Collège Aimé-Césaire : nouvelle action de blocage des parents d’élèves mercredi 20 mars

sep article
48 € par an pour louer un vélo : et si c

FIL INFO – Les parents d’élève du collège Aimé-Césaire de Grenoble organisaient une nouvelle opération de blocage de l’établissement mercredi 20 mars entre 8 et 10 heures. Objectif ? Redire leur opposition aux baisses de dotation horaires prévues pour la rentrée 2019-2020, qui mèneraient à la suppression de deux postes d’enseignants.

 

 

Le collège Aimé-Césaire de Grenoble ne désarme pas. Après plusieurs mobilisations au mois de février, l’établissement était de nouveau bloqué le mercredi 20 mars de 8 heures à 10 heures du matin. Un mouvement une nouvelle fois mené par la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), à laquelle chacun était invité à participer « pour défendre les conditions d’apprentissage [des] enfants ».

 

Les parents d'élèves du collège Aimé-Césaire de Grenoble ont de nouveau bloqué l'établissement mercredi 20 mars contre les baisses de dotation horaires.Blocage de l'établissement le 15 février © Joël Kermabon - Place Gre'net

Blocage de l’établissement le 15 février. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Les motifs de colère ne changent pas. L’établissement s’est vu notifier une baisse de dotations horaires de trente heures pour la rentrée 2019-2020. Une baisse qui, mathématiquement, conduit à la disparition de deux postes d’enseignants, alors que les effectifs d’élèves continuent d’augmenter. Mais, malgré la mobilisation du personnel comme des parents et le soutien de la Ville de Grenoble, la situation demeure inchangée.

 

 

Une mobilisation inchangée

 

Reçue par le rectorat de Grenoble le 13 février, la présidente du conseil local FCPE Lucie Giroud s’étonnait déjà de l’argumentaire de l’académie, pour qui les moyens alloués sont en rapport avec les besoins du collège. « Cela ne correspond pas aux besoins du quartier. Des heures en plus seraient bienvenues pour des classes moins chargées et pouvoir aider les élèves dans les matières importantes », jugeait-elle.

 

Collège Aimé-Césaire : les parents d'élèves ont bloqué l'établissement mercredi 20 mars. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La mixité sociale au cœur des préoccupations des parents d’élèves. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Le discours reste aujourd’hui le même, tout comme le mode d’action. Les parents d’élèves du collège Aimé-Césaire comptent bien continuer à faire entendre leur voix en poursuivant la mobilisation et en interpellant les élus. Et se sont fédérés en collectif, avec création d’un groupe Facebook (privé) pour se tenir informés et mieux organiser les prochaines actions contre la décision du rectorat.

 

FM

commentez lire les commentaires
750 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.