La militante islamiste Taous Hammouti, fer de lance des opérations burqini à Grenoble, portait plainte contre le blogueur Naëm Bestandji.

La plainte de Taous Hammouti, mili­tante de l’Alliance citoyenne, contre Naëm Bestandji clas­sée sans suite

La plainte de Taous Hammouti, mili­tante de l’Alliance citoyenne, contre Naëm Bestandji clas­sée sans suite

FIL INFO – La plainte de Taous Hammouti contre Naëm Bestandji pour injure publique à carac­tère raciste ou reli­gieux a été clas­sée sans suite. La mili­tante de l’Alliance citoyenne, connue pour être une des plus actives notam­ment lors des opé­ra­tions bur­qini à Grenoble, accu­sait le blo­gueur gre­no­blois de l’a­voir dif­fa­mée et inju­riée sur les réseaux sociaux.

"Course pour la dignité" organisée par l'Alliance citoyenne, samedi 5 avril 2019. Des femmes voilées et non voilées ont couru pour défendre leur liberté de porter le voile. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Taous Hammouti. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

La plainte de Taous Hammouti contre Naëm Bestandji pour injure publique à carac­tère raciste ou reli­gieux a été clas­sée sans suite. La mili­tante de l’Alliance citoyenne, connue pour ses posi­tions pro-voile et aux avants postes lors d’ac­tions à Grenoble notam­ment pour intro­duire le bur­qini dans les pis­cines muni­ci­pales, avait accusé le blo­gueur laïque et fémi­niste de l’a­voir dif­fa­mée et inju­riée sur les réseaux sociaux.

C’est Naëm Bestandji lui-même qui a rendu publique cette plainte sur son blog. En cause ? Le pas­sage d’une publi­ca­tion parue le 4 sep­tembre der­nier. Dans lequel le blo­gueur reve­nait sur « (…) la mili­tante isla­miste Taous Hammouti (celle qui est fan des frères Ramadan, rêve d’être uni­que­ment soi­gnée par des femmes méde­cins et milite poli­ti­que­ment inlas­sa­ble­ment pour la pro­mo­tion de son sexisme “reli­gieux”). »

Une vision de l’is­lam sexiste, rétro­grade et poli­tique pour Naëm Bestandji

Depuis plu­sieurs mois et notam­ment depuis les opé­ra­tions coup de poing dans les pis­cines de Grenoble, Naëm Bestandji s’é­lève publi­que­ment sur les réseaux sociaux et lors de réunions publiques contre les incur­sions de l’is­la­misme dans la sphère publique. Pour dénon­cer une vision de l’is­lam non seule­ment sexiste et rétro­grade – dont le voile et ses déri­vés sont les signes les plus visibles – mais aussi ses visées politiques.

Naëm Bestandji et Brigitte Périllier lors de la présentation du collectif transpartisan Laï'Cité : des élu.es et militant.es engagé.es pour la promotion de l'universalisme dans les politiques publiques, notamment en ce qui concerne le féminisme. © Paul Turenne - Placegrenet.fr

Naëm Bestandji aux côtés de Brigitte Périllier © Paul Turenne – Placegrenet​.fr

« Cette plainte est donc ridi­cule car mes pro­pos relèvent du débat phi­lo­so­phique et poli­tique, de la liberté d’in­for­mer et d’a­ler­ter, pas de la justice. »

« Mais Taous Hammouti, en bonne isla­miste, pré­fère pra­ti­quer ce que l’on nomme le “jihad judi­ciaire”. L’objectif n’est pas tant de faire condam­ner un détrac­teur que de l’in­ti­mi­der et le décou­ra­ger », pointe Naëm Bestandji.

Il y a quelques jours, l’Alliance citoyenne avait mis en demeure France 3 de lui per­mettre de pré­vi­sua­li­ser un débat et un repor­tage consa­crés à ses opé­ra­tions bur­qini menées dans les pis­cines muni­ci­pales de Grenoble. L’association accu­sait la chaîne de l’avoir exclue du débat dans le cadre de l’enregistrement de l’émission Dimanche en politique.

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Auvergne-Rhône-Alpes : élu député, Laurent Wauquiez quitte la Région en lais­sant « ses cas­se­roles », selon l’opposition

FOCUS - Élu député de Haute-Loire le 7 juillet 2024, Laurent Wauquiez devrait quitter la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes durant l'été, en vertu du Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : ras­sem­ble­ment contre la trans­pho­bie en hom­mage à Géraldine et Angélina, deux femmes trans assassinées

FLASH INFO - Les associations Déviations et Organisation de solidarité trans’ Grenoble ont organisé, mardi 16 juillet 2024, un rassemblement en mémoire de Géraldine et Lire plus

La stratégie de la Métropole envers les commerçants et l'attractivité commerciale en débat au conseil métropolitain
Attractivité com­mer­ciale : vifs débats autour de la stra­té­gie de la Métropole de Grenoble

FOCUS - Le conseil métropolitain de Grenoble a adopté, le 5 juillet 2024, une délibération-cadre sur la "stratégie d'intervention pour relever les défis d'une attractivité Lire plus

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Les livreurs à vélo et des élus prennent la pose devant leur nouveau local situé 8, rue Saint-François à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

FOCUS - La Ville de Grenoble a décidé de mettre gratuitement à disposition des livreurs de repas à vélo un local situé en plein cœur Lire plus

Soixante-dix jeunes Isérois relient Grenoble à Nice à vélo élec­trique pour pro­mou­voir le don du sang

EN BREF - Quelque 70 jeunes Isérois, âgés de 15 à 17 ans, ont pris le départ du projet Grenoble-Nice, vendredi 12 juillet 2024, devant Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !