Émilie Chalas a dévoilé les noms de vingt de ses colistiers dont l’ex-directeur du Raid

sep article

 

FOCUS – La candidate Émilie Chalas a présenté, ce samedi 11 janvier, vingt premiers colistiers sur les 59 que comprendra sa liste. Si beaucoup viennent d’associations ou de la société civile, d’autres sont connus pour avoir participé aux mandatures Destot ou pour avoir candidaté à l’investiture LREM. Leur position respective dans la liste n’est pas connue mais « tous seront en position de siéger » a assuré la candidate.

 

 

Les vingt premiers colistiers entourent Émilie Chalas. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les vingt premiers colistiers entourent Émilie Chalas. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le local de campagne d’Émilie Chalas situé place Saint-André était plein à craquer ce samedi 11 janvier. Et pour cause, la candidate aux municipales s’apprêtait à présenter vingt de ses premiers colistiers sur une liste qui devrait en compter 59.

 

Pour autant, a-t-elle indiqué, « il ne s’agit pas des vingt premiers de la liste. Ce qui compte, c’est de faire un collectif qui illustre le message que nous allons adresser aux Grenoblois ».

 

Si, notamment, des représentants d’En marche, du Modem, de Grenoble Innove, d’anciens adjoints de Destot ou des écologistes indépendants figurent parmi les personnalités retenues, c’est aussi le renouvellement que prône la candidate. « Autour de moi, il y a aussi beaucoup de gens de la société civile qui n’avaient pas d’engagement politique avant », précise-t-elle.

 

 

Des colistiers « qui envoient quatre messages aux Grenoblois »

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3031 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Beaucoup trop d’ancien P.S et sous Destot.

    sep article
  2. De la corruption?

    sep article
  3. L’ex-directeur du Raid ne sera pas de trop au vu des graves problèmes d’insécurité qui règnent à Grenoble. On peut aussi compter sur E. Chalas pour casser la vie politique locale et la corruption associée. Parfois, être aux ordres de Paris a du bon.

    Si je restais à Grenoble, je voterais assurément pour cette liste.

    sep article