Inscriptions ouvertes aux startups jusqu'au 31 août pour le concours “Pitch in the Alps”

La French tech in the Alps pro­mue « Capitale French tech »

La French tech in the Alps pro­mue « Capitale French tech »

EN BREF – La French tech in the Alps a décro­ché, le 3 avril der­nier, le titre de Capitale French tech pour trois ans. Ce label n’est pas de la pure cos­mé­tique, il signi­fie davan­tage de mis­sions et de res­pon­sa­bi­li­tés pour la French tech in the Alps.

French tech in the Alps devient Capitale French tech DR

French tech in the Alps devient Capitale French tech. DR

Les Métropoles French tech ont vécu. Place aux Capitales French tech. Depuis début avril, la French tech in the Alps est ainsi deve­nue une « Capitale French tech » comme douze autres ex-Métropoles French tech.

Outre ce nou­veau label, la French tech in the Alps annonce l’ar­ri­vée à son bord des start-up du Genevois fran­çais, d’ici l’été. Ce nou­veau ter­ri­toire du sillon alpin vient rejoindre Annecy, Valence-Romans, Grenoble et Chambéry, soit un éco­sys­tème de près de 600 start-up. Et pour res­ser­rer les rangs et appli­quer la nou­velle feuille de route exi­gée par la Mission French tech, la “capi­tale” crée une association.

« Proposer du concret en faveur des entrepreneurs »

Eu égard à leur nou­veau titre, les “capi­tales” s’en­gagent à tra­vailler autre­ment. Elles vont ainsi devoir faire évo­luer leur mode opé­ra­toire pour être plus auto­nomes et encore plus effi­caces. Ainsi, les entre­pre­neurs devront-ils être davan­tage aux manettes dans le comité de direc­tion, exhorte la Mission French tech.

French tech in the Alps devient Capitale French tech DR

Remise offi­cielle du label Capitale French tech. Au centre en rouge, Kat Borlongan, direc­trice de la French Tech. DR

De cette façon, les “capi­tales” vont deve­nir plei­ne­ment actrices de l’ac­com­pa­gne­ment des start-up et pilo­ter en direct les dis­po­si­tifs natio­naux. Tels que le Pass French Tech qui s’a­dresse aux entre­prises en hyper­crois­sance, le French Tech Visa qui faci­lite les recru­te­ments à l’é­tran­ger, ou le French Tech Tremplin qui œuvre à la démo­cra­ti­sa­tion de l’en­tre­pre­neu­riat tech et de ses métiers.

« Le pass French tech était opéré jus­qu’à pré­sent par Minalogic, cite en exemple Laura Colombat, coor­di­na­trice French Tech in the Alps. À pré­sent, on reprend le dis­po­si­tif. Mais, bien sûr, Minalogic reste dans les comi­tés de sélec­tion des lau­réats. » Résumant le nou­vel état d’es­prit qui pré­vaut dans la “capi­tale”, la coor­di­na­trice déclare : « L’objectif géné­ral est de pro­po­ser du concret en faveur des entre­pre­neurs et scale-up [start-up qui gran­dit très vite, ndlr] ».

De nou­velles mis­sions sans moyens supplémentaires ?

La Mission French tech sou­haite aussi que les “capi­tales” par­ti­cipent à la démo­cra­ti­sa­tion tech­no­lo­gique en direc­tion du grand public et qu’elles fassent des nou­velles tech­no­lo­gies « un bien com­mun », selon l’ex­pres­sion même de la Mission French tech.

Festival Transfo ©NilsLouna0060

Festival Transfo © Nils Louna

Sur ce point, la French tech in the Alps estime avoir une lon­gueur d’a­vance, après avoir impulsé le fes­ti­val Transfo dès 2017.

Le Campus numé­rique in the Alps, déployé ou en cours de déploie­ment dans cha­cun des ter­ri­toires par­te­naires, est éga­le­ment une ini­tia­tive visant à l’in­clu­sion de tous les publics.

Le hic est que l’État demande aux “capi­tales” d’as­su­rer davan­tage de mis­sions sans leur octroyer de moyens sup­plé­men­taires. La capi­tale French tech in the Alps va donc devoir, au moins dans un pre­mier temps, réor­ga­ni­ser son équipe opé­ra­tion­nelle qui compte six postes et demi dont deux équi­valent temps plein pour Digital Grenoble. French tech in the Alps pourra tou­te­fois concou­rir au nou­veau fonds d’in­ves­tis­se­ment « French Tech com­mu­nity fund » doté de 2 mil­lions d’euros.

La French tech in the Alps n’est pas la seule à avoir été pro­mue capi­tale dans la région Auvergne-Rhône Alpes. La French tech One Lyon Saint-Étienne a aussi décro­ché ce titre, tan­dis que Clermont Auvergne French tech est label­li­sée « com­mu­nauté French tech ».

Séverine Cattiaux

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le vide et ses métiers sont à l’hon­neur à Grenoble avec la pre­mière édi­tion du Vacuum Technologies For Tomorrow

FLASH INFO - L'annonce a de quoi surprendre, mais le vide sera à l'honneur à Grenoble les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2024 au Lire plus

Rassemblement contre la tansphobie, le dimanche 26 mai 2024 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus de 150 per­sonnes ont par­ti­cipé à un ras­sem­ble­ment contre la transphobie

FOCUS - À l'appel du mouvement Contre offensive trans 38 et d'autres associations et collectifs, près de 150 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, dimanche Lire plus

Jeudi 23 mai 2024, des représentants de la Métropole et de la Ville de Grenoble visitaient les locaux de l'association Ça déménage. © Joël Kermabon - Place Gre'net
L’association gre­no­bloise Ça démé­nage qui aide les vic­times de vio­lences à quit­ter leur conjoint s’ins­talle à Sassenage

FOCUS - Aider les femmes victimes de violences conjugales à partir de chez elles et leur fournir au maximum ce dont elles ont besoin pour Lire plus

Après restauration, la chapelle Saint-Paul-de-Beauvert à Grenoble rouvre ses portes aux fidèles
Après res­tau­ra­tion, la cha­pelle Saint-Paul-de-Beauvert à Grenoble a rou­vert ses portes aux fidèles

FLASH INFO - La chapelle Saint-Paul-de-Beauvert, avenue Léon-Blum à Grenoble, a rouvert ses portes le samedi 18 mai 2024, après des travaux de restauration menés Lire plus

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !