Actualité

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Sensations à tous les étages pour la 85e édi­tion de la foire des Rameaux de Grenoble

Sensations à tous les étages pour la 85e édi­tion de la foire des Rameaux de Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - Ce samedi 13 avril était inaugurée la 85e édition de la foire des Rameaux sur l'Esplanade. Manèges à sensations, grande roue, casinos, loteries, pêche aux canards, barbe à papa, gaufres et pommes d'amour sont au rendez-vous de la 3e plus grande fête foraine de France. Jusqu'au 5 mai, ce petit village va accueillir près de 250 000 personnes dans ses allées parsemées d'attractions... décoiffantes.

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Il y a bien longtemps que les mots “fête foraine” n'éveillent plus le souvenir des flonflons sirupeux de la fête à Neu-Neu. Ni ses manèges de chevaux de bois. Pourtant, dans nos mémoires, persistent toujours ces réminiscences enfantines teintées du rouge vif des pommes d'amour, du rose des énormes barbes à papa et des odeurs de gaufres.

 

Événement populaire s'il en est, la fête foraine attire toujours autant petits et grands, l'époque n'y change rien et l'esprit reste. Sauf que la musique techno a remplacé les ritournelles, tandis que les manèges à sensations nous emmènent toujours plus haut, dans tous les sens, au grand dam des estomacs fragiles. Pour autant, à en croire les cris du public mêlant frayeur et plaisir, les amateurs du genre semblent en avoir pour leur argent.

 

 

Une vue imprenable depuis la grande roue à 35 mètres de hauteur

 

La 85e foire des Rameaux de Grenoble dont le coup d'envoi a été donné ce samedi 13 avril sur l'Esplanade de la Porte de France n'échappe pas à cette règle. Jusqu'au 5 mai, la 3e plus grande fête foraine de France après la foire du Trône et celle de Nancy, propose plus d'une centaine d'attractions. Manèges à sensations fortes, palais du rire, pêche au canard, autos tamponneuses, palais des glaces, boîtes à rire...

 

Mais aussi les loteries où gagner un Schtroumpf en peluche géant, les classiques stands de tir, les casinos, la balancelle du bateau pirate.... Le tout dominé par la grande roue panoramique dont c'est le retour sur la foire après une dizaine d'années d'absence. De quoi contempler une vue imprenable sur Grenoble perché dans une cabine grand confort à 35 mètres de hauteur.

 

Un avant goût de ce qui vous attend ? Qu'à cela ne tienne ! Nous avons effectué une visite de reconnaissance ce dernier samedi et vous en proposons quelques images.

 

 

Un petit village installé sur 10 000 mètres carrés

 

« La culture populaire doit avoir une place et d'ailleurs elle en a une puisque près de 250 000 personnes viendront se divertir dans ce qui est la plus grande manifestation de l'Isère ». C'est en ces termes qu'Élisa Martin, première adjointe du maire de Grenoble, s'enthousiasmait de la prochaine ouverture de la foire des Rameaux. Ce au cours d'une visite du montage des installations foraines ce mardi 9 avril sur l'Esplanade.

 

Le "métier" Gravity retourne le cœur de tous les fans de sensations à 360°. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le "métier" Gravity retourne le cœur de tous les fans de sensations à 360°. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L'occasion pour Michel Rabbat, vice-président du Syndicat National des industriels forains de remercier la municipalité. Tout particulièrement, a-t-il insisté, pour avoir permis que la foire des Rameaux reste sur l'emplacement de l'Esplanade. « C'est une très grande satisfaction après avoir bataillé pendant plus de quatre ans ! », se réjouit Michel Rabbat.

 

Sans oublier l'investissement de la Ville dans un nouveau transformateur capable de dispenser la puissance nécessaire à l'alimentation de la foire. Ajoutez à cela l'annonce de quelques nouvelles attractions décoiffantes. Autant dire que la fête foraine de Grenoble ne pouvait démarrer sous de meilleurs auspices.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Mais oublions un instant le tourbillon des attractions, la foule, les sonos tentant d'appâter le chaland ou l'invitant à goûter à de de vertigineux frissons. Que reste-il ? Tous ceux sans lesquels la fête foraine n'existerait pas et qui en perpétuent la culture, ces professionnels que sont les forains.

 

Car c'est un petit village qui s'installe chaque année sur les quelques 10 000 m2 du champ de foire et les 8 000 m2 réservés à l'accueil de 290 caravanes et camions. Une surface réduite de 10 000 autres m2 à l'arrivée du tramway qui si elle a contribué à densifier l'installation des “métiers”* n'a pas réduit leur nombre.

 

 

Des emplacements transmis de génération en génération

 

Ainsi, durant plus de trois semaines, ce sont tous les aspects de la vie quotidienne qu'il faut organiser et planifier. Et ce de l'arrivée sur site des forains jusqu'à leur départ vers d'autres villes, ce qui n'est pas une moindre affaire. « Outre les parties administrative et logistique,  ça fait 1 400 personnes à gérer qui toutes ont des familles, des ouvriers, des chiens, plusieurs voitures ou camions. Il faut parvenir à instaurer une certaine discipline sur ce champ de foire pour que tout se passe bien », décrit Marie-Laure Manguelin.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net

 

Là ne s'arrête pas le rôle de cet agent de la ville chargée de la coordination événementielle. « Nous nous occupons aussi des riverains, du courrier, des poubelles et de tout un tas d'autres choses », poursuit-elle. Quid de la scolarisation des enfants ? « Nous travaillons avec les familles et les services pour trouver des places dans des écoles proches », nous répond Marie-Laure Manguelin.

 

Quant à l’attribution des emplacements, en la matière c'est  la tradition qui prévaut. « Les forains sont titulaires d'un emplacement transmis de génération en génération. Ça n'a donc rien à voir avec les commerçants non sédentaires des marchés. C'est leur histoire », conclut Marie-Laure Manguelin.

 

 

Joël Kermabon

 

  • * C'est ainsi que les forains nomment leurs gagne-pains : manèges, stands et attractions de toutes natures.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

La piétonnisation du centre-ville historique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal
La pié­ton­ni­sa­tion du centre-ville his­to­rique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal

FOCUS - La piétonnisation des places et rues du centre-ville historique de Grenoble a fait l'objet de débats au sein du conseil municipal de Grenoble Lire plus

Flash Info

|

18/05

19h42

|

|

18/05

14h37

|

|

17/05

17h50

|

|

16/05

12h08

|

|

16/05

10h37

|

|

15/05

10h21

|

|

14/05

20h26

|

|

14/05

18h02

|

|

14/05

10h52

|

|

13/05

17h15

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les incen­dies volon­taires sur l’agglomération grenobloise

A écouter| Sans-abrisme : Grenoble accueille la pre­mière édi­tion du tour­noi inter­na­tio­nal de foot­ball à 4 fémi­nin Solid’Her

Économie| Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

Agenda

Je partage !