Plus de 1000 salariés d’EDF Hydro intègrent le nouveau pôle hydro Alpes de Saint-Martin-le-Vinoux

sep article

 

FIL INFO – Les salariés d’EDF Hydro Alpes intègrent le pôle EDF Hydro du parc Oxford à Saint-Martin-le-Vinoux. Au total, ce sont plus de mille salariés jusqu’ici basés à Grenoble qui vont investir les nouveaux locaux. Objectif ? « Renforcer les échanges et les synergies », tout en s’inscrivant dans un territoire « pionnier dans la transition énergétique ».

 

 

Ce sont plus de mille sala­riés d’EDF Hydro Alpes, la filière hydrau­lique d’Électricité de France (EDF), qui inves­tissent la com­mune de Saint-Martin-le-Vinoux. Comme annoncé au mois de juillet 2018, les équipes de Grenoble ont ainsi débuté leur inté­gra­tion au sein du pôle EDF Hydro de la com­mune voi­sine, au coeur du parc Oxford. Un site qui accueillait déjà le cam­pus dédié aux métiers de l’hy­drau­lique, inau­guré fin 2018.

 

Le Pole EDF Hydro Alpes de Saint-Martin-le-Vinoux © EDF

Le Pole EDF Hydro Alpes de Saint-Martin-le-Vinoux © EDF

 

Le nou­veau site accueille désor­mais les uni­tés d’EDF Hydro, naguère basées à Grenoble. À savoir EDF Hydro Alpes, en charge de l’ex­ploi­ta­tion et de la main­te­nance des bar­rages et cen­trales hydro­élec­triques du ter­ri­toire. Ainsi que la Division tech­nique géné­rale, « unité d’ingénierie de pointe », le Centre d’in­gé­nie­rie hydrau­lique qui œuvre à la moder­ni­sa­tion des ouvrages, et les ges­tion­naires fon­ciers du Centre de com­pé­tence patri­moine fis­ca­lité assu­rances.

 

 

« Renforcer les échanges et les synergies »

 

Objectif de la consti­tu­tion d’un pôle Hydro ? « Renforcer les échanges et les syner­gies entre les métiers de la pro­duc­tion et de l’ingénierie hydrau­lique », explique EDF. Ceci autant dans les champs de la per­for­mance indus­trielle que dans le déve­lop­pe­ment de « pro­jets inno­vants ». Le tout, note encore l’en­tre­prise, au sein d’un ter­ri­toire « pion­nier dans la tran­si­tion éner­gé­tique » et qui n’est autre que le « ber­ceau his­to­rique de l’hy­dro­élec­tri­cité ».

 

Campus des métiers de l'hydraulique d'EDF © EDF Hydro

Campus des métiers de l’hy­drau­lique d’EDF © EDF Hydro

Les Alpes comptent ainsi de nom­breuses et bien sou­vent anciennes ins­tal­la­tions hydro­élec­triques. De manière plus géné­rale, sou­ligne encore EDF Hydro, la « façade est » de la France, avec ses bar­rages et cen­trales, repré­sente, à elle seule, envi­ron 3 500 sala­riés.

 

Cette arri­vée, saluée par l’en­tre­prise, des sala­riés d’EDF Hydro dans leur nou­vel envi­ron­ne­ment s’ef­fec­tue tou­te­fois dans un contexte social par­ti­cu­lier.

 

D’une part, avec la fronde des syn­di­cats contre un pro­jet de restruc­tu­ra­tion d’EDF bap­tisé Hercule, visant à sépa­rer les dif­fé­rentes branches de la société. Au risque, craignent les orga­ni­sa­tions, de les affai­blir au pro­fit de la concur­rence. D’autre part, avec l’op­po­si­tion à l’ou­ver­ture à la concur­rence de la ges­tion des bar­rages, volon­tiers qua­li­fiée de « pri­va­ti­sa­tion ».

 

Florent Mathieu

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
2812 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.