Plus de 1000 salariés d’EDF Hydro intègrent le nouveau pôle hydro Alpes de Saint-Martin-le-Vinoux

sep article

Conférence 50 ans IFTS à Echirolles : vers des politiques publiques de la relation avec Hartmut Rosa

 

FIL INFO – Les salariés d’EDF Hydro Alpes intègrent le pôle EDF Hydro du parc Oxford à Saint-Martin-le-Vinoux. Au total, ce sont plus de mille salariés jusqu’ici basés à Grenoble qui vont investir les nouveaux locaux. Objectif ? « Renforcer les échanges et les synergies », tout en s’inscrivant dans un territoire « pionnier dans la transition énergétique ».

 

 

Ce sont plus de mille salariés d’EDF Hydro Alpes, la filière hydraulique d’Électricité de France (EDF), qui investissent la commune de Saint-Martin-le-Vinoux. Comme annoncé au mois de juillet 2018, les équipes de Grenoble ont ainsi débuté leur intégration au sein du pôle EDF Hydro de la commune voisine, au coeur du parc Oxford. Un site qui accueillait déjà le campus dédié aux métiers de l’hydraulique, inauguré fin 2018.

 

Le Pole EDF Hydro Alpes de Saint-Martin-le-Vinoux © EDF

Le Pole EDF Hydro Alpes de Saint-Martin-le-Vinoux © EDF

 

Le nouveau site accueille désormais les unités d’EDF Hydro, naguère basées à Grenoble. À savoir EDF Hydro Alpes, en charge de l’exploitation et de la maintenance des barrages et centrales hydroélectriques du territoire. Ainsi que la Division technique générale, « unité d’ingénierie de pointe », le Centre d’ingénierie hydraulique qui œuvre à la modernisation des ouvrages, et les gestionnaires fonciers du Centre de compétence patrimoine fiscalité assurances.

 

 

« Renforcer les échanges et les synergies »

 

Objectif de la constitution d’un pôle Hydro ? « Renforcer les échanges et les synergies entre les métiers de la production et de l’ingénierie hydraulique », explique EDF. Ceci autant dans les champs de la performance industrielle que dans le développement de « projets innovants ». Le tout, note encore l’entreprise, au sein d’un territoire « pionnier dans la transition énergétique » et qui n’est autre que le « berceau historique de l’hydroélectricité ».

 

Campus des métiers de l'hydraulique d'EDF © EDF Hydro

Campus des métiers de l’hydraulique d’EDF © EDF Hydro

Les Alpes comptent ainsi de nombreuses et bien souvent anciennes installations hydroélectriques. De manière plus générale, souligne encore EDF Hydro, la « façade est » de la France, avec ses barrages et centrales, représente, à elle seule, environ 3 500 salariés.

 

Cette arrivée, saluée par l’entreprise, des salariés d’EDF Hydro dans leur nouvel environnement s’effectue toutefois dans un contexte social particulier.

 

D’une part, avec la fronde des syndicats contre un projet de restructuration d’EDF baptisé Hercule, visant à séparer les différentes branches de la société. Au risque, craignent les organisations, de les affaiblir au profit de la concurrence. D’autre part, avec l’opposition à l’ouverture à la concurrence de la gestion des barrages, volontiers qualifiée de « privatisation ».

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
2328 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.