Black Friday, Green Friday, White Friday : un vendredi 29 novembre de toutes les couleurs à Grenoble

sep article



 

FOCUS – Le Black Friday ne fait pas que des heureux. Alors que la plupart des commerces des centres-villes affichent sur leurs vitrines des réductions sur leurs articles, les associations de défense de l’environnement dénoncent une incitation à la surconsommation et appellent à se mobiliser contre cette opération importée des États-Unis. Tandis que la marque iséroise Rossignol s’engage, elle, dans un « White Friday » en faveur d’une association.

 

 

Black Friday contre Green Friday ? Le « Black Friday » ou « ven­dredi noir » n’est pas seule­ment par­tout dans les médias : rares sont les bou­tiques du centre-ville de Grenoble à ne pas affi­cher des réduc­tions siglées « Black Friday ». Affiches arti­sa­nales ou sty­li­sées, men­tions dis­crètes ou géantes, sub­tiles varia­tions telles un « Boobs Friday » pour la bou­tique de sous-vête­ments Undiz… le Black Friday s’im­pose, à grands ren­forts de pro­mo­tions en appa­rence allé­chantes.

 

Le Black Friday s'affiche sur les vitrines de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le Black Friday s’af­fiche sur les vitrines de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Le Black Friday à la fran­çaise n’a pour­tant plus grand-chose à voir avec celui des États-Unis, son pays d’o­ri­gine. Opération com­mer­ciale célé­brée le len­de­main de Thanksgiving, le Black Friday amé­ri­cain se déroule, comme son nom l’in­dique, uni­que­ment le qua­trième ven­dredi du mois de novembre. En France, mais aussi en ligne, il est devenu la ban­nière de ral­lie­ment de qua­si­ment une semaine de réduc­tions sur un éven­tail de pro­duits divers et variés.

 

 

Des actions « Block Friday » en perspective

 

Il est aussi devenu, pour beau­coup, le sym­bole d’une société de sur­con­som­ma­tion, autant que d’un désastre éco­lo­gique. « Il s’agit (…) de créer plus d’urgence et d’envie afin de renou­ve­ler pré­ma­tu­ré­ment les maté­riels, au mépris des res­sources limi­tées de la pla­nète », dénonce l’or­ga­ni­sa­tion ANV-Cop21. Qui rap­pelle que ce sont les grandes socié­tés de type Amazon qui béné­fi­cient le plus de l’o­pé­ra­tion.

 

L'Occitane se met au Black Friday © Florent Mathieu - Place Gre'net

Même la Provence (et L’Occitane) se met au Black Friday. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Confirmation d’une com­mer­çante du centre-ville, contrainte par sa marque de pra­ti­quer le Black Friday… tout en se disant réso­lu­ment contre. « Je trouve que ça déna­ture le pro­duit et on ne fait pas plus de ventes que d’ha­bi­tude », sou­pire-t-elle.

 

ANV Cop-21 annonce d’ores et déjà une opé­ra­tion “sur­prise”, dans la soi­rée du ven­dredi 29 novembre à Grenoble, pour faire savoir son oppo­si­tion au Black Friday.

 

Elle n’est pas la seule : les jeunes de Fridays for Future de Grenoble orga­nisent pour leur part un ren­dez-vous « Block Friday », à par­tir de 15 heures à l’Anneau de vitesse du parc Paul-Mistral. Le groupe Extinction Rébellion Isère compte, lui aussi, orga­ni­ser des actions siglées « Block Friday » durant le « ven­dredi noir ».

 

 

L’association Green Friday monte au créneau

 

Contre le Black Friday, d’autres prônent le « Green Friday ». Telle est le nom d’une asso­cia­tion fon­dée en 2017 pour com­battre « la course à la consom­ma­tion kami­kaze » et plai­der pour « une consom­ma­tion res­pon­sable et rai­son­née ». Le prin­cipe du Green Friday ? « Chaque membre s’engage à mener des actions concrètes tout au long de la jour­née du 29 novembre et milite en faveur d’une consom­ma­tion res­pon­sable. »

 

En 2018, c'est une opération Climate For Friday que les opposants au Black Friday organisaient à Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

En 2018, c’est une opé­ra­tion Climate For Friday que les oppo­sants au Black Friday orga­ni­saient à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Si l’as­so­cia­tion reven­dique 400 membres, sa pré­sence en Isère semble tou­te­fois mesu­rée. La carte inter­ac­tive mise en ligne n’in­dique qu’un évé­ne­ment dans le dépar­te­ment : celui de la Coop Alpes d’Eybens, qui annonce rever­ser 10 % de son chiffre d’af­faires du ven­dredi 29 novembre au col­lec­tif Halte à l’ob­so­les­cence pro­gram­mée (HOP). Également adhé­rent du mou­ve­ment, le créa­teur gre­no­blois du jeu La Détanque annonce la même ini­tia­tive.

 

 

Rossignol s’engage dans le White Friday

 

Et comme le ven­dredi semble amené à en voir de toutes les cou­leurs, l’en­tre­prise isé­roise Rossignol annonce pour sa part lan­cer… le « White Friday ». Ce n’est plus la ques­tion de la sur­con­som­ma­tion qui est en jeu, mais celle de la « sen­si­bi­li­sa­tion au chan­ge­ment cli­ma­tique ». Le fabri­cant marque ainsi son par­te­na­riat avec l’as­so­cia­tion Protect Our Winters pro­té­gez nos hivers »), qui regroupe ath­lètes et pro­fes­sion­nels du sport out­door.

 

Bruno Cercley - directeur du groupe Rossignol © Emmanuel Foudrot/ADE

Bruno Cercley – direc­teur du groupe Rossignol. © Emmanuel Foudrot/ADE

 

Quel concept der­rière le White Friday ? Rossignol annonce faire don à l’as­so­cia­tion de 10 % du pro­duit de ses ventes réa­li­sées en ligne et dans les bou­tiques Retail Rossignol entre le jeudi 28 novembre et le lundi 2 décembre. À noter que le White Friday se teinte un peu de Black… puisque l’o­pé­ra­tion s’ac­com­pagne d’une sélec­tion d’ar­ticles pro­po­sés avec une remise de 20 %.

 

La dimen­sion éco­no­mique et com­mer­ciale est en effet bien pré­sente. « Cette ini­tia­tive donne aux fans de ski ou de snow­board l’opportunité d’acquérir des pro­duits des col­lec­tions Rossignol mais aussi de sou­te­nir l’association POW », confirme  Rossignol. Avant de mettre en avant les efforts de l’en­tre­prise en matière de réduc­tion des déchets, de consom­ma­tion d’éner­gie, mais aussi dans la prise en compte du « cycle de vie des pro­duits ».

 

Florent Mathieu

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
3583 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Sur l’ag­glo­mé­ra­tion, NaturaVélo pro­pose aussi le Green Friday : http://naturavelo.com/notre-avis-sur-le-green-friday/
    « ne pas pro­po­ser de remise le 29 novembre et rever­ser 10% de son chiffre d’affaires à une asso­cia­tion ava­li­sée par l’association Green Friday, soit 4 aux choix : HOP (asso­cia­tion de lutte contre l’obsolescence pro­gram­mée), Zéro Waste France, Ethique sur l’étiquette, les Amis de la Terre. »

    sep article
    • FM

      29/11/2019
      11:12

      Merci. Pour infor­ma­tion nous avons contacté Green Friday afin d’ob­te­nir les par­te­naires Isérois de l’o­pé­ra­tion, mais l’as­so­cia­tion nous a ren­voyé vers sa carte inter­ac­tive de toute évi­dence incom­plète. Désolé dès lors par avance si nous ne sommes pas en mesure de citer toutes les ini­tia­tives orga­ni­sées dans le cadre de cette jour­née.

      sep article