Appel Forêt -
© Joël Kermabon - Place Gre'net

Première action coup de poing des activistes du mouvement Extinction Rébellion à Grenoble

Première action coup de poing des activistes du mouvement Extinction Rébellion à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Une première à Grenoble. Plus d’une cinquantaine d’activistes du mouvement écologiste et radical Extinction Rébellion Isère ont mené une action coup de poing à Grand” Place, ce samedi 27 avril. Convaincu que les marches pour le climat ne suffisent pas, ce mouvement né à Londres en 2018 appelle à la désobéissance civile non violente. Ses objectifs ? Défendre la justice climatique et sociale en entrant “en rébellion contre l’extinction du vivant”. 

 

 

Action du mouvement Extinction Rébellion à Grenoble Grand Place. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

C’est un samedi comme les autres qui se déroule ce 27 avril dans les allées du centre com­mer­cial de Grand” Place. Comme les autres… ou presque. Mêlés à la foule, plus d’une cin­quan­taine d’ac­ti­vistes du mou­ve­ment Extinction Rébellion Isère convergent vers un point convenu à l’avance.

 

Au signal donné par l’un d’entre eux, bran­dis­sant une clo­chette, tous se jettent au sol. Certains sont munis d’af­fiches colo­rées. D’autres, tou­jours debout, bran­dissent des pan­cartes ou se pré­parent à haran­guer clients et badauds à l’aide d’un mégaphone.

 

 

« Il est temps d’agir, il n’y a pas de planète B ! »

 

Ainsi a débuté la toute pre­mière action de déso­béis­sance civile non vio­lente – un die-in – menée par la branche isé­roise de ce nou­veau mou­ve­ment inter­na­tio­nal né à Londres en 2018. Après avoir pris offi­ciel­le­ment racine en France à Paris, le 24 mars der­nier, et publié une tri­bune, les acti­vistes fran­çais ont donc mené cette pre­mière action coup de poing à Grenoble. Leurs objec­tifs ? Défendre la jus­tice cli­ma­tique et sociale de manière plus radi­cale que les marches ou grèves pour le climat.

 

Action du mouvement Extinction Rébellion à Grenoble Grand Place. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

La tac­tique est simple : décla­rer « l’in­sur­rec­tion paci­fique » à tra­vers des actions choc pour « entrer en rébel­lion contre l’extinc­tion du vivant ». La sur­vie sur Terre est mena­cée assurent-ils. « Il est temps d’a­gir [car] il n’y a pas de pla­nète B. »

 

Le temps est compté pour de nombreuses espèces sur la planète

 

D’ailleurs, leur logo ne repré­sente-t-il pas un sablier au milieu de la Terre ? Une manière sym­bo­lique d’in­di­quer qu’il reste peu de temps pour de nom­breuses espèces sur la pla­nète. Et, pour sou­te­nir cette cause, les acti­vistes se déclarent « prêts à enfreindre la loi et à en subir les consé­quences. Y com­pris l’emprisonnement ».

 

C’est bien là tout ce qu’ils ont voulu expli­quer aux pas­sants quelque peu décon­te­nan­cés par ce simu­lacre d’une extinc­tion humaine. Mais quoi de mieux que quelques images pour résu­mer cette action spectaculaire ?

 

 

 

Des actions qui vont devenir de plus en plus radicales

 

Extinction Rébellion, un énième mou­ve­ment pour le cli­mat et la jus­tice sociale ? Les asso­cia­tions Attac, Alternatiba n’oc­cupent-elles pas déjà ce cré­neau citoyen en France ? « Nous sommes des mou­ve­ments com­plè­te­ment indé­pen­dants et ne sommes pas encore un autre mou­ve­ment éco­lo­giste ou cli­ma­tique », se défend un acti­viste. En revanche, pour­suit-il, « nous essayons de bras­ser beau­coup plus lar­ge­ment une pro­blé­ma­tique qui s’a­vère très com­plexe ».

 

Action du mouvement Extinction Rébellion à Grenoble Grand Place. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Extinction Rébellion veut aler­ter sur le péril immense que nous cou­rons à une échéance de dix à quinze années. C’est le moment de réagir et d’ar­ri­ver à des actions qui, petit à petit, vont deve­nir de plus en plus radi­cales », nous confie-t-il pour conclure.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Des astronomes grenoblois capturent des images rares de disques formant des planètes autour des étoiles

  FIL INFO - C'est une première. Une équipe internationale d'astronomes, dont des chercheurs de l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble, ont réussi à Lire plus

Magali Feret, n°2 de la liste et Jérôme Odier, n°3 entourant Alain Carignon lors lde la présentation du « green deal grenoblois ». © Joël Kermabon - Place Gre'net
Changement climatique : Alain Carignon promet un « green deal grenoblois » pour décarboner Grenoble d’ici 2030

  FOCUS - Alain Carignon a présenté, le 8 février, le « green deal grenoblois » censé décarboner Grenoble à l'horizon 2030. Notamment à travers Lire plus

Marche pour le climat du 1er février 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Société générale et le projet Neyrpic visés lors d’une nouvelle marche pour le climat à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de manifestants ont marché pour le climat ce 1er février à Grenoble. L'objectif ? Soutenir la Convention des citoyens Lire plus

Quatorze collectivités, dont Grenoble, assignent Total en justice pour inaction climatique

  EN BREF - Plusieurs associations et collectivités territoriales poursuivent leur action contre le groupe Total. Selon elles, la multinationale pétrolière ne respecte pas la Lire plus

De gauche à droite les premiers noms de la liste GEC : Barbara Schuman, Sandra Krief, Céline Deslattes et Gilles namur. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble en commun lève le voile sur quelques colistiers d’Éric Piolle et ses propositions en faveur du climat

  FOCUS - La liste Grenoble en commun qui soutient le maire sortant a présenté, ce 10 janvier, quatre premiers colistiers d'Éric Piolle. L'occasion de dévoiler quelques propositions Lire plus

Une deuxième planète détectée dans le système Bêta Pictoris par des chercheurs grenoblois de l’Ipag

EN BREF – Des astronomes grenoblois de l’Ipag ont découvert, au terme de dix années de recherches, une nouvelle planète géante. Cette dernière gravite autour Lire plus

Flash Info

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin