Le collectif de Chérif Boutafa officialise son alliance avec celui d’Alain Carignon

sep article

 

FIL INFO — L’annonce est désormais officielle : le collectif constitué autour d’une possible candidature grenobloise de Chérif Boutafa rejoint celui de la Société civile avec Alain Carignon. Un ralliement qui flottait dans l’air depuis plusieurs mois et assure au délégué syndical FO une place sur la liste de campagne du candidat Carignon.

 

 

Après plus de trois mois de sus­pense, le « col­lec­tif citoyen » consti­tué autour de Chérif Boutafa offi­cia­lise son ral­lie­ment au col­lec­tif de la Société civile avec Alain Carignon. Un rap­pro­che­ment qui était dans l’air depuis fin sep­tembre 2019, après une pre­mière ren­contre entre les membres des deux for­ma­tions. Promise « dans les jours qui viennent », l’of­fi­cia­li­sa­tion aura tou­te­fois pris plus de temps que prévu.

 

Alain Carignon et Cherif Boutafa sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Alain Carignon et Cherif Boutafa sur le par­vis de l’Hôtel de Ville de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Nous par­ta­geons le même diag­nos­tic sur la situa­tion sociale de la ville et l’abandon des quar­tiers par la muni­ci­pa­lité Piolle », écrit Chérif Boutafa dans un com­mu­ni­qué. Et le délé­gué syn­di­cal Force ouvrière de men­tion­ner les orien­ta­tions sociales pré­sen­tées par le can­di­dat Carignon début jan­vier 2020. Dont la créa­tion d’un conseil muni­ci­pal de l’ac­tion sociale et l’ac­cent mis sur l’in­ser­tion des jeunes ou des per­sonnes éloi­gnées de l’emploi.

 

 

Chérif Boutafa présent sur la liste d’Alain Carignon

 

Chérif Boutafa écrit encore vou­loir « réta­blir des rap­ports humains entre les Grenoblois et leurs élus ». Des rap­ports mis à mal, selon lui, par une « machine muni­ci­pale (…) pro­fon­dé­ment déshu­ma­ni­sée au pro­fit d’une tech­no­cra­tie et d’une bureau­cra­tie par­ti­sane ». Le syn­di­ca­liste pense-t-il à son épouse, contrainte par la Ville de quit­ter son loge­ment de fonc­tion ? Chérif Boutafa s’est tou­jours défendu de répondre à une logique de “ven­geance” per­son­nelle.

 

Annoncée comme présente sur la liste d'Alain Carignon, Florence Bouteille participait à la présentation des propositions sociales du candidat Carignon quelques jours plus tôt © Florent Mathieu - Place Gre'net

Annoncée comme pré­sente sur la liste d’Alain Carignon, Florence Bouteille par­ti­ci­pait à la pré­sen­ta­tion des pro­po­si­tions sociales du can­di­dat Carignon quelques jours plus tôt. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les vel­léi­tés poli­tiques du nou­vel allié d’Alain Carignon dans la course aux muni­ci­pales de Grenoble ne sont au demeu­rant pas nou­velles. Dès juillet 2017, Chérif Boutafa fai­sait part de son inten­tion de se pré­sen­ter aux élec­tions. Il lor­gnait alors sur l’in­ves­ti­ture LREM. Début 2019, il était encore le pre­mier can­di­dat à pré­sen­ter des colis­tiers… avant de fina­le­ment dis­soudre sa can­di­da­ture dans celle d’Alain Carignon.

 

Quatre membres du col­lec­tif Boutafa seront pré­sents sur la liste d’Alain Carignon. Chérif Boutafa lui-même, ainsi que l’agent ter­ri­to­rial et ex-boxeur Hussein Bayram, la pré­si­dente d’as­so­cia­tion pour les familles mono­pa­ren­tales Florence Bouteille et la res­tau­ra­trice Chheng Hoang. Trois per­sonnes dont les noms ne sont cepen­dant pas nou­veaux : ils appa­raissent éga­le­ment parmi ceux des « pre­miers membres » du col­lec­tif de la Société civile avec Alain Carignon.

 

Florent Mathieu

 

Suite à la paru­tion de notre article et comme pré­cé­dem­ment, Chérif Boutafa tient à pré­ci­ser qu’il sépare son acti­vité poli­tique de son titre de délé­gué et repré­sen­tant syn­di­cal. La charte Force Ouvrière, qu’il entend res­pec­ter, inter­dit en effet de faire de la poli­tique au nom du syn­di­cat. (Encadré ajouté le 14 jan­vier 2020 à 18h25)
Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
4330 visites | 10 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 10
  1. @ Cherif Boutafa

    Je quitte très bien­tôt Grenoble. Vous pou­vez vous maquer avec qui vous vou­lez, cela m’in­dif­fère au plus haut point.

    sep article
  2. Ceux qui ne com­prennent pas, ne savent pas ce qu’est de vivre dans les quar­tiers défa­vo­ri­sés lar­ge­ment aban­don­nés par Eric Piolle, et n’ont pas pris connais­sance des pro­po­si­tions sociales de la société civile et Alain Carignon.

    sep article
    • @Pierre Isère : vous y vivez ? j’ai gran­dis dans Grenoble Sud et suis content d’a­voir pu quit­ter.…
      A noter : quel que soit l’é­ti­quette poli­tique, il y a un trai­te­ment de fond sur les valeurs à avoir.Mais c’est un autre sujet…

      sep article
  3. peu com­pré­hen­sible… il fau­drait voir en détail.
    A part que la soupe soit bonne, je ne com­prends pas.
    Merci pour les pré­ci­sion sur ces 3 « ral­lie­ments » – > ca semble bien orches­tré le sto­ry­tel­ling !
    En tout cas il y en a un qui d’ici qq temps va devoir trou­ver un autre syn­di­cat, c’est ma seule cer­ti­tude

    sep article
    • Parlons en, je suis libre. Trouvons un moment d’échange ver­bale, c’est mieux que les réseaux sociaux.

      sep article
      • @Cherif Boutafa,Merci Monsieur BOUTAFA, je vous remer­cie de votre pro­po­si­tion. Au delà de ma per­sonne je pense que le sujet inté­resse un plus grand nombre. Je vous invite à pré­voir un tribune/ com­mu­ni­ca­tion ; cela sera plus « pro­duc­tif ». Le point qui à titre per­son­nel m’in­ter­roge porte sur la mora­lité. Nous avons tous les droit de faire des erreurs, de chan­ger, de se réha­bi­li­ter. Simplement il y a cer­taines fonc­tions par­ti­cu­lières. Fonction où nous accé­dons avec un cer­tain niveau, donc la capa­cité à appré­cier les choses. Et dans cer­tains cas, suite à une faute cer­tains métiers sont inter­dits, c’est du bon sens. Vous asso­cier à un poli­tique condamné pour cor­rup­tion, abus de biens sociaux, subor­na­tion de témoins, usage de faux me ques­tionne. Et ce n’est pas un oublie de décla­ra­tion d’impôt, on est ici dans du lourd !

        sep article
        • @lasavanne, je vous invite à regar­der sur ma page face­book, la vidéo des années 90 sur Alain Carignon et ses posi­tions poli­tiques. Vous com­pren­drez qu’est ce qu’il a vrai­ment payé et qui la lâché à ce moment là ! Si vous vou­lez com­prendre, bien sur ?

          sep article
  4. Un délé­gué syn­di­cal FO qui s’al­lie à un ex-RPR, voilà qui est fort cocasse. Un duo aussi impro­bable ne pou­vait se for­mer qu’à Grenoble. C’est dire l’é­tat de déli­ques­cence de classe poli­tique locale.

    sep article
    • Parlons en, je suis libre. Trouvons un moment d’échange ver­bale, c’est mieux que les réseaux sociaux.

      sep article