Photovoltaïque : après la maison des sports de La Tronche, Energ’Y Citoyennes va équiper le toit de La Belle Électrique

sep article



EN BREF – Le toit de la maison des sports de La Tronche accueille désormais la 13e installation photovoltaïque d’Energ’Y Citoyennes. Cette société à gestion collective prévoit quatre autres chantiers sur le territoire de la Métropole de Grenoble d’ici la fin de l’année, dont celui de La Belle Électrique. Reste à les financer. Une levée de fonds a été ouverte.

 

 

Salle de concerts La Belle Electric, Site Bouchayer-Viallet, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Salle de concerts La Belle Electrique © Chloé Ponset – Place Gre’net

Un nou­veau site de pro­duc­tion d’éner­gie pho­to­vol­taïque vient de voir le jour sur le ter­ri­toire de la Métropole de Grenoble. 112 pan­neaux solaires viennent d’être ins­tal­lés sur le toit de la mai­son des sports de La Tronche. C’est la 13e réa­li­sa­tion d’Energ’Y Citoyennes, une société à ges­tion col­lec­tive créée en 2016 par des habi­tants et dont la Métropole est un des par­te­naires *.

 

Cette nou­velle ins­tal­la­tion per­met­tra de pro­duire 36 KWc **, soit l’é­qui­valent de la consom­ma­tion élec­trique, hors chauf­fage, de 15 foyers. A ce jour, les douze pre­mières ins­tal­la­tions d’Energ’Y Citoyennes tota­lisent une puis­sance cumu­lée de 108 kWc. Pour leur pre­mière année de pro­duc­tion, en 2018, elles ont per­mis d’in­jec­ter dans le réseau 124 MWh, soit l’équivalent de la consom­ma­tion élec­trique de 45 foyers.

 

 

Quatre autres projets prévus d’ici la fin de l’année

 

Ce n’est pas le seul chan­tier en cours. Le toit de l’é­cole Vaillant Couturier à Échirolles, équipé cet été, devrait lui aussi four­nir 36 KWc. A la fin de l’an­née, d’autres sites devraient suivre : La Belle Électrique (100 KWc), le centre tech­nique du Repos (100 KWc)  et le centre Balzac (36 KWc) à Grenoble.

 

Christophe FERRARI, président de Grenoble-Alpes Métropole, et Bertrand Spindler, Vice-Président de la Métropole délégué à l’énergie et Maire de La Tronche, ont visité le chantier de la maison des sports de La Tronche en présence de Frédéric MARILLIER, directeur d’Enercoop représentant la société Energ’Y Citoyennes.

Christophe Ferrari, le pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole, et Bertrand Spindler, vice-pré­sident de la Métropole délé­gué à l’énergie et maire de La Tronche, ont visité le chan­tier de la mai­son des sports de La Tronche en pré­sence de Frédéric Marillier, direc­teur d’Enercoop repré­sen­tant la société Energ’Y Citoyennes © L.Frangella- Grenoble Alpes Métropole

 

Toutes ces nou­velles ins­tal­la­tions devraient per­mettre de pro­duire 308 KWc sup­plé­men­taires et à la coopé­ra­tive d’at­teindre 40 % de son objec­tif. Energ’Y Citoyennes s’est en effet don­née pour objec­tif d’ins­tal­ler plus de 3 000 pan­neaux pour une puis­sance totale de 1 MWc de pro­duc­tion d’électricité solaire d’ici 2020. De quoi ali­men­ter l’é­qui­valent de 500 foyers.

 

Et d’ici 2030, elle vise une aug­men­ta­tion de 35 % du volume des éner­gies renou­ve­lables pro­duites par les entre­prises, les par­ti­cu­liers ou les pou­voirs publics.

 

Une carte solaire pour identifier les sites aptes mais reste à financer de tels projets

 

A ce titre, et afin d’i­den­ti­fier les espaces aptes à accueillir de nou­velles ins­tal­la­tions solaires, la Métro a mis en ligne une carte solaire qui per­met d’estimer le poten­tiel solaire de son toit. Reste à trou­ver le bon can­di­dat…

 

Car côté ren­ta­bi­lité, et au vu des nou­veaux tarifs d’o­bli­ga­tion d’a­chat, les coopé­ra­tives comme Energ’Y Citoyennes ont dû revoir leur stra­té­gie. Pour s’o­rien­ter vers des toi­tures capables de pro­duire plus de 9 kWc, la four­chette idéale oscil­lant entre 36 et 100 kWc.

 

Reste ensuite à finan­cer de telles ins­tal­la­tions. A ce titre, une levée de fonds, en cours jusqu’au 30 sep­tembre, a pour objec­tif de trou­ver 100 000 €.

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

* La société est com­po­sée de 185 asso­ciés pour un capi­tal de 195 000 €. Dont 166 citoyens, la Métropole de Grenoble (40 000 € de parts), les com­munes d’Échirolles, Eybens, Fontaine, Grenoble, La Tronche, Le Sappey, Saint-Égrève, Saint Martin‑d’Hères, Poisat, et Varces-Allières et Risset, le parc natu­rel régional de Chartreuse. Également par­te­naires, l’a­gence locale de l’Énergie et du Climat, Énergie par­ta­gée, la Scop la Péniche, Holis concept, Humanshore consul­ting, Fabrik’ENR, Lumensol.

 

 

** Wc pour watt-crête, unité dési­gnant la puis­sance élec­trique maxi­male pou­vant être pro­duite par les cel­lules dans des condi­tions stan­dards.

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
5228 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. sep article
  2. Qui a vu l’ap­pel d’offre ?
    Non parce que louer le toit d’un bâti­ment public à une société pri­vée à des fins de pro­duc­tion d’élec­tri­cité, c’est un mar­ché public.

    Précisons éga­le­ment que le maire de La Tronche, M. Spindler, repré­sente La Métro dans les ins­tances de Energ’Y Citoyennes. Le mélange des genres que consti­tue l’ins­tal­la­tion de pan­neaux sur le toit de la mai­son des sport à La Tronche est trou­blant.

    sep article
  3. sep article