Ampère et Clémenceau : deux écoles de Grenoble théâtres d’incendies en moins d’un mois

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

EN BREF — Tandis que la municipalité salue l’ouverture d’une nouvelle école maternelle au cœur du quartier Saint-Bruno, deux établissements grenoblois ont récemment été la proie des flammes. D’une part, l’école Ampère, victime d’un incendie accidentel entraînant sa fermeture sur toute l’année scolaire 2019-2020. D’autre part, l’école Clémenceau, pour laquelle les causes de l’incendie ne sont pas encore déterminées, mais qui devrait normalement rouvrir ses portes  en septembre.

 

 

Mardi 2 juillet dans la cour de la toute neuve école maternelle Florence-Arthaud au cœur du quartier Saint-Bruno, le maire de Grenoble profite d’une soirée portes ouvertes et d’une visite de l’établissement pour rappeler le Plan écoles de la municipalité. 65 millions euros investis pour accueillir de nouveaux élèves et développer des écoles « à taille humaine », avec une attention marquée sur les questions de bruit ou encore de qualité de l’air intérieur.

 

Fabien Malbet, adjoint aux Écoles, et Éric Piolle durant la soirée portes ouvertes de l'école maternelle Florence-Arthaud © Florent Mathieu - Place Gre'net

Fabien Malbet, adjoint aux Écoles, et Éric Piolle durant la soirée portes ouvertes de l’école maternelle Florence-Arthaud. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Une attention également portée sur la sécurité, insiste Éric Piolle. « Quand nous sommes arrivés en 2014, dix écoles avaient un avis négatif de la commission de sécurité. Il y en a maintenant zéro », se félicite ainsi l’édile. Et celui-ci d’insister sur l’importance de cette réalisation, avec à la clé des travaux de sécurité toujours complexes à caler en période de vacances scolaires, « même si cela ne se voit pas forcément pour les parents ou les habitants du quartier ».

 

 

L’école Ampère fermée sur 2019-2020 suite à un incendie

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2659 visites | 18 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 18
  1. Moi aussi, je sais faire, mettre mon commentaire en tête ….
    Je réponds donc en gros à Ni Bobon ni Baba
    – Sur le point 2 lire l’article publié le 30 juin 2019
    https://bestof.one/categories/lieux/villes/classements/villes-plus-dangereuses-france
    Il s’avère que Grenoble est la 149e ! quel exploit, non ? alors que tous les bons liseurs de médias bon ton la donne 1ère
    – sur l’histoire du burkini, le maire aurait répondu tout de suite, il aurait été accusé de parler sans réfléchir. Il réfléchit et prend une position commune avec ses adjoints, il est hésitant … pourtant, ses propos sont très clairs
    https://www.francebleu.fr/infos/societe/video-eric-piolle-reaffirme-sa-position-suite-a-l-affaire-du-burkini-1561920397
    et d’emblée refuse de recevoir Alliance citoyenne. D’ailleurs, il n’y a pas eu de 3e essai de baignade en burkinis.
    – oui, il a fait poser des pierres pour que des migrants n’installent pas de tentes cours Berriat. Oui, c’est à l’Etat et au Conseil départemental de s’occuper de l’hébergement des familles. Et pourtant, la mairie a au moins ouvert un gymnase pour mettre les migrants à l’abri du soleil. Apparemment, vous ne connaissez pas grand chose aux migrants, vous ne savez pas qui était au camp du cours Berriat et vous croyez que tous arrivent avec des passeurs … enfin, si ça peut vous faire plaisir de le croire …
    – Macron est en train de systématiquement casser tout ce qui faisait la spécificité de la société française, de l’Education nationale à la Santé (fermeture des hôpitaux), en passant par le droit du travail, la répression de la police parce que les manifestations ne sont plus autorisées, le manque de liberté des journalistes reporters, la non prise en charge des demandeurs d’asile etc etc etc Nous ne sommes pas loin d’une dictature où tout est régit dans les bureaux des ministères sous la houlette du Macron, où tous les députés parlent comme on leur dit de parler (plusieurs séquences fort drôles dans « Quotidien » émission de Yann Barthès) et votent comme le veut le chef.
    Vous n’êtes pas d’accord ? libre à vous.
    Bonne soirée

    sep article
    • Chère Caro, vous partez du principe que l’Etat , n’a que
      des obligations et des devoirs envers les migrants,
      que vous abordiez dans un souci humaniste,c’est très
      bien.Hélas, vous n’abordez jamais les devoirs.
      Ne serait-il pas plus équilibré que d’aborder les devoirs
      du migrant envers le Pays qui l’accueille,afin qu’il puisse
      y avoir équité ¨
      J’aimerai »s » connaître les obligations des migrants envers
      le pays accueillant et sa population mise à contribution?

      sep article
      • Bonjour Stef. Bien sûr il y a des devoirs des 2 cotés le premier devoir est l’accueil que l’etat via la préfecture doit assurer. Or de tres nombreux migrants, isolés ou familles avec enfants même des bébés se trouvent à la rue. Quel devoir leur demander ? Survivre ?

        sep article
        • Bien dit,l’accueil doit être donc fait par l’état.j’aimerais bien
          savoir à quoi servent les associations puisque c’est bien l’état
          qui dirige et paie l’accueil des migrants.
          Le seul ennui est, l’état doit faire appliquer les lois et doit
          hélas,refuser toutes les personnes non respectueuses des lois
          de la République et elles sont malheureusement nombreuses.
          Le mensonge sur son identité est considéré comme un acte
          contraire à la loi.Une famille polygame,est considérée aux yeux
          de la République,comme non respectueuse du pays d’accueil.
          Il est évident que d’être un repris de justice dans son pays d’origine,
          n’incite pas le juge à accorder le droit d’asile.Il y a des tas de facteurs
          qui sont des obstacles à recevoir le droit de séjour en France.
          A moins de changer les lois, il faut les accepter,vous n’avez pas le choix …
          PS: j’ose espérer que les associations ne sont pas mises en place,pour
          faire céder systématiquement l’état de droit et sa justice ,tout en
          réclamant de plus en plus de subventions ?

          sep article
    • Madame la Cheffe,
      je n’ai pas fait exprès de faire passer mon commentaire en tête car c’est bien à vous madame Caro, que je m’échine à répondre inlassablement.
      Vous me sortez du chapeau un classement dont la validité scientifique demande sérieusement à être vérifiée. Et, j’y insiste, à ceux qui sans doute exagèrent la criminalité (pourtant historique) et la délinquance (ancienne et endémique) de Grenoble, vous rétorquez par une espèce d’irénisme qui ferait de notre ville un véritable havre de paix…..

      Sur le burkini, que de mauvaise foi de votre part, tout ça, pour ne pas avoir à critiquer, ne serait-ce que du bout du clavier, Eric Piolle !!!!! Son silence était une marque de prudence ?!!! Il réfléchissait ! Relisez donc ses premiers commentaires où il dit bien qu’on peut interpréter la laïcité de différentes manières.
      Et vous osez dire qu’il n’y a pas eu de 3ème tentative à Jean Bron ?! Mais j’y suis allé vendredi et j’ai raconté ma mésaventure sur Gre’Net ! Jean Bron est un bunker ! Des nervis à l’entrée, on fouille les sacs, des agents de sécurité partout ! Alors forcément, difficile d’y faire entrer un burkini.
      Tout cela ne serait pas arrivé si Piolle s’était montré ferme.

      Est-il d’ailleurs exact que son conseiller Enzo Lesourt était dans les vestiaires le jour de la première intrusion, annoncée, à Jean Bron ?
      N’aurait-on pas pu empêcher cette fois les activistes islamistes de faire leur coup ?
      Je n’ai jamais été un anti-Piolle (personne que j’ai d’ailleurs connue personnellement….) forcené et maladif. Je le croyais un idéaliste égaré.
      Je le découvre idéologue complaisant et aux positions inquiétantes.

      Enfin, je sais, nous savons, que vous êtes une spécialiste, voire LA spécialiste des migrants.
      Les autres ne sachant rien, d’après vous, ils devraient se taire.
      Moi je me contente de les croiser tous les jours et j’habite à côté de Berriat.
      Le fait que certains, dont ceux du passage, aient été conduits là, je l’ai lu dans un communiqué de la mairie qui justifiait ainsi son action !!!!!
      Et vous terminez votre post sur votre couplet anti-Macron habituel, passant du local au national….

      « Nous ne sommes pas loin d’une dictature ».
      Vous êtes-vous relue ?
      Bien sûr que je ne suis pas d’accord avec une assertion aussi délirante, même si je pense que certaines mesures du gouvernement actuel sont exécrables.
      Mais « dictature » ??? Quand même Caro, les mots ont un sens.
      Bonne journée totalitaire !!!!!

      sep article
  2. Je persiste et j’insiste (et donc je rabâche) :
    1. il vous est arrivé, chère Caro de vous montrer plutôt indulgente envers les auteurs de certains actes (et vous persévérez en suggérant qu’il ne fallait pas intervenir en flagrant délit pour les deux délinquants routiers, dont vous avouez vous-même qu’ils étaient « connus des services de police »);
    2. d’où tenez-vous que « Grenoble est bien loin des incivilités permanentes que l’on constate dans d’autres villes » » ??? Contrairement à vous, je resterai prudent et n’avancerai donc pas la thèse rigoureusement opposée, à savoir qu’à Grenoble c’est pire que partout ailleurs, thèse sans doute aussi exagérée que la vôtre, mais peut-être plus près de la vérité…
    Toujours est-il que les incendies ou autres vandalisations dont Grenoble ou l’agglomération a été le siège me semblent bien spécifiques à la métropole; objectivement il y existe un activisme libertaire qui flirte avec un terrorisme light;
    3. je ne mets pas ces actes sur le dos du maire (même si l’on peut discuter des effets de la suppression de la vidéo-surveillance décidée d’emblée. Et ne m’avancez pas pas trop, s’il vous plaît, l’avis d’experts dont la plupart sont en fait des « sociologues » militants) : il n’était pas sur le scooter, il n’allume pas d’incendies, il ne tague pas les murs de la ville;
    4. il demeure en revanche responsable de certaines prises de position éminemment discutables qui relèvent, pour aller vite, de ce que j’ai appelé suite à d’autres la « culture de l’excuse ». Et d’ailleurs, sur l’affaire dite des burkinis, où vous adoptez une posture courageuse se démarquant de la sienne, il a fait montre d’une ambiguïté qui n’est pas encore entièrement dissipée selon moi.
    Il est des discours qui valent des actes.
    5. s’il existe un « Piolle bashing » objectivement hystérique, cela n’interdit en rien de porter un jugement sévère sur tel ou tel point de sa politique et de celle de son équipe. Vous ne donnez d’ailleurs pas le bon exemple en répondant à la démolition systématique de certains par une apologétique aussi systématique et donc peu crédible.
    Electeur de Macron en 2017 (et pas par défaut), je puis vous garantir que je ne suis pas pantelant d’admiration devant la moindre de ses déclarations ou par la politique d’ensemble suivie par son gouvernement….
    6. enfin, vous terminez votre post par votre habituelle confusion des deux niveaux, le local et le national (avec d’ailleurs l’international) en vous plaignant du « refus du gouvernement actuel » d’accueillir les migrants qui « cherchent seulement à survivre en paix ».
    Si j’étais de mauvaise foi, je vous rétorquerais que la municipalité a fait poser des pierres à St Bruno pour empêcher l’installation de certains migrants (eux-mêmes victimes de passeurs professionnels)….
    Les bons sentiments ne font pas toujours une bonne politique.

    sep article
  3. L’école St Bruno n’est pas nouvelle. 5 ans pour réhabiliter une ancienne école privé, c’est impressionnant d’efficacité.

    Quant aux incendies, c’est devenu un passe-temps habituel pour certains

    sep article
  4. Placegrenet pourrait-il faire la liste de tous les incendies dont ont été victimes des bâtiments publics ou semi-publics depuis l’élection de l’équipe Piolle en 2014 ?
    En vrac, collège de la Villeneuve, théâtre Prémol, France Bleu Isère, Casemate, deux ou trois brigades de gendarmerie, véhicules d’EDF ou assimilés…. et tiens, même l’église St Jacques de mon enfance….
    J’en oublie sûrement.
    Bien entendu, loin de moi l’idée qu’aucun de nos édiles n’ait allumé la mèche, il y a sûrement eu un ou deux sinistres accidentels – mais leur posture la vend : Eric Piolle a toujours mis moins d’énergie à dénoncer de tels actes qu’à relativiser ceux de l’auto proclamée « Alliance Citoyenne ».
    La culture de l’excuse et du déni ne fait pousser que certaines fleurs.

    sep article
    • Le maire d’une ville est chargé d’attributions étatiques
      au niveau communal, à ce titre il intervient sur plusieurs
      facteurs, y compris sur la sécurité civile et la police.
      Si le personnel politique d’une ville affaiblit la justice
      (la loi) et la police (l’ordre) , la loi de la jungle s’installe
      et les incivilités se produisent avec une intensité en
      augmentation,puisque les déviants aux lois ne craignent
      plus ni la loi qu’ils méprisent,ni les forces de l’ordre qu’ils
      pensent pouvoir effrayer. Le désordre et l’anarchie qui
      règnent dans nos villes,va certainement tôt ou tard
      déboucher sur la tyrannie (une dictature) dont nous
      sentons les prémices .
      Notre pays est en chute libre,en matière d’indice
      de démocratie et de liberté d’expression…
      https://citations.ouest-france.fr/citation-platon/lorsque-peres-habituent-laisser-faire-100422.html

      sep article
    • je me disais bien que j’avais vu Piolle dans un film !
      https://www.starwars.com/databank/force-lightning/
      Il a des pouvoirs tels qu’il a mis le feu aujourd’hui à un immeuble à Poitiers qui a fait un mort aujourd’hui, sans parler d’autres immeubles et d’autres écoles un peu partout en France …
      Enfin, tout ça ne vaut pas les 153 écoles incendiées au Tanganyka pour des querelles ethniques !

      sep article
      • Mais non Caro, Monsieur Piolle respecte tous les édifices
        religieux de France.je ne comprends pas que vous puissiez
        en douter?Il est bien évident que les églises du pays subissent
        des dégradations qui se renouvellent chaque mois.
        Que faire?
        https://www.lindependant.fr/2019/02/12/les-degradations-dans-les-eglises-se-multiplient-en-france,8010869.php
        Je pense que vous ne devez pas vous angoisser,nous
        n’en sommes pas à la situation dramatique où se trouve
        le Nigéria …
        https://fr.aleteia.org/2018/07/13/vers-un-genocide-des-chretiens-au-nigeria/

        sep article
      • Ne faites pas semblant de ne pas comprendre, Caro.
        Ce que j’ai entendu dénoncer ici, c’est la « culture de l’excuse », dont vous êtes d’ailleurs un exemple vivant et permanent – et je renvoie tout lecteur de ce site à vos nombreux posts où vous vous échinez à minimiser les actes d’incivilité qui altèrent gravement le « vivre ensemble » à Grenoble (et pas que d’aujourd’hui).
        Non, Piolle n’est pas responsable de TOUT ce qui ne va pas dans cette ville.
        Pour autant, il l’est absolument de ses silences ou de certains de ses choix (par exemple, participer à la « marche blanche » suite au décès accidentel des deux « jeunes » sans casque à scooter).
        Quant à la relativisation par « analogie » avec des horreurs perpétrées ailleurs (« c’est pire là-bas, de quoi vous plaignez-vous ? »), c’est d’une indigence intellectuelle indigne de vous.

        sep article
        • je n’excuse pas les actes d’incivilités, je les dénonce tout comme vous, mais je ne les mets pas sur le dos du maire.
          A propos des jeunes sans casques (leur tort) il y avait moyen de les arrêter (ils étaient connus) sans que la police les course … il n’y aurait pas eu d’accident. C’est la même chose que les 2 jeunes, Zyed et Bouna, qui étaient morts électrocutés dans un transformateur, pou suivis par la police. Les policiers avaient été relaxés, pourquoi ne pas continuer à poursuivre … ?
          https://www.acrimed.org/Le-recit-mediatique-de-la-mort-des-deux-adolescents-de-Clichy-sous-bois-par-l
          Grenoble est bien loin des incivilités permanentes que l’on peut constater dans d’autres villes, mais il faut bien monter en épingle tout ce qui s’y passe en mettant la faute sur le maire ! Il n’y a aucune prise de recul, l’analyse ne peut aller que dans un seul sens.
          Si j’exagère, c’est exprès, parce qu’il y a beaucoup beaucoup de parti pris et rien d’objectif, même un tantinet. C’est exaspérant. Ca fait déjà 5 ans, 30 mars 2014, que la chasse à cette municipalité a commencé. Que sera la 6e année avant les élections en mars 2020 ? Ca craint.
          Oui, c’est pire ailleurs, mais il faut parait-il se cacher les yeux et se boucher les oreilles, puisque ce gouvernement refusent encore plus que les précédents l’arrivée de migrants qui cherchent seulement à survivre en paix.

          sep article
  5. Le différentiel d’intérêt de la municipalité pour le nord et le sud de la ville est écœurant. Les bobos de Saint-Bruno ont assez de fric pour payer sur leurs propres deniers la maternelle de leurs gosses sans qu’il soit nécessaire de gaspiller de l’argent public pour eux.

    sep article
    • sep article
      • On vous parle de politique municipale, et hop, vous nous sortez Macron l’infâme !
        Quand cesserez-vous de confondre les deux niveaux et de chercher à systématiquement exonérer votre poulain Piolle en accablant Manu l’exécrable ?
        Posture tout à la fois militante et infantile.

        sep article
        • Je crois que Jeff fait allusion aux écoles privées St Bruno, dont des maternelles ont certainement plus d’argent que les écoles du sud de la ville, genre Villeneuve. Or, grâce à notre cher président, les écoles maternelles privées vont recevoir autant d’argent que les publiques. Je le regrette beaucoup, mais cela vient du gouv et pas de la mairie, qui met la scolarité obligatoire à partir de 3 ans.
          Je ne sais pas qui se montre le plus infantile des deux … 😉

          sep article
          • Je ne change rien à ce que j’affirmais.
            Jeff écrit : « le différentiel d’intérêt de la MUNICIPALITE pour le nord et le sud de la ville est écœurant » et vous répondez en évoquant les détestables mesures prises par notre « cher président ».
            Bref, du local vous passez au national, systématiquement.
            Lasavanne vous en a déjà fait amicalement grief.
            Bon, tant que vous ne faites pas l’apologie du niqab, vous êtes pardonnée.

            sep article