FO accuse la Ville de Grenoble d’avoir expulsé une agente de son logement en représailles contre son mari… Chérif Boutafa

sep article

Internationaux de France de patinage du 1er au 3 novembre 2019 à Grenoble

 

FOCUS – Une agente de la Ville de Grenoble va devoir quitter son appartement de fonction, suite à une décision du juge des référés en date du 9 septembre dernier. La bataille judiciaire ne fait toutefois que commencer car l’employée municipale, qui estime avoir été rétrogradée, poursuit la collectivité. Le syndicat FO y voit une forme d’acharnement contre l’agente, dont le mari, Chérif Boutafa, s’avère être secrétaire général FO. Et candidat aux municipales en 2020.

 

 

agente expulsée : Le syndicat FO de la Ville de Grenoble et Chérif Boutafa, son secrétaire général (veste en jean) lundi 9 septembre 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Le syndicat FO de la Ville de Grenoble et Chérif Boutafa, son secrétaire général (veste en jean) et candidat aux municipales en 2020, 9 septembre 2019. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Lundi 9 septembre, le juge des référés a prononcé l’expulsion d’une agente municipale de son logement de fonction, au motif que la Ville voulait le récupérer de manière urgente.

 

Le juge s’est montré sensible aux arguments de l’avocat de la Ville. À savoir que l’agente municipale n’exerce plus son métier de concierge et de cheffe d’équipe, fonctions justifiant l’occupation de ce logement de fonction.

 

En outre la Ville veut céder ce logement au Centre communal d’action sociale (CCAS) afin d’y installer des ménages en situation sociale précaire. « Jeter des personnes à la rue pour en reloger d’autres, il y a de quoi être perplexe », persifle le syndicat Force ouvrière, qui suit le dossier de près et y voit un acharnement contre l’agente. Pour lui, aucun doute : c’est son mari, Chérif Boutafa, secrétaire général à Force ouvrière, que la Ville veut ainsi déstabiliser.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
6661 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. Non mais c’est extraordinaire!
    Cette dame n’exerce plus la fonction qui autorise un appartement de fonction et veut tout de même le conserver?
    Elle va partir très vite cette dame et laisser la place à la personne qui la fonction justifiant le logement de fonction! Et elle va se débrouiller pour se reloger toute seule, comme une grande.
    Et c’est la femme du patron de FO à la ville de Grenoble?
    Comme quoi trop de syndicalistes et leur famille croient un peu trop être au dessus des règles.

    sep article
    • Ne dites pas n’importe quoi cette dame exerce toujours et elle est justement en procédure. Toutefois, quand certains ce contentent de croire toutes les balivernes, il vaut mieux les laisser dans leurs délires. Et justement, le gars de FO a défendu nombre de dossiers ou la souffrance été bien là et la justice lui a donné raison. Le syndicat en procédure en reparlera dans quelques temps, patience.

      sep article
  2. Faux, consulter le syndicat avant de repondre à coté.

    sep article
  3. Intimidations , fake news, manipulations, représailles, la municipalité Piolle aurait-elle des méthodes indignes?

    sep article
    • Du calme.
      Logement de conciergerie mais plus en poste.
      Si vous voulez attaquer demandez la liste des logements de fonctions / raison.
      Là à mon avis il y a de quoi regarder et ce quel que soit la municipalité.
      Cela ira dans le sens d’une « bonne » gestion de l’argent/ moyens.
      Vous êtes d’accord que c’est ce que nous voulons tous?

      sep article
      • Non, l’injustice il faut la combattre ou quelle soit! Vous parlez de logement de fonction, pourquoi ne pas lui proposez un loyer et qu’elle dans l’appartement. Chassez un locataire et en mettre un autre, c’est indigne et absurde..

        sep article
        • Elle n’est pas locataire puisqu’appartement de fonction. Elle n’y a plus droit, elle déménage.
          point à la ligne.

          sep article
          • Elle payait un loyer de 300 €, plus un forfait et la taxe d’habitation. De plus, elle déclarait en avantage en nature sur ses impôts.
            Vous voyez, quand je vous dis que vous ne connaissez pas le dossier. Mais bon, cela doit être votre marque de fabrique, hein Pascal?

            sep article