Municipales de Grenoble : le Modem Isère rejoint la candidate LREM Émilie Chalas

sep article

 

FIL INFO – Arnaud Beaumont, le président du Modem Isère, a annoncé ce 24 octobre que son parti rejoignait Émilie Chalas pour les municipales de Grenoble. Le mouvement démocrate, qui souhaite constituer « le noyau d’un large rassemblement  », envisage de faire liste commune avec la candidate.

 

 

Le nouvel exécutif du Modem de l'Isère. © Modem de l'Isère

Nouvel exécutif du Modem de l’Isère. © Modem de l’Isère

Le campus de rentrée du Mouvement démocrate (Modem) de Guidel (Morbihan) a marqué, au moins temporairement, la fin des crispations entre le parti centriste et La République en marche (LREM). Notamment à l’origine des tensions, les investitures ressenties comme « arrogantes » d’En marche ! dans des villes où le Modem défendait son pré carré.

 

Les bisbilles et querelles nées des stratégies divergentes des deux partis pour les municipales semblent donc s’estomper. En tout cas, suffisamment pour préparer l’échéance de 2020 dans une ambiance plus sereine et un dialogue en partie renoué.

 

Relation de cause à effet à l’échelon local ? Toujours est-il que l’exécutif départemental a annoncé, ce jeudi 24 octobre, qu’il soutenait et ralliait la candidate Émilie Chalas pour les municipales de Grenoble.

 

 

Une liste commune aux élections municipales de Grenoble ?

 

« Le Modem et la République en marche travaillent naturellement ensemble sur les territoires comme au niveau national », affirme Arnaud Beaumont, le président du Modem Isère. Qui assure que son parti « [partage] la même volonté de transformer la France à tous les échelons par des politiques audacieuses, économiquement efficaces, budgétairement soutenables, socialement justes et écologiquement responsables ».

 

Une vision qui vaut aussi pour les élections municipales de Grenoble où, déclare Arnaud Beaumont, « le Modem soutient pleinement » la candidate investie par le parti d’Emmanuel Macron. « Le parcours et la personnalité d’Émilie Chalas démontrent sa capacité à rassembler et à proposer une alternative heureuse. Ce tant au maire sortant qu’à l’ancien maire », selon le Modem Isère.

 

De gauche à droite: Delphine Bense, Émilie Chalas et Arnaud Beaumont. © Modem Isère

De gauche à droite, Delphine Bense, Émilie Chalas et Arnaud Beaumont. © Modem Isère

 

Pour appuyer ses dires, le parti centriste ne tarit pas de louanges. C’est ainsi qu’il met en avant « l’expérience d’urbaniste, de directrice générale d’une commune » de l’élue. Mais aussi les compétences qu’elle a démontrées « pour mener des réformes ambitieuses et soutenir notre territoire ». Autant « d’atouts forts », estiment les signataires* du communiqué, qui permettront de « répondre au décrochage de notre ville et [de] porter un nouveau regard sur Grenoble ».

 

Mais ce n’est pas tout. Le Modem Isère propose aussi à Émilie Chalas de faire liste commune. « Nous formons le souhait de constituer avec LREM le noyau d’un large rassemblement », déclare Arnaud Beaumont. Avant d’appeler « les constructifs de tous bords à rejoindre [leur] dynamique pour l’avenir de Grenoble. »

 

Joël Kermabon

 

 

* Arnaud Beaumont président MoDem Isère, Élodie Jacquier-Laforge, députée de l’Isère et Delphine Bense, déléguée départementale Modem de l’Isère

 

commentez lire les commentaires
3885 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Mdr…Quel soutien !…y sont trois pelés et quatre tondus…

    sep article