Nouveau collège Lucie-Aubrac de la Villeneuve : le Département dévoile le projet sélectionné

sep article



FIL INFO – Le Département de l’Isère dévoile le projet retenu pour le nouveau collège Lucie-Aubrac du quartier Villeneuve de Grenoble. C’est le cabinet Métis Architectes de Tullins qui a été sélectionné à l’unanimité. Avec la promesse d’un établissement mieux sécurisé et implanté au cœur du quartier, sans le dénaturer. Le collège doit ouvrir ses portes pour la rentrée 2021.

 

 

Les habi­tants du quar­tier de la Villeneuve à Grenoble connaissent désor­mais le pro­jet retenu pour le nou­veau col­lège Lucie-Aubrac, après la des­truc­tion de l’an­cien éta­blis­se­ment par un incen­die en 2017. Le jury du concours de maî­trise d’œuvre a sélec­tionné à l’u­na­ni­mité le pro­jet pré­senté par Métis Architectes, basé à Tullins. Quatre pro­jets étaient en lice, basés sur les attentes du Département de l’Isère ainsi que des habi­tants, consul­tés dans le cadre d’une enquête menée en 2018.

 

Visuels du projet du futur collège. Les polygones ont remplacé la forme de “soucoupe volante” de l'ancien établissement © Métis Architectes

Visuels du pro­jet du futur col­lège. Les poly­gones ont rem­placé la forme de “sou­coupe volante” de l’an­cien éta­blis­se­ment. © Métis Architectes

 

Une grande majo­rité des rési­dents de la Villeneuve sou­hai­taient ainsi un col­lège de nou­veau implanté dans le quar­tier. Ce sera bien le cas, avec un éta­blis­se­ment qui « s’intègrera dans le pay­sage urbain sans déna­tu­rer le quar­tier », écrit le Département. L’établissement ne sera tou­te­fois pas construit sur le site même du pré­cé­dent. Il se trou­vera tou­jours le long de l’a­ve­nue La Bruyère, mais éloi­gné de la gale­rie Arlequin « pour ne pas fer­mer le quar­tier ».

 

 

Un site sécurisé et plus accessible aux secours

 

L’enquête mon­trait encore le désir d’un éta­blis­se­ment sécu­risé. Promesse tenue ? « Ce site sera pro­tégé par une clô­ture supé­rieure à celle de l’ancien éta­blis­se­ment, en pro­té­geant donc mieux l’accès », indique encore le Département. Avant d’a­jou­ter que des sys­tèmes de vidéo­sur­veillance seront ins­tal­lés dans l’é­ta­blis­se­ment et aux abords. Et que le col­lège dis­po­sera d’un accès faci­lité pour les pom­piers, via l’a­ve­nue La Bruyère.

 

Visuel du projet du futur collège Lucie-Aubrac © Métis Architectes

Visuel du pro­jet du futur col­lège Lucie-Aubrac. © Métis Architectes

 

En matière d’é­qui­pe­ments, le nou­veau col­lège Lucie-Aubrac sera nanti d’un pla­teau spor­tif et d’une piste d’ath­lé­tisme, d’une salle de 100 mètres car­rés pour les acti­vi­tés sco­laires et extra-sco­laires et d’une demi-pen­sion. Sans oublier quatre loge­ments de fonc­tion « pour assu­rer une pré­sence humaine per­ma­nente sur le site ». « Les choix archi­tec­tu­raux per­met­tront une opti­mi­sa­tion de la lumi­no­sité natu­relle », pro­met enfin Métis Architectes.

 

La suite des opé­ra­tions ? « L’esquisse et la noti­fi­ca­tion du mar­ché de maî­trise d’œuvre auront […] lieu en mars pro­chain », pré­cise le Département. Entre avril 2019 et février 2020, se dérou­le­ront les études de maî­trise d’œuvre et le choix des entre­prises de construc­tion. Puis les tra­vaux pro­pre­ment dits doivent débu­ter en mars 2020, sachant que l’ou­ver­ture du nou­veau col­lège Lucie-Aubrac est pré­vue à la ren­trée 2021.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
4359 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. J’étais dans ce col­lège de 1998 à 2002 ainsi que mes frères et sœurs rien ne m’a empê­ché de bien étu­dier pas même les classes sur­char­gées, les pro­fes­seurs absents non rem­pla­cés et le clas­sage social oui même à la Villeneuve il y avait des classes de bons fran­çais et les « autres ». Je n’en veut à per­sonne si ce n’est aux gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs d’a­voir par­qués les immi­grés le temps de recons­truire la France en espé­rant que ces mêmes immi­grés et fils d’im­mi­grés retournent dans leur pays d’o­ri­gine mal­gré le fait qu’ils aient libé­rer et recons­truit la France. Je remer­cie aussi mes parents de m’a­voir don­ner une édu­ca­tion noble et m’a­voir appris qu’en France quand tu es issu des mino­ri­tés tu te dois de redou­bler d’ef­forts tou­jours plus que les autres car tu ne viens pas du même endroit que les autres bien que tu ne leur ai rien fait. Le com­mu­nau­ta­risme il faut com­battre mais avant de le com­battre il ne faut pas le créer comme c’est le cas on aime­rait voir plus de mixité mais com­ment quand on nous monte les uns contre les autres ? La Villeneuve est l’un des plus beau quar­tier d’Europe oui d’Europe mais mal­heu­reu­se­ment les poli­tiques y ont concen­tré tous les pro­blèmes sociaux de la ville familles à pro­blèmes, familles mono­pa­ren­tales…

    sep article
  2. Ouais enfin par­don, tout comme les « gens de la ville », on ne veut pas se replier sur nous mêmes pour trois sous, mais on veut pour notre quar­tier les mêmes ser­vices publics qu’ailleurs, dont un col­lège pour nos jeunes.
    Mais sinon, pour­quoi ceux du centre ne pren­draient pas le tram pour venir dans notre beau col­lège ?
    Lucie Aubrac était un bon col­lège de quar­tier, avec une bonne équipe ensei­gnante, dans laquelle nos jeunes bos­saient dans de bonnes condi­tions.
    Et par­don si cela va à l’encontre de tous les sté­réo­types véhi­cu­lés par les habi­tants du nord de la ville, mais oui, il fait bon vivre à la Villeneuve.

    sep article
    • Quand j’é­tais gamin, je fai­sais 10 minutes de voi­ture, ou 30 minutes de car pour aller au col­lège. Et c’est bien connu, les Villeneuve n’ont aucun pro­blème ! C’est d’ailleurs pour cela que le quar­tier vient d’être classé en quar­tier de recon­quête répu­bli­caine ! Mais à part çà, il s’a­gi­rait de sté­réo­types ! Cordialement.

      sep article
  3. On parle sans cesse d’ou­ver­ture des quar­tiers et de lutte contre les ghet­tos, de mixité sociale… Et en même temps, que fait-on ? On replie tout un quar­tier autour d’un col­lège… Comme si on ne pou­vait pas faire 10 minutes de marche ou de tram pour se rendre ailleurs, comme pour la plu­part des col­lè­giens fran­çais ! Mais peut-être que le résul­tat de la « consul­ta­tion » des habi­tants de la Villeneuve arran­geait aussi la majo­rité dépar­te­men­tale ! Encore une occa­sion per­due…

    sep article