Plus de 1000 salariés d’EDF Hydro intègrent le nouveau pôle hydro Alpes de Saint-Martin-le-Vinoux

sep article



 

FIL INFO – Les salariés d’EDF Hydro Alpes intègrent le pôle EDF Hydro du parc Oxford à Saint-Martin-le-Vinoux. Au total, ce sont plus de mille salariés jusqu’ici basés à Grenoble qui vont investir les nouveaux locaux. Objectif ? « Renforcer les échanges et les synergies », tout en s’inscrivant dans un territoire « pionnier dans la transition énergétique ».

 

 

Ce sont plus de mille sala­riés d’EDF Hydro Alpes, la filière hydrau­lique d’Électricité de France (EDF), qui inves­tissent la com­mune de Saint-Martin-le-Vinoux. Comme annoncé au mois de juillet 2018, les équipes de Grenoble ont ainsi débuté leur inté­gra­tion au sein du pôle EDF Hydro de la com­mune voi­sine, au coeur du parc Oxford. Un site qui accueillait déjà le cam­pus dédié aux métiers de l’hy­drau­lique, inau­guré fin 2018.

 

Le Pole EDF Hydro Alpes de Saint-Martin-le-Vinoux © EDF

Le Pole EDF Hydro Alpes de Saint-Martin-le-Vinoux © EDF

 

Le nou­veau site accueille désor­mais les uni­tés d’EDF Hydro, naguère basées à Grenoble. À savoir EDF Hydro Alpes, en charge de l’ex­ploi­ta­tion et de la main­te­nance des bar­rages et cen­trales hydro­élec­triques du ter­ri­toire. Ainsi que la Division tech­nique géné­rale, « unité d’ingénierie de pointe », le Centre d’in­gé­nie­rie hydrau­lique qui œuvre à la moder­ni­sa­tion des ouvrages, et les ges­tion­naires fon­ciers du Centre de com­pé­tence patri­moine fis­ca­lité assu­rances.

 

 

« Renforcer les échanges et les synergies »

 

Objectif de la consti­tu­tion d’un pôle Hydro ? « Renforcer les échanges et les syner­gies entre les métiers de la pro­duc­tion et de l’ingénierie hydrau­lique », explique EDF. Ceci autant dans les champs de la per­for­mance indus­trielle que dans le déve­lop­pe­ment de « pro­jets inno­vants ». Le tout, note encore l’en­tre­prise, au sein d’un ter­ri­toire « pion­nier dans la tran­si­tion éner­gé­tique » et qui n’est autre que le « ber­ceau his­to­rique de l’hy­dro­élec­tri­cité ».

 

Campus des métiers de l'hydraulique d'EDF © EDF Hydro

Campus des métiers de l’hy­drau­lique d’EDF © EDF Hydro

Les Alpes comptent ainsi de nom­breuses et bien sou­vent anciennes ins­tal­la­tions hydro­élec­triques. De manière plus géné­rale, sou­ligne encore EDF Hydro, la « façade est » de la France, avec ses bar­rages et cen­trales, repré­sente, à elle seule, envi­ron 3 500 sala­riés.

 

Cette arri­vée, saluée par l’en­tre­prise, des sala­riés d’EDF Hydro dans leur nou­vel envi­ron­ne­ment s’ef­fec­tue tou­te­fois dans un contexte social par­ti­cu­lier.

 

D’une part, avec la fronde des syn­di­cats contre un pro­jet de restruc­tu­ra­tion d’EDF bap­tisé Hercule, visant à sépa­rer les dif­fé­rentes branches de la société. Au risque, craignent les orga­ni­sa­tions, de les affai­blir au pro­fit de la concur­rence. D’autre part, avec l’op­po­si­tion à l’ou­ver­ture à la concur­rence de la ges­tion des bar­rages, volon­tiers qua­li­fiée de « pri­va­ti­sa­tion ».

 

Florent Mathieu

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
3361 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.