Canicule en Isère sur la semaine du 24 juin : la préfecture appelle à la vigilance

sep article
9,80 € par mois pour prendre le bus et le tram : et si c

FIL INFO — Face à la vague de fortes chaleurs attendue sur l’Isère comme sur l’ensemble du territoire de l’Hexagone, les services de l’État appellent la population à la vigilance. Et diffusent les précautions à prendre en cette période de canicule, notamment pour les personnes les plus vulnérables.

 

 

« Une vague de chaleur intense et durable » : c’est ainsi que la préfecture de l’Isère qualifie l’épisode de canicule que va connaître l’Isère, comme l’ensemble du territoire français, durant la semaine du lundi 24 au dimanche 30 juin. Avec des températures supérieures à 35 °C en journée, et ne descendant pas en dessous de 20 °C la nuit, les services de l’État indiquent les précautions à prendre pour la population.

 

Les fontaines, un moyen de chercher du frais en ville, si la sécheresse ne contraint pas de les couper. © Patricia Cerinsek - Place Gre'net

Les fontaines, un moyen de chercher du frais en ville… si la sécheresse ne contraint pas de les couper. © Patricia Cerinsek – Place Gre’net

 

Des règles de bon sens qu’il convient de rappeler : boire régulièrement de l’eau (même sans soif), se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour,  manger en quantité suffisante tout en évitant l’alcool. Il est aussi conseillé de ne pas sortir aux heures les plus chaudes et de se munir d’un chapeau et de vêtements légers en cas de sortie. Sans oublier de protéger son logement de la chaleur, et de passer si possible plusieurs heures par jour dans un endroit frais.

 

 

Une attention accrue portée aux personnes vulnérables

 

C’est naturellement vers les personnes les plus vulnérables qu’une attention toute particulière doit se tourner. « Prenez des nouvelles des personnes âgées, isolées, ou souffrant de maladies chroniques que vous connaissez, ou rendez-leur visite deux fois par jour », recommande ainsi la préfecture. Qui conseille également d’accompagner ces personnes dans des endroits frais. Et de se tourner vers un médecin en cas de maladie ou de troubles du comportement.

 

En cas de canicule, quand les places sont noyées de soleil, mieux vaut privilégier l'ombre. © Florent Mathieu - Place Gre'net

En cas de canicule, quand les places sont noyées de soleil, mieux vaut privilégier l’ombre. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les signes notables de déshydratation chez les personnes âgées ? Une grande faiblesse ou une grande fatigue, avec difficulté inhabituelle à se déplacer, de même qu’une agitation nocturne inhabituelle. Autres symptômes qui doivent alerter : des maux de tête, des étourdissements et des vertiges, des troubles de la conscience, des nausées ou vomissements, une diarrhée, des crampes musculaires ou une température corporelle supérieure à 38,5 °C.

 

Les épisodes de canicule ayant plutôt tendance à survenir aux mois de juillet ou d’août, les très fortes chaleurs attendues sur l’Hexagone pour cette fin du mois de juin pourrait constituer un record météorologique. Sur Grenoble, Météo France prévoit ainsi huit journées à plus de 35 °C, dont trois atteignant 40 °C les jeudi 27, vendredi 28 et samedi 29 juin. Avec des températures ne descendant pas en-dessous de 21 °C la nuit.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2722 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. est-il vrai (je ne me suis pas renseignée plus avant) que les expulsions des migrants hébergés dans un l’hôtel de Voreppe vont bon train, canicule ou pas et se retrouvent à la rue ? il y aurait des enfants avec leurs parents … Comment peuvent-ils se protéger ?

    sep article