dres­ser un pal­ma­rès géné­ral des villes cyclables. Le Baromètre des villes cyclables 2019 de la Fédération éta­blit ainsi des clas­se­ments sur cinq caté­go­ries : villes de plus de 200 000 habi­tants, entre 100 000 et 200 000, entre 50 000 et 100 000, entre 20 000 et 50 000 et en-des­sous de 20 000.

 

Inauguration en 2019 de la chronovélo sur le boulevard Agutte-Sembat © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Inauguration en 2019 de la piste chro­no­vélo sur le bou­le­vard Agutte-Sembat. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Sollicité par Place Gre’net, le pré­sident de la Fub Olivier Schneider pré­cise : « Grenoble est sim­ple­ment la ville de plus de 100 000 habi­tants avec la meilleure note […] Difficile de [la] com­pa­rer à des villes de 2 500 habi­tants. »

 

Grenoble passe en effet devant Strasbourg à l’oc­ca­sion du deuxième pal­ma­rès de la Fub, en affi­chant une « note glo­bale » de 4,12 contre 4,02 pour sa concur­rente du Bas-Rhin. La capi­tale des Alpes se dis­tingue notam­ment par une forte pro­gres­sion des appré­cia­tions, tan­dis que les résul­tats de Strasbourg tendent à “stag­ner”. Grenoble affiche ainsi une « pro­gres­sion res­sen­tie » de 1,20 points, contre 0,40 pour Strasbourg.

 

 

Un taux de participation grenoblois très au-dessus des autres villes

 

Le baro­mètre des villes cyclables de la Fub s’ap­puie uni­que­ment sur les retours des usa­gers dans les villes concer­nées. De quoi, selon cer­tains, remettre en cause la valeur même d’un clas­se­ment jugé aisé­ment mani­pu­lable. Des par­ti­sans de la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise ont-ils battu cam­pagne pour inci­ter les cyclistes à dire tout le bien (de pré­fé­rence) qu’ils pensent de sa poli­tique en matière de vélo ?

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
3460 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. @Desintox : bon­jour, soyons objec­tif : Grenoble ne figure pas au clas­se­ment de Cpenhague, car celui-ci est limité aux agglo­mé­ra­tions de plus de 500 000 habi­tants, ce qui n’est pas le cas de Grenoble. La métho­do­lo­gie de ce clas­se­ment est faci­le­ment acces­sible sur leur site. C’est pour cela que vous ver­rez Starsboirg et Bordeaux, mais pas Grenoble.

    sep article
    • Ce qui n’est pas objec­tif, c’est le soit disant clas­se­ment de la FUB et leur métho­do­lo­gie (applau­di­mètre). Ils se ridi­cu­lisent en met­tant Grenoble devant Strasbourg.
      Et non, l’absence de la métro­pole de Grenoble au clas­se­ment de Copenhague n’a pas pour rai­son le nombre d’habitants, car il est le même qu’à Strasbourg : res­pec­ti­ve­ment 451 752 et 491 516.
      https://comersis.com/Les-metropoles-de-France-2019-actualite‑4.html

      sep article
  2. Vivement Mars que nous ren­voyons ces incom­pé­tents où ils auraient du res­ter, 6 ans c’é­tait un jour de trop !

    sep article
  3. En vrai, ce que publie la FUB n’est pas un clas­se­ment, c’est un applau­di­mètre à la façon des réso­so­cios.
    La mobi­li­sa­tion à Grenoble a été 6 fois plus forte qu’à Paris ! Grenoble n’est pas la capi­tale du vélo, c’est capi­tale de la claque orga­ni­sée sur inter­net.
    A tel point que Strasbourg se retrouve der­rière ! Alors qu’en France c’est elle la capi­tale du vélo, tout le monde le sait et c’est reconnu depuis des années par le clas­se­ment de Copenhague, où Grenoble brille tou­jours par son absence.
    https://copenhagenizeindex.eu/
    Ben oui, ceux qui font ce clas­se­ment sont des urba­nistes spé­cia­listes du vélo, pas des mili­tants ou sym­pa­thi­sants rameu­tés avant les élec­tions sur le site inter­net de la FUB …

    sep article
  4. Classement aisé­ment mani­pu­lable, c’est le mot ! Les sub­ven­tions dont béné­fi­cie une cer­taine asso­cia­tion locale sont lar­ge­ment condi­tion­nées à la place de Grenoble dans ce clas­se­ment. On com­prend ses efforts achar­nés. Même la fédé­ra­tion natio­nale auquel cette asso­cia­tion est rat­ta­chée ris­que­rait la faillite sans ces finan­ce­ments.

    L’ironie vou­drait que la ville de Grenoble et la Métro changent de cou­leur poli­tique fin mars.

    sep article