Le nombre de loups pouvant être abattus passe du simple au double. Cent loups vont pouvoir être abattus en France. Quatre ont déjà été tués en Isère en 2019

Jusqu’à cent loups pourront être abattus : la France passe du simple au double malgré les mises en garde

Jusqu’à cent loups pourront être abattus : la France passe du simple au double malgré les mises en garde

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Le nombre de loups pouvant être abattus passe du simple au double. Le relèvement des plafonds va permettre d’éliminer jusqu’à cent loups sur le territoire français en 2019. Une mesure que contestent les associations de défense de l’animal qui ont saisi le Conseil d’État. Depuis le début de l’année, quatre loups ont, d’après l’association Ferus, déjà été abattus en Isère.

 

 

Loup. DR

Loup. DR

Jusqu’à 19 % * des loups pré­sents en France pour­ront être abat­tus en 2019. Soit près de deux fois plus qu’en 2018 où le « taux de pré­lè­ve­ment » (sic) avait été fixé à 10 %.

 

Un arrêté publié le 26 juillet, « por­tant expé­ri­men­ta­tion de diverses dis­po­si­tions en matière de déro­ga­tions aux inter­dic­tions de des­truc­tion pou­vant être accor­dées par les pré­fets concer­nant le loup » a offi­ciel­le­ment rehaussé les pla­fonds. Sa publi­ca­tion n’est pas une sur­prise. La mesure avait été annon­cée en mai der­nier sur la base d’un comp­tage offi­ciel de l’Office natio­nal de la chasse et de la faune sau­vage (ONCFS) qui avait dénom­bré 530 loups sur le ter­ri­toire métro­po­li­tain. Un chiffre qui dépas­sait le cap des 500 indi­vi­dus consi­déré par les pou­voirs publics comme le seuil de via­bi­lité de l’es­pèce, et ce mal­gré les pré­co­ni­sa­tions d’ex­perts de… l’ONCFS.

 

Une décision malgré de multiples mises en garde d’experts

 

En mars 2017, un rap­port met­tait en garde les pou­voirs publics. Pour les experts de l’Office natio­nal de la chasse et du Muséum natio­nal d’histoire natu­relle, le pré­lè­ve­ment, alors d’une qua­ran­taine de loups par an, met­tait en dan­ger l’espèce à long terme.

 

Consulté pour avis sur le pro­jet d’ar­rêté, le conseil natio­nal de pro­tec­tion de la nature (CNPN) avait le 25 avril der­nier éga­le­ment rendu un avis défa­vo­rable, sou­li­gnant le « carac­tère inadé­quat de la réponse appor­tée par les minis­tères (du Développement durable et de l’Agriculture, ndlr) ». Pour le CNPN, « 13% repré­sente la marge de manœuvre maxi­male pour rééva­luer le nombre de pré­lè­ve­ments sans com­pro­mettre la via­bi­lité démographique ».

 

 

Les patou, meilleurs moyens pour protéger les troupeaux des loups. Mais… Photo J-L Borelli - Ferus

Les patou, meilleurs moyens pour pro­té­ger les trou­peaux des loups. Mais… © J‑L Borelli – Ferus

 

« Oubliant toutes les incer­ti­tudes qui pèsent sur les modèles, l’ad­mi­nis­tra­tion ne semble plus avoir aucun objec­tif en termes de déve­lop­pe­ment et de conser­va­tion de l’es­pèce sur notre ter­ri­toire, la seule stra­té­gie appa­rente étant de ralen­tir la crois­sance de la popu­la­tion », assène son pré­sident Serge Muller.

 

L’arrêté a éga­le­ment fait l’ob­jet d’une consul­ta­tion publique natio­nale close le 19 juin. Où il s’a­vère que 81 % des contri­bu­teurs se sont pro­non­cés contre le pro­jet d’arrêté. **

 

 

Un recours déposé devant le Conseil d’État

 

Après avoir porté plainte auprès de la Commission euro­péenne en 2018, l’as­so­cia­tion Ferus a aux côtés de l’as­so­cia­tion pour la pro­tec­tion des ani­maux sau­vages (Aspas) déposé une requête devant le Conseil d’État d’a­près le jour­nal Le Monde .

 

Au 29 juillet, 51 loups ont selon Ferus été abat­tus en France dont quatre dans le dépar­te­ment de l’Isère, trois dans l’Oisans et un dans le Vercors. Le nombre de pré­da­tions comp­ta­bi­lisé par l’ONCFS était de 12 500 en 2018, contre 9.700 en 2017.

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

* 17 % avec une majo­ra­tion de 2 % si le quota est atteint avant la fin de l’année.

 

**Article mis à jour le 1er août avec la mise en ligne de la syn­thèse de la consul­ta­tion publique.

 

 

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Vercors Music Festival
Vercors Music Festival : un format réinventé et plus intimiste pour la 7e édition, du 2 au 4 juillet 2021

FOCUS - Le Vercors Music Festival fait son retour à Autrans-Méaudre, le week-end des 2, 3 et 4 juillet 2021. Suzane, Hervé, La Rue Kétanou, Lire plus

Le parking de la Molière © Parc du Vercors
Vercors : l’espace naturel sensible de La Molière et du Sornin face au défi de la surfréquentation touristique

  FOCUS - À la suite d'une vague de visiteurs sans précédent en 2020 sur les plateaux de La Molière et du Sornin, le Parc Lire plus

Motos sur une route du Vercors. DR
Le Parc naturel régional du Vercors rappelle les règles de vivre-ensemble pour la circulation des motos

  FLASH INFO – Alors que les beaux jours reviennent en même temps qu’un allègement des mesures sanitaires, le Parc naturel régional du Vercors s’attend Lire plus

Une nouvelle carte de randonnée pour parcourir le Trièves
Une nouvelle carte de randonnée pour parcourir le Trièves

  FLASH INFO - Une nouvelle carte de randonnée pour le Trièves a été éditée par le Parc naturel régional du Vercors, plus complète que Lire plus

Flash Info

|

17/06

17h13

|

|

17/06

15h50

|

|

16/06

15h50

|

|

16/06

15h20

|

|

16/06

11h47

|

|

15/06

22h48

|

|

15/06

17h34

|

|

15/06

16h20

|

|

15/06

15h00

|

|

15/06

12h15

|

Les plus lus

Économie| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée Dauphinois à l'occasion de sa réouverture

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin