Gaspard Forest, pêcheur de déchets : “Si les poli­tiques ne font rien pour les rivières, je ferai en sorte que ça se sache”

Gaspard Forest, pêcheur de déchets : “Si les poli­tiques ne font rien pour les rivières, je ferai en sorte que ça se sache”

PORTRAIT – Après un acci­dent de buche­ron­nage, le jeune Gaspard Forest s’est lancé dans le net­toyage des cours d’eau, avant de deve­nir, en peu de temps, un lan­ceur d’a­lerte reconnu, poin­tant du doigt le désas­treux état de nos rivières. Rencontre.

Gaspard Forest qui a décidé de prendre en charge bénévolement le nettoyage des rivières en Isère exige des décisions politiques concernant leur nettoyage.

Gaspard Forest, net­toyeur béné­vole des rivières. © Richard Collier

Des parents ensei­gnants et édu­ca­teurs spé­cia­li­sés. Difficile de trou­ver du côté fami­lial l’o­ri­gine de son ini­tia­tive éco­ci­toyenne. Certes son enfance à la cam­pagne à Crolles, au pied des falaises, peut expli­quer un atta­che­ment pro­fond à la nature. Mais il fau­dra aller cher­cher le moteur de son enga­ge­ment ailleurs…

Après des études en ges­tion fores­tière à Annecy, puis un mas­ter de géo­gra­phie amé­na­ge­ment du ter­ri­toire à Lyon, Gaspard Forest dévie d’une voie pro­fes­sion­nelle toute tra­cée. « J’avais – et j’ai tou­jours – une peur vis­cé­rale du sala­riat et je com­men­çais à m’en­nuyer à mou­rir. Du coup, en même temps que je finis­sais mes études, j’ai construit une yourte. » L’édifice bâti, il crée une micro-entre­prise pro­po­sant un large panel de pres­ta­tions allant du bûche­ron­nage à l’en­tre­tien d’alpage.

Retour à la ville

C’est en 2018 pour rejoindre sa com­pagne que Gaspard décide de s’ins­tal­ler à Grenoble et d’y pour­suivre son acti­vité. Celle-ci sera de courte durée car un grave acci­dent lors de la taille d’arbres le contraint bru­ta­le­ment à y mettre un terme : il ne sera plus jamais bûcheron.

« À par­tir de là, j’ai mené de front deux réflexions : d’une part, trou­ver une recon­ver­sion pro­fes­sion­nelle et, d’autre part, être utile socia­le­ment. » Si sa recon­ver­sion est tou­jours à l’é­tude, avec la volonté reven­di­quée de ne pas être sala­rié, son enga­ge­ment social béné­vole trouve rapi­de­ment son champ d’action.

Gaspard débute ses actions de net­toyage dans la rue et dans les parcs, afin de les débar­ras­ser de leurs déchets, avant de s’at­ta­quer aux cours d’eau. Une véri­table mine d’or : « Comme dans une boîte de cho­co­lat, on ne sait jamais sur quoi on va tom­ber ! », plai­sante-t-il.

Gaspard Forest -C- Projet Riviere FB

Gaspard Forest et sa récolte inso­lite. © Page Facebook du Projet Rivière

« Au début, je sor­tais seule­ment les objets que je trou­vais dans les rivières et je les posais en bor­dure. Mais beau­coup de gens pen­saient qu’il s’a­gis­sait d’un net­toyage effec­tué par des ser­vices publics », explique-t-il. Le jeune homme décide donc alors d’a­jou­ter des pan­neaux d’in­for­ma­tion à ces tas d’or­dures. « Je vou­lais que les gens se rendent compte de l’é­tat de nos rivières et du manque d’en­tre­tien. »

Un por­trait dans Le Postillon, puis plu­sieurs articles dans les médias locaux, dont un repor­tage de France 3, et le voici reconnu pour ses actions. Pris en exemple par les asso­cia­tions, contacté par les poli­tiques, média­tisé à coup de clics et de par­tages. D’autant que Gaspard béné­fi­cie depuis peu d’une page Facebook.

Lanceur d’a­lerte

Sa méthode s’ins­crit-elle dans la stra­té­gie agit-prop d’une ONG, d’un mou­ve­ment éco­lo­gique ou tout sim­ple­ment d’une asso­cia­tion ? Que nenni ! Gaspard ne fait pas réfé­rence à Nicolas Hulot, Pierre Rabhi ou Yannick Jadot. C’est Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand et visi­teur du soir de nom­breux res­pon­sables poli­tiques, qu’il désigne comme une source d’ins­pi­ra­tion pour son engagement.

Un choix plei­ne­ment assumé et reven­di­qué : « Je lis son blog très régu­liè­re­ment et j’aime sa façon de bous­cu­ler les pen­sées dog­ma­tiques et les habi­tudes afin de construire une nou­velle société. »

Une proxi­mité de pen­sée avec une volonté par­ta­gée de mettre en lumière les dys­fonc­tion­ne­ments ? « Je veux agir sur les poli­tiques, recon­naît le jeune homme. Je leur demande de prendre des déci­sions concer­nant le net­toyage des rivières. Et s’ils ne le font pas, je ferai en sorte que ça se sache », pré­vient-il.

La machine est en route et les obs­tacles ne semblent pas près d’a­voir rai­son de sa téna­cité, tant son action lui semble cru­ciale et légi­time. Son ini­tia­tive a déjà sus­cité des réac­tions, généré des prises de contacts, le député de l’Isère Olivier Véran lui a récem­ment rendu visite… Et si ce n’é­tait qu’un début ?

Richard Collier

RC

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre du collectif Stop Métrocâble: "Cette séquence du métrocâble n'a que trop duré. Il est urgent de la clore."
Tribune libre du col­lec­tif Stop Métrocâble : « Cette séquence du métro­câble n’a que trop duré. Il est urgent de la clore. »

TRIBUNE LIBRE - Alors que des "acteurs économiques grenoblois" ont publié une tribune dans Le Dauphiné libéré pour soutenir le projet de Métrocâble malgré l'avis Lire plus

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier
Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS - À deux jours de la date limite de dépôt des candidatures, dimanche 16 juin 2024, les candidats investis pour les élections législatives des Lire plus

Viol en réunion d’une étu­diante à Bordeaux : le pro­cès aux assises des cinq ex-rug­by­men du FCG sera-t-il reporté ?

FOCUS - Cinq anciens joueurs du FCG doivent comparaître à partir de lundi 17 juin 2024 devant la cour d'assises de la Gironde, sept ans Lire plus

Été sur les quais, Été Oh ! Parc, la Ville de Grenoble déploie sa programmation d'animations estivales
Été sur les quais, Été Oh ! Parc, 14 juillet… Le retour des ani­ma­tions esti­vales à Grenoble

ÉVÉNEMENT - La Ville de Grenoble a préparé comme à l'accoutumé des animations estivales, qu'il s'agisse de l'Été sur les quais dès le samedi 15 Lire plus

Aux Bouffes pon­toises : le fes­ti­val gas­tro­no­mique de retour à Pont-de-Claix avec l’Allemagne en invité d’honneur

ÉVÈNEMENT - Pont-de-Claix accueille la deuxième édition du festival gastronomique international Aux Bouffes pontoises, samedi 15 juin 2024, de 16 heures à 22 h 30, sur Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !