Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

L’ADTC dénonce l’absence de projet concernant le tram dans le futur PDU de la métropole grenobloise

sep article

FOCUS – Aucune nouvelle ligne de tramway, ni aucune extension de tram au programme du PDU 2017-2030 de la métropole grenobloise. Une décision qui peut paraître étonnante de la part d’une collectivité qui compte dans ses rangs des élus EELV. L’Association déplacements transports en commun (ADTC) compte en tout cas faire entendre sa voix…

 

 

 

Tram cours Jean-Jaurès : pic pollution air, gratuité transports en commun Grenoble. Gel du développement du réseau de tramway dans le PDU 2017-2030 de la Métropole grenobloise ? Un renoncement préjudiciable selon l'ADTC© Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

Tram cours Jean-Jaurès. © Patricia Cerinsek – placegrenet.fr

Le futur Plan de déplacement urbain de la Métropole grenobloise, élaboré par le SMTC à l’échelle des 49 communes de la Métropole, ne prévoit pas de création de lignes de tramway. Ni d’extension de lignes.

 

Censé anticiper l’avenir des déplacements urbains, tous azimuts, à l’horizon 2030, ce document a pourtant aussi vocation à inciter toujours davantage les usagers à emprunter les transports doux et collectifs. L’enjeu du PDU est en effet de fluidifier la circulation, d’une part, et de lutter contre la pollution atmosphérique dont souffrent régulièrement les habitants de la Métropole grenobloise…

 

 

Un “oubli” ou “une erreur” ?

 

 

Du côté de l’Association déplacements transports en commun (ADTC), forte de plus de 1 000 adhérents, on s’inquiète d’un tel “oubli”. Il s’agirait même plutôt, selon elle, d’une grave erreur car « le réseau de tramway de la région grenobloise est loin d’être achevé », soutient-elle.

 

(De gauche à droite) Emmanuel Colin de Verdière, secrétaire et Philippe Zanolla, trésorier de l'association. © Ludovic Chataing - placegrenet.fr

(De gauche à droite) Emmanuel Colin de Verdière, secrétaire, et Philippe Zanolla, trésorier de l’ADTC. © Ludovic Chataing – placegrenet.fr

Pour appuyer ses dires et convaincre le SMTC, pilote du PDU, de revoir ses orientations, l’association vient de produire dans son dernier journal mensuel un dossier étayé, réunissant réflexions et propositions…

 

Selon elle, il y a surtout deux priorités qui crèvent les yeux, s’agissant du développement du tramway.

 

L’extension de la ligne E du tramway jusqu’à « Pont-de-Claix Papeteries » , soit 6 km d’infrastructures à construire, en est une. « C’est typiquement le genre de prolongement qui s’impose », estime l’ADTC. Et d’avancer deux arguments en faveur de l’extension : la ligne de bus qui prend le relais du tram pour joindre Le Pont-de-Claix coûte de l’argent à la Société d’économie mixte des transports publics de l’agglomération (Sémitag). De plus, cette ligne connaît une baisse de fréquentation depuis quelque temps. Et c’est l’une des rares dans ce cas.

 

 

Une priorité : desservir Inovallée avec une nouvelle ligne

 

 

L’autre priorité à inscrire d’urgence dans le PDU, considère l’ADTC, c’est la construction d’une ligne F, de 10 km pour commencer, sur le tracé  « Grenoble-Meylan-Montbonnot » en direction du Grésivaudan. Pour quoi faire ? La ligne Chrono C1 qui dessert déjà cet axe et Inovallée (plus de 12 000 salariés) fonctionne déjà à plein régime. Plus précisément, elle semblerait même avoir atteint ses limites.

 

[…]

 

La suite de contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
1839 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. La ville a raté le TGV dans les années 70/80. Résultat elle meure et et mise au second plan avec seulement la voiture pour se déplacer (ex : aller à Lyon plus rapide en voiture !)
    La ville n as pas investir dans les infrastructures (ex rocade nord ) et la tout sature a un point que s en est invivable
    Une politique ambitieuse et dérangeante est faite à Grenoble
    C est un gros pari, ok tentons et essayons mais sans investissement fermes dans les transports en commun hors routiers (bus…) ça ne fonctionnera pas
    Purée! Ou sont les RER pour les gens de la vallée , les lignes de tram ou de câbles?
    Décroissance = mort de l agglomération
    Nous avons des assassins de ville à la tête de ces organismes
    Ouste

    sep article
    • On va peut-etre se calmer sur les «assassins» , mais une chose est sûre : il faut en effet relancer des projets de TC ambitieux. Même le président du Département a des objectifs plus intéressants : le doublement de la voie SNCF entre Grenoble et Moirans permettrait de créer un vrai RER dans des conditions optimales. Il faut d’urgence prolonger le tram E, construire de nouveaux P+R en amont des bouchons, et cela sans attendre 2030.

      sep article
  2. Mais de quoi se plaint l’ADTC?
    Ils n’arrêtent de promouvoir le vélo, et ils n’ont pas encore compris que le vélo c’est justement pratique pour les élus pour ne pas avoir à investir dans les TC???
    Quand on entend Christophe Ferrai affirmer que dans 3 ans ils y a 211 000 déplacement en vélo quotidien, on est en plein délire…

    Par ailleurs, le PDU aurait du être adopté en 2015, rappelons le.

    Peut-être faudrait-il regarder de plus près ce qui se passe avec le budget du SMTC, en particlier la DM qui, nous dit-on, aurait été retoquée par les services de l’Etat.

    sep article