Une numothèque en ligne pour tous les abonnés des bibliothèques du territoire de la Métro

sep article



 

FOCUS – Adieu la numothèque de Grenoble, bonjour la numothèque Grenoble-Alpes ! Depuis le 14 septembre, la plateforme numérique des bibliothèques grenobloises est ainsi accessible à l’ensemble des abonnés des bibliothèques du territoire métropolitain. Un outil qui met à la disposition des habitants des milliers de documents, depuis les romans jusqu’aux titres de presse en passant par de la musique, des films ou des modules d’autoformation.

 

 

La numo­thèque de Grenoble change de nom et d’é­chelle. Le site de res­sources cultu­relles était jus­qu’ici réservé aux seuls abon­nées des biblio­thèques muni­ci­pales gre­no­bloises. Il est désor­mais acces­sible à l’en­semble des adhé­rents des biblio­thèques situées sur le ter­ri­toire métro­po­li­tain. Depuis le samedi 14 sep­tembre, jour offi­ciel de son lan­ce­ment, la pla­te­forme porte ainsi tout logi­que­ment le nom de numo­thèque Grenoble-Alpes.

 

Francie Mégevand, Éric Piolle, Christophe Ferrari et Patrick Curtaud présentent la numothèque Grenoble Alpes © Florent Mathieu - Place Gre'net

Francie Mégevand, Éric Piolle, Christophe Ferrari et Patrick Curtaud lors de la pré­sen­ta­tion de la numo­thèque Grenoble Alpes © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Une évo­lu­tion en lien avec la redis­tri­bu­tion des com­pé­tences. Au 1er jan­vier 2017, le champ cultu­rel s’est invité dans les pré­ro­ga­tives métro­po­li­taines, avec signa­ture au mois de mars d’une conven­tion de coopé­ra­tion cultu­relle entre la Métro et l’État.

 

 

Un partenariat entre Ville de Grenoble, Métro et Département

 

« La lec­ture publique a été la pre­mière ambi­tion métro­po­li­taine, avec l’ob­jec­tif que chaque métro­po­li­tain puisse avoir un égal accès à l’en­semble des fonds et des offres numé­riques », rap­pelle le pré­sident de la Métro Christophe Ferrari. À cet effet, pour­suit-il, « la construc­tion d’un por­tail numé­rique métro­po­li­tain appa­rais­sait le plus rapi­de­ment réa­li­sable ».

 

La Ville de Grenoble dis­po­sait en effet d’un outil effi­cace, déve­loppé depuis près de quinze ans pour les abon­nés de ses biblio­thèques. Le tra­vail de géné­ra­li­sa­tion de l’offre à l’en­semble des métro­po­li­tains a alors été assuré par les agents de la Ville, avec le sou­tien de Grenoble-Alpes Métropole mais aussi du Département de l’Isère.

 

Page d'accueil de la numothèque Grenoble-Alpes

Page d’ac­cueil de la numo­thèque Grenoble-Alpes

 

L’image n’est pas cou­rante tant les motifs de désac­cord, notam­ment en matière de poli­tique sociale, sont fré­quents entre le Conseil dépar­te­men­tal et la Ville de Grenoble : Patrick Curtaud, vice-pré­sident du Département en charge de la Culture et du Patrimoine, a bel et bien tenu confé­rence com­mune avec le maire de Grenoble Éric Piolle, Christophe Ferrari ainsi que son homo­logue de la Métro Francie Mégevand.

 

 

« Travailler ensemble, coopérer et se connaître »

 

C’est en effet le Conseil dépar­te­men­tal qui est investi de la com­pé­tence Lecture publique pour les com­munes de moins de 10 000 habi­tants. Soit, tout de même, 39 com­munes sur les 49 qui com­posent la Métropole. À ce titre, le Département s’im­plique lui aussi dans la nou­velle pla­te­forme numé­rique. À tel point qu’un accord de grou­pe­ment d’a­chat de res­sources en ligne a été signé avec la Ville de Grenoble et pren­dra effet début 2020.

 

Patrick Curtaud et Christophe Ferrari © Florent Mathieu - Place Gre'net

Patrick Curtaud et Christophe Ferrari © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Pour Éric Piolle, l’é­vo­lu­tion de la numo­thèque muni­ci­pale à l’é­chelle métro­po­li­taine a valeur de sym­bole. « Ce pro­jet per­met de mon­trer que nous pou­vons mettre des com­pé­tences muni­ci­pales au ser­vice du col­lec­tif, de l’in­té­rêt de l’en­semble des métro­po­li­tains », sou­ligne le maire de Grenoble. Avant d’é­vo­quer un « pro­jet réjouis­sant [qui] per­met aux com­munes de tra­vailler ensemble, de coopé­rer et de se connaître ».

 

Il est vrai que le por­tail numé­rique com­mun vient s’ins­crire dans une dyna­mique cultu­relle forte sur le ter­ri­toire de la Métro, rap­pelle Christophe Ferrari. Qui décrit des com­munes « tou­jours très impli­quées sur ces ques­tions, à la fois au tra­vers d’é­qui­pe­ments mais aussi de pro­jets ». Ainsi, sur les 49 com­munes de la Métro, 43 dis­posent au moins d’un équi­pe­ment de lec­ture publique. Et plu­sieurs d’entre elles ont adopté la gra­tuité pour leurs biblio­thèques ou média­thèques.

 

 

Des milliers de romans, de films et de musique

 

Que trou­ver sur la numo­thèque Grenoble Alpes ? Les pro­po­si­tions ne manquent pas : plus de 1 200 livres numé­riques “emprun­tables” via la pla­te­forme Bibook, des mil­liers d’al­bums et des cen­taines de films avec Dimusic et CinéVOD… Sans oublier des offres presse per­met­tant de feuille­ter plu­sieurs cen­taines de titres dès le jour de leur paru­tion en kiosque, et des modules d’au­to­for­ma­tion en ligne dans diverses dis­ci­plines.

 

La numothèque complète, mais ne remplace pas la bibliothèque municipale © Elodie Rummelhard - Place Gre'net

La numo­thèque com­plète, mais ne rem­place pas la biblio­thèque muni­ci­pale. © Élodie Rummelhard – Place Gre’net

 

Grenoble-Alpes oblige, la numo­thèque s’at­tache aussi à pro­po­ser un contenu proche du ter­ri­toire. La pla­te­forme Pagella per­met ainsi d’ac­cé­der aux col­lec­tions patri­mo­niales de la biblio­thèque de Grenoble, tan­dis que l’on­glet Patrimoine de la numo­thèque per­met d’ac­cé­der d’ores et déjà à quelques docu­ments his­to­riques. Enfin, la numo­thèque per­met de lire la presse, en par­ti­cu­lier locale, avec notam­ment un accès sans res­tric­tion au média Place Gre’net !

 

Florent Mathieu

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
3386 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.