EDF inaugure son Campus dédié aux métiers de l’hydraulique à Saint-Martin-le-Vinoux

sep article

FIL INFO — EDF a officiellement inauguré son Campus de Saint-Martin-le-Vinoux, au cœur du pôle scientifique de la Presqu’île. Une « unité de professionnalisation pour la performance industrielle », destinée aux nouveaux arrivants comme aux formations de mise à niveau, qui doit accueillir en moyenne 3 500 stagiaires chaque année.

 

 

Ouvert durant l’été 2018 à Saint-Martin-le-Vinoux, au cœur du pôle scien­ti­fique de la Presqu’île, le nou­veau Campus d’EDF a été offi­ciel­le­ment inau­guré le 30 novembre 2018. Cette unité de pro­fes­sion­na­li­sa­tion pour la per­for­mance indus­trielle (UPFI) dédiée aux métiers de l’hy­drau­lique mobi­lise une équipe de 30 per­sonnes pour accueillir en moyenne 3 500 sta­giaires par an.

 

Quand le groupe EDF préparait son implantation au sein du parc d'Oxford. © Samuel Ravier - Place Gre'net

Quand le groupe EDF pré­pa­rait son implan­ta­tion au sein du parc d’Oxford. © Samuel Ravier – Place Gre’net

 

Le choix de Grenoble pour son ins­tal­la­tion n’est pas ano­din, rap­pelle EDF. Il per­met en effet « de posi­tion­ner ce cam­pus au plus près des dif­fé­rentes zones d’exploitation hydrau­lique de la façade Est de la France ». Et s’ins­crit dans le regrou­pe­ment en 2019 des effec­tifs de la sec­tion Alpes de l’en­tre­prise, soit envi­ron 1 200 per­sonnes au sein du Parc d’Oxford.

 

 

Des « morceaux d’usine » pédagogiques

 

Objectif du Campus ? « Réaliser des for­ma­tions au plus près des condi­tions réelles d’exercice du métier », décrit l’en­tre­prise. Et ceci en pro­po­sant des maquettes péda­go­giques, consti­tuant des « mor­ceaux d’u­sine », pour per­mettre aux sta­giaires d’ap­prendre dans des condi­tions proches de la réa­lité, mais en toute sécu­rité.

 

Des outils pédagogiques permettent aux stagiaires de travailler dans des conditions proches de la réalité. © EDF

Des outils péda­go­giques per­mettent aux sta­giaires de tra­vailler dans des condi­tions proches de la réa­lité. © EDF

 

Deux types de for­ma­tions seront assu­rés. D’une part, une for­ma­tion ini­tiale pour les nou­veaux arri­vants, qui mélange tra­vail sur le ter­rain et cur­sus péda­go­gique. Ce sont en tout six métiers qui sont concer­nés par cet appren­tis­sage des bases, depuis l’agent ou tech­ni­cien de main­te­nance à l’in­gé­nieur ou au contrô­leur.

 

En second lieu, des for­ma­tions plus spé­cia­li­sées. Pour per­mettre aux sala­riés, explique encore EDF, « de main­te­nir et de déve­lop­per des com­pé­tences néces­saires au bon fonc­tion­ne­ment des ins­tal­la­tions ». Plus de 130 for­ma­tions dif­fé­rentes seront pro­po­sées, avec une volonté mar­quée du groupe de déve­lop­per en paral­lèle des outils et modules com­plé­men­taires en e‑learning.

 

FM

 

Réouverture des musées
commentez lire les commentaires
2809 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.