UNE départ du tram de la Gare de Grenoble e © Chloé Ponset - Place Gre'net

Concertation publique sur un bus entre Grenoble et Montbonnot : l’ADTC milite pour une ligne de tramway F

Concertation publique sur un bus entre Grenoble et Montbonnot : l’ADTC milite pour une ligne de tramway F

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Ce lundi 16 septembre, s’ouvre la concertation publique pour la mise en place d’un bus à haut niveau de service (BHNS) entre Grenoble et Montbonnot. C’est la proposition faite conjointement par le syndicat mixte des transports en commun (SMTC) et la communauté de communes du Grésivaudan. L’association grenobloise ADTC préconise de son côté l’ouverture d’une nouvelle ligne de tramway.

 

 

Conférence de presse de l'association ADTC. Avec de gauche à droite, Jean-Yves Guéraud, vice-président, Emmanuel Colin de Verdière, secrétaire et Christophe Leuridan, administrateur de l'ADTC.

Conférence de presse de l’ADTC avec Jean-Yves Guéraud, vice-pré­sident, Emmanuel Colin de Verdière, secré­taire et Christophe Leuridan, admi­nis­tra­teur. © Thomas Courtade – pla​ce​gre​net​.fr

C’est l’un des gros dos­siers à venir pour le trans­port public de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. Alors que la fin d’an­née 2019 devrait mar­quer le pro­lon­ge­ment de la ligne A du tram­way jus­qu’au Pont-de-Claix, les dis­cus­sions vont désor­mais com­men­cer pour l’axe Grenoble – Meylan – Montbonnot. La concer­ta­tion publique débute ce lundi 16 sep­tembre et doit s’a­che­ver le 31 octobre prochain.

 

 

Investissement pour l’avenir

 

Voilà déjà plu­sieurs années que l’as­so­cia­tion pour le déve­lop­pe­ment des trans­ports en com­mun, voies cyclables et pié­tonnes dans la région gre­no­bloise (ADTC) regrette l’ab­sence de pro­jets pour le tram­way dans le pro­jet de dépla­ce­ment urbain 2018 – 2030. Alors, for­cé­ment, l’as­so­cia­tion déplore que le SMTC et le Grésivaudan pro­posent « seule­ment » la solu­tion du bus à haut niveau de service.

 

Bus de la ligne Chrono C1. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Bus de la ligne Chrono C1, futur BHNS ? © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le secré­taire de l’ADTC, Emmanuel Colin de Verdière, rap­pelle qu’il s’a­git « d’un choix sur le long terme ». Et c’est là que le bât blesse.

 

L’investissement dans une ligne BHNS « coûte envi­ron deux fois moins cher que l’ou­ver­ture d’une nou­velle ligne de tram­way ».

 

 

Tramway = Rentabilité

 

Pour y voir plus clair, l’ADTC a donc fait ses propres com­pa­ra­tifs. Elle note qu’en moyenne une ligne de bus à haut niveau de ser­vice « entraîne une aug­men­ta­tion de la fré­quen­ta­tion de l’ordre de 30 à 40 % ». Dans le même temps, une ligne de tram­way apporte « 120 à 130 % de fré­quen­ta­tion en plus ». L’investissement dans le tram­way est donc « bien plus ren­table sur le long terme ».

 

Et ce n’est pas le seul atout du tram­way. Jean-Yves Guéraud, vice-pré­sident de l’ADTC et ancien conduc­teur de tram­ways, ajoute que ce moyen de trans­port béné­fi­cie « d’une meilleure image auprès du public » et pré­sente une meilleure « vitesse com­mer­ciale et une plus grande fia­bi­lité que le BHNS ».

 

 

Fort potentiel de trafic pour le tramway sur l’axe Grenoble – Montbonnot

 

Outre une plus grande fré­quen­ta­tion, l’as­so­cia­tion assure que le report de la voi­ture vers le tram serait bien plus impor­tant. Avec comme argu­ment avancé, le poten­tiel de clien­tèle que génè­re­rait une telle ligne de tramway.

 

Un Tramway, à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Un tram­way à Grenoble. © Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

Pour Emmanuel Colin de Verdière, l’i­dée serait de créer « un nou­veau ter­mi­nus à la gare de Grenoble, qui repren­drait ensuite les lignes E et C exis­tantes jus­qu’au Stade des Alpes ». Un inves­tis­se­ment limité puis­qu’il res­te­rait aux alen­tours « d’une dizaine de kilo­mètres de voie à construire et cela per­met­trait de désen­gor­ger les lignes E et C sou­vent sur­char­gées ».

 

L’ADTC estime que cette nou­velle ligne « devrait dépas­ser lar­ge­ment les 30 000 voyageurs/jour ». De plus, le tram­way « règle­rait dura­ble­ment les pro­blèmes de satu­ra­tion de l’ac­tuelle ligne de bus C1, qui ris­que­raient de per­du­rer avec un BHNS ».

 

 

Des projets jugés non prioritaires

 

Reste que le coût d’une nou­velle ligne de tram F est bien plus éle­vée. Selon l’as­so­cia­tion, elle coû­te­rait autour de 200 mil­lions d’eu­ros. Afin de répondre à cette pro­blé­ma­tique, Emmanuel Colin de Verdière sou­haite la réorien­ta­tion des inves­tis­se­ments pré­vus dans le cadre du PDU 2018 – 2030. Deux pro­jets sont par­ti­cu­liè­re­ment poin­tés du doigt par le secré­taire de l’ADTC. D’abord le maillage du réseau de tram­way, prévu en 2023 et estimé à 58 mil­lions d’eu­ros, qu’il juge « pas néces­saire ».

 

Essai lors de l'inauguration de la ligne E du tramway, le 11 mars 2014

Essai lors de l’i­nau­gu­ra­tion de la ligne E, 11 mars 2014. DR

Ensuite, le trans­port par câble entre Saint-Martin-le-Vinoux, la pres­qu’île de Grenoble et Fontaine, éga­le­ment prévu en 2023. Un pro­jet à 68,5 mil­lions d’eu­ros dont « les pré­vi­sions de tra­fic sont très faibles, à peine 5 000 voyageurs/jour ». La prio­rité défi­nie par l’ADTC serait le pro­lon­ge­ment de la ligne E au Pont-de-Claix. Et donc la créa­tion de cette ligne F de tram­way grâce aux éco­no­mies générées.

 

 

Des moyens en chute libre

 

Il faut dire que les finan­ce­ments pour les trans­ports publics ont baissé de manière dras­tique. Toujours selon les chiffres de l’as­so­cia­tion, le bud­get de la Métropole en matière de trans­port est passé de 37,5 mil­lions d’eu­ros en 2014 à 31,35 mil­lions d’eu­ros en 2019. Sur la même période, celui du Département de l’Isère per­dait 10 mil­lions d’eu­ros. Des mon­tants évi­dem­ment « insuf­fi­sants » pour réa­li­ser d’autres investissements.

 

C’est pour­quoi l’ADTC demande au SMTC et au Grésivaudan que soit menée « une exper­tise indé­pen­dante d’ici le prin­temps 2020 ». Avec pour objec­tif d’é­va­luer « la solu­tion d’une ligne de tram­way entre Grenoble et Montbonnot ». Histoire que les élus aient « un avis plus éclairé » sur la ques­tion. À noter que cinq réunions publiques sont pré­vues jus­qu’à la fin de la concer­ta­tion le 31 octobre prochain.

 

Thomas Courtade

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TC

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés (STRMTG) a inauguré, le 16 septembre 2021, les nouveaux locaux du siège et du bureau sud-est, à Saint-Martin-d'Hères.
Sécurité des téléphériques, trams ou métros : le STRMTG fête ses 40 ans dans de nouveaux locaux à Saint-Martin-d’Hères

FOCUS - Le Service technique des remontées mécaniques et transports guidés (STRMTG) a fêté ses 40 ans et inauguré ses nouveaux locaux, ce jeudi 16 Lire plus

Suite à l’accident sur l’avenue des Martyrs, le conducteur du tramway a été mis en examen

  FLASH INFO — Le conducteur du tramway qui a percuté un piéton sur l'avenue des Martyrs à Grenoble lundi 26 avril a été mis Lire plus

Le port du masque obligatoire pour les conducteurs de la TAG irrite Force Ouvrière
Un homme percuté par un tramway à Grenoble : positif au cannabis, le chauffeur est en garde à vue

  FLASH INFO — Un homme de 28 ans a été percuté par un tram sur l'avenue des Martyrs à Grenoble, lundi 26 avril aux Lire plus

Le port du masque obligatoire pour les conducteurs de la TAG irrite Force Ouvrière
Nouvelles réductions d’horaires pour les tramways de la Tag, en soirée et (bientôt) le week-end

  FLASH INFO — Nouvelle adaptation de l'offre sur le réseau des transports de l'agglomération grenobloise en raison de la situation sanitaire. À compter du Lire plus

A Grenoble, le président du Smmag réagit à la lettre ouverte d'Eric Piolle l'enjoignant à accélerer la lutte contre la pollution de l'air.
Lettre ouverte d’Eric Piolle : une « gesticulation politicienne » pour le président du Smmag

  FLASH INFO - Les réactions se suivent après la lettre ouverte des maires de Grenoble et Champagnier, Eric Piolle et Florent Cholat, enjoignant la Lire plus

Quelle suites techniques après l'accident survenu sur la ligne E à Grenoble mercredi 2 septembre ?
Accident survenu sur la ligne E à Grenoble le 2 septembre : la Sémitag tenue de faire un rapport

  FLASH INFO — Quelles conséquences suite à l'accident rarissime survenu sur les réseau Tag ? Mercredi 2 septembre en milieu de matinée, une jeune Lire plus

Flash Info

|

17/01

10h52

|

|

15/01

13h56

|

|

14/01

20h48

|

|

14/01

16h22

|

|

14/01

10h53

|

|

14/01

10h01

|

|

13/01

18h54

|

|

13/01

13h09

|

|

13/01

10h51

|

|

13/01

10h32

|

Les plus lus

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Le festival Magic Bus revient sur l'Esplanade pour sa 21e édition en 2022. © Retour de scène

Culture| Festival Magic Bus : après l’anneau de vitesse en 2021, retour sur l’Esplanade en 2022

Affaire Maëlys : une enquête ouverte pour violation du secret professionnel. Couloir du Palais de Justice de Grenoble où on peut voir une avocate. ©Malo Dumay Joubert - Placegrenet.fr

Flash info| Affaire Maëlys : après un reportage de TF1, le parquet de Grenoble ouvre une enquête pour violation du secret professionnel

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin