Le sénateur Michel Savin fait adopter un amendement pour une pratique quotidienne obligatoire du sport à l’école

sep article



FIL INFO – Il vise à assurer la pratique quotidienne d’activités physiques et sportives dans les établissements scolaires du premier degré. L’amendement du sénateur (LR) de l’Isère Michel Savin au projet de loi pour une “école de la confiance” a reçu un vote favorable de la Haute Assemblée.

 

 

Dans le cadre de l’examen en séance publique au Sénat du pro­jet de loi pour une “école de la confiance” qui a débuté mardi 14 mai, Michel Savin a fait adop­ter un amen­de­ment pour que les élèves du pri­maire pra­tiquent chaque jour obli­ga­toi­re­ment des acti­vi­tés phy­siques et spor­tives.

 

Sénateur de l'Isère, Michel Savin est aussi président du groupe d’études de la Haute Assemblée sur les pratiques sportives et les grands événements sportifs.

Sénateur de l’Isère, Michel Savin est aussi pré­sident du groupe d’études de la Haute Assemblée sur les pra­tiques spor­tives et les grands évé­ne­ments spor­tifs. DR

 

« Alors que la séden­ta­rité est la qua­trième cause de mor­ta­lité mon­diale et que les jeunes géné­ra­tions passent désor­mais plus de temps der­rière des écrans qu’en mou­ve­ment, la pra­tique des acti­vi­tés phy­siques et spor­tives doit plus que jamais être encou­ra­gée », a défendu le séna­teur Les Républicains (LR) de l’Isère et pré­sident du groupe d’études séna­to­rial sur les pra­tiques spor­tives et les grands évé­ne­ments spor­tifs.

 

Dans sa rédac­tion, il est pré­cisé que l’amendement n’a pas pour objet de « remettre en cause l’EPS. Ainsi, le jour où un ensei­gne­ment d’EPS est prévu, cette pra­tique sera donc consi­dé­rée comme réa­li­sée ».

 

 

« Un enjeu de santé publique pour les prochaines décennies »

 

Michel Savin sou­ligne que l’adoption de cette dis­po­si­tion est aussi « un excellent moyen de trans­mettre les valeurs que le sport véhi­cule, mais aussi une oppor­tu­nité de réa­li­ser un tra­vail de pré­ven­tion indis­pen­sable auprès des jeunes géné­ra­tions ».

 

Le séna­teur isé­rois attend désor­mais des dépu­tés de la majo­rité qu’ils sou­tiennent à leur tour cet amen­de­ment, la pra­tique quo­ti­dienne d’activités phy­siques étant « un enjeu de santé publique pour les pro­chaines décen­nies, qui doit être pro­mue dès le plus jeune âge », selon lui.

 

LG

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
2256 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.