Les habitants de la Villeneuve souhaitent un nouveau collège de proximité… et sécurisé

sep article
2,50 € par mois pour prendre le bus et le tram : et si c

FIL INFO – Le Département livre les résultats de l’enquête menée dans le quartier de la Villeneuve de Grenoble sur le nouveau collège Lucie-Aubrac. Les habitants souhaitent un établissement sur le même site, sécurisé et connecté. Le premier projet leur sera présenté en juin 2018.

 

 

Un collège implanté au cœur de son quartier, sécurisé et connecté : telles sont les tendances qui ressortent de l’enquête menée par le Département de l’Isère sur l’avenir du collège Lucie-Aubrac. Compilé et analysé par l’Ifop (Institut français d’opinion publique), le sondage a recueilli l’avis de près de 2 200 foyers du quartier de la Villeneuve, sur les 5 000 contactés

 

 

Un collège sur le même emplacement

 

Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 juin 2017, le collège Lucie-Aubrac était détruit par un incendie d’origine criminel qui allait susciter une vive émotion. Près de huit mois plus tard, plus de 50 % des habitants du quartier de la Villeneuve souhaitent voir un nouveau collège Lucie-Aubrac au même emplacement. Soit au travers d’une réhabilitation (31 %), soit au travers d’une reconstruction sur le site (25 %).

 

Le collège Lucie-Aubrac détruit par les flammes. © Manuel Palvard - Place Gre'net

Le collège Lucie-Aubrac détruit par les flammes. © Manuel Pavard – Place Gre’net

 

Ce n’est donc pas une surprise si les personnes consultées veulent privilégier les déplacements à pied pour les élèves du nouveau collège Lucie-Aubrac. La marche, citée en premier par 57 % des répondants, est en effet loin devant le vélo ou le tramway, tandis que les véhicules motorisés sont très minoritaires. Plus de 50 % des sondés souhaitent une durée maximale de dix minutes pour accéder à l’établissement, tandis que 38 % pourraient s’accommoder de vingt minutes.

 

Sécurité et cadre de vie

 

Un désir de proximité auquel s’ajoute un désir… de sécurité. Pour 73 % des répondants, il est « très important » que le futur collège soit protégé. Pas moins de 87 % des foyers se disent ainsi « tout à fait favorables » ou « plutôt favorables » à l’installation d’une alarme contre les intrusions. D’autres moyens, tels que la mise en place d’un système de vidéosurveillance à l’intérieur ou aux abords du collège, obtiennent des résultats plus mitigés mais dépassent encore les 50 % d’opinions favorables.

 

Résultats de l'enquête sur le volet sécurité du collège © Ifop

Résultats de l’enquête sur le volet sécurité du collège © Ifop

 

Les familles n’en oublient pas pour autant le cadre de vie et de travail, tant des élèves que du personnel. Une immense majorité d’entre elles attendent un collège connecté, bénéficiant du très haut débit et d’un équipement informatique de qualité. Et près de 60 % des personnes consultées jugent « très important » que l’établissement soit lumineux, spacieux et comporte des espaces de détente.

 

Le projet de reconstruction sera présenté en juin

 

Cet attachement au cadre de vie et de travail se confirme encore lorsque, dans la liste des équipements souhaités, la création d’une salle polyvalente adaptée aux activités artistiques est demandée par 53 % des sondés. Mais c’est sans surprise la présence d’une cantine à l’intérieur de l’établissement qui remporte la plus grande adhésion, avec 66 % d’avis favorables.

 

Claudine Schmidt-Lainé , recteur de l'Académie de Grenoble et Jean-Pierre Barbier, président du Conseil départemental de l'Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Claudine Schmidt-Lainé, recteur de l’Académie de Grenoble, et Jean-Pierre Barbier, président du Conseil départemental de l’Isère. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Quant aux infrastructures à proximité du collège, ce sont les équipements sportifs qui recueillent le plus de “suffrages” : 54 % des personnes sondées les jugent nécessaires, tandis que les commerces de proximité, les transports en commun et les lieux culturels sont classés derrière, cités par environ 35 % des personnes sondées.

 

Prochaine étape ? « À partir des résultats du sondage, le Département va désormais élaborer un projet de reconstruction du nouveau collège, qui sera présenté en juin 2018 aux habitants », écrivent les services du Conseil départemental. Un travail qu’ils espèrent mener de concert avec d’autres collectivités, notamment la Ville de Grenoble, ainsi qu’avec les « partenaires du quartier ».

 

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1489 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. D’accord avec BENYOUB A. En effet, à l’heure où l’on parle de ghettoïsation de certains quartiers et de la nécessité de les ouvrir sur le monde, sortir ce collège du quartier était la meilleure de choses à faire. Ceci étant dit, s’agissant d’un quartier ou de quartier(s) situé(s) à moins de 10 minutes en tram du centre-ville et qui est (ou était?) plutôt bien équipé (collège, écoles, théâtre, centre commercial, tram, parc, CAF, CPAM, gymnase, bibliothèque, commerces), le terme de ghettoïsation utilisé abusivement par beaucoup est à relativiser. La ghettoïsation n’est donc pas toujours physique, mais aussi symbolique, et rapprocher le collège du centre-ville aurait été un beau symbole. Seulement, les habitants se sont prononcés contre, et cela arrange bien l’exécutif départemental.

    sep article
  2. Bonjour

    Ma femme et moi nous sommes présentés aux élections cantonales de 2011 sur le secteur de la Villeneuve,avec comme revendication principale la fermeture de ce college sans mixité et le pire de tous des résultats plus que catastrophiques.Un taux de réussite tres tres tres bas…..pour ne pas dire autre chose.

    Ce college n’a rien à faire en bas des tours.Represente le pire de l’éducation nationale.

    Aucune mixité des résultats catastrophiques a l’image de nos politiques.

    Il est vrai que Mr Barbier ne se rend pas compte de l »importance de l’éducation nationale……[modéré : propos diffamatoires]

    PITOYABLE…..
    Là nous parlons de l’avenir de notre jeunesse….Et ce que nous constatons aujourd’hui grâce à votre article combien vos élus sont préoccupés par l’avenir de nos enfants…..

    LUCIE AUBRAC une figure de la résistance ne mérite pas ça…..

    ALLONS-QUARTIERS.

    BENYOUB.A

     

    sep article