A l'heure du grand débat, il n'y aura pas à Grenoble de 4e édition du Grand oral d'Eric Piolle. La faute officiellement à des complications administratives.

Débat public : pas de quatrième édition pour le Grand oral d’Eric Piolle

Débat public : pas de quatrième édition pour le Grand oral d’Eric Piolle

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – À l’heure du grand débat, il n’y aura pas à Grenoble de 4e édition du Grand oral d’Eric Piolle. La faute à des complications administratives au sein de Sciences Po Grenoble, instigateur de l’évènement. Mais sans doute une bonne nouvelle pour le maire

de Grenoble. Après deux éditions de rodage, celui-ci avait en effet été mis en difficulté en 2017 sur les questions de démocratie participative.

 

 

Le jury distribue bons et mauvais points. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le jury dis­tri­buait bons et mau­vais points en 2016. © Joël Kermabon – Place Gre’net

À l’heure du grand débat, il n’y aura pas de qua­trième Grand oral d’Eric Piolle. L’évènement, ima­giné et orches­tré depuis 2015 par Sciences Po Grenoble en par­te­na­riat avec la ville de Grenoble, fait l’im­passe sur une nou­velle édition.

 

La faute à des « com­pli­ca­tions admi­nis­tra­tives », fait savoir Raul Magni-Berton, pro­fes­seur de science poli­tique à Sciences Po et ini­tia­teur de cet évè­ne­ment depuis 2015. Entre le départ de la char­gée de com­mu­ni­ca­tion de l’é­cole et les sol­li­ci­ta­tions exté­rieures de l’ins­ti­ga­teur de l’é­vè­ne­ment, le Grand oral du maire de Grenoble devrait donc s’ar­rê­ter là, per­sonne ne se pres­sant mani­fes­te­ment pour prendre la relève.

 

 

Une première en France… et un exercice périlleux pour le maire de Grenoble

 

L’idée, nova­trice en France, consis­tait à faire confron­ter le maire de la Ville à des experts issus du monde uni­ver­si­taire et de la recherche. Autre par­ti­cu­la­rité : la sanc­tion décer­née par les uni­ver­si­taires et le public au moyen de car­tons rouges et verts.

 

L’idée était de « pro­mou­voir l’utilité de l’université dans son rôle de dif­fu­sion des connais­sances et d’analyse des enjeux poli­tiques, éco­no­miques, sociaux ou juri­diques, à tra­vers un débat public trai­tant des points peu cou­verts dans les médias », sou­li­gnait Raul Magni-Berton lors de la pre­mière édi­tion en mai 2015.

 

Grand oral d'Eric Piolle organisé par Sciences Po Grenoble : à mi-mandat, l'exercice devient plus périlleux.

Grand oral d’Eric Piolle orga­nisé par Sciences Po Grenoble en novembre 2017 : la troi­sième et a priori der­nière édi­tion. © Patricia Cerinsek

 

Un suc­cès popu­laire mais dont le troi­sième exer­cice, en novembre 2017, s’é­tait mon­tré plus périlleux pour le maire de Grenoble. Celui-ci avait en effet été mis en dif­fi­culté sur la ques­tion de la pié­ton­ni­sa­tion du centre-ville et, sur­tout, sur celle du dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion-vota­tion citoyenne et plus lar­ge­ment de la démo­cra­tie participative.

 

Pour cette troi­sième – et a priori der­nière – édi­tion, le maire de Grenoble avait ainsi écopé de la part du jury com­posé de cinq uni­ver­si­taires, d’un car­ton rouge sur la gou­ver­nance, de deux car­tons rouges sur la pié­ton­ni­sa­tion du centre-ville et de quatre car­tons rouges sur l’interpellation et la vota­tion citoyenne.

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

A Sciences Po, des étudiants creusent le filon du soutien scolaire. Profitant de la notoriété de l'école et à grand coup de marketing.
L’association En tout genre pointe les « failles » du discours de l’IEP de Grenoble sur les violences sexuelles

  FLASH INFO — "Par toutes ces failles dans votre discours, vous ne reconnaissez pas réellement l’existence d’un problème structurel à l'IEP". C'est peu dire Lire plus

Extension de carrière en Isère : le Conseil d’Etat retoque le pourvoi de la ministre

  FLASH INFO - Le projet d'extension d'une carrière à Trept en Isère reste suspendu. Le Conseil d'Etat, saisi par la ministre de la Transition écologique Lire plus

Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu le remplacement d'un télésiège à Tignes. Il menaçait deux espèces protégées de papillon.
A Tignes, le remplacement d’un télésiège achoppe sur deux espèces de papillon

  FLASH INFO - Le juge des référés du tribunal administratif de Grenoble a ordonné la suspension de l'arrêté préfectoral  autorisant, moyennant dérogation, le remplacement Lire plus

Couloirs de Sciences Po avec étudiants masqués. © Simon Marseille - Place Gre'net
À Sciences Po Grenoble, des étudiants creusent le filon du soutien scolaire

  FIL INFO - À Sciences Po Grenoble, des étudiants creusent le filon du soutien scolaire avec Sciences Pistes, née à Paris et désormais déclinée Lire plus

A Sciences Po, des étudiants creusent le filon du soutien scolaire. Profitant de la notoriété de l'école et à grand coup de marketing.
Sciences Po Grenoble : des finances assainies mais les effets de l’intégration à l’UGA non mesurés

  EN BREF - Sciences Po Grenoble a redressé la barre. Dans un rapport, le Haut Conseil à l'évaluation de la recherche et de l'enseignement Lire plus

© Sciences Po Grenoble
Sciences Po Grenoble ouvre une nouvelle formation, Transitions écologiques, de niveau master

  FIL INFO - Sciences Po Grenoble ouvre, pour la rentrée 2020, un parcours “Transitions écologiques” de niveau master. Une formation qui promet de se Lire plus

Flash Info

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

|

19/10

10h35

|

|

19/10

9h26

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin