Près de quinze jours après leur expul­sion, les familles roms du 130 cours Berriat tou­jours sans loge­ments stables

Près de quinze jours après leur expul­sion, les familles roms du 130 cours Berriat tou­jours sans loge­ments stables

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Près de quinze jours après leur expul­sion, les familles avec enfants qui occu­paient le 130 cours Berriat à Grenoble n’ont tou­jours pas de solu­tion de loge­ment. Et l’as­so­cia­tion École ici et main­te­nant, qui a inter­pellé la pré­fec­ture de l’Isère sur leur situa­tion, reste sans réponse de la part des ser­vices de l’État. 

Que sont deve­nues les familles roms délo­gées du 130 cours Berriat à Grenoble le mer­credi 30 jan­vier ? Le 4 février, l’as­so­cia­tion École ici et main­te­nant adres­sait à la pré­fec­ture de l’Isère une lettre ouverte, dénon­çant une expul­sion sans relo­ge­ment, ceci en pleine trêve hiver­nale. Une semaine après, la réponse des ser­vices de l’État se fait encore attendre.

Le 130 cours Berriat à Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le 130 cours Berriat à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

L’association n’a pas obtenu plus de retour de la part de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ni du Département de l’Isère, éga­le­ment contac­tés. Élise Duloutre, copré­si­dente de l’as­so­cia­tion, explique en revanche être en contact avec la Ville de Grenoble. « La mai­rie n’é­tait pas au cou­rant de cette expul­sion ordon­née par la pré­fec­ture. Elle essaye d’a­voir plus d’in­for­ma­tions et de faire ouvrir une struc­ture d’hé­ber­ge­ment », explique-t-elle.

Treize adultes et 24 enfants

Visuel de l’association École ici et maintient. © École ici et maintenant

Visuel de l’association École ici et main­tient. © École ici et maintenant

Sollicitée par Place Gre’net, la pré­fec­ture de l’Isère se borne à rap­pe­ler les faits : occupé depuis l’été 2018, l’im­meuble appar­tient à une société pri­vée. « Un juge­ment du tri­bu­nal d’instance de Grenoble a été rendu le 6 décembre 2018, sup­pri­mant la trêve hiver­nale et men­tion­nant des risques élec­triques pour les occu­pants », ajoute-t-elle. Quid de l’in­ter­pel­la­tion de l’as­so­cia­tion École ici et main­te­nant ? La ques­tion est (éga­le­ment) res­tée lettre morte.

Combien de per­sonnes sont concer­nées ? « Au 130 cours Berriat, nous sui­vions cinq familles mais il y avait aussi d’autres gens, des couples ou des adultes céli­ba­taires que l’on ne connais­sait pas bien », pré­cise l’association.

Dédiée à l’ac­com­pa­gne­ment sco­laire des enfants en situa­tion de grande pré­ca­rité, École ici et main­te­nant est en effet avant tout en contact avec les familles. Soit treize adultes et 24 enfants mineurs, dont beau­coup de moins de 10 ans.

Des familles pré­sentes sur Grenoble depuis plu­sieurs années

« Aujourd’hui, [les familles] sont héber­gées par des proches, des amis ou de la famille, mais ce n’est pas stable du tout. Elles changent d’en­droit toutes les nuits pour dor­mir », explique encore Élise Duloutre. Si les enfants sont « tous à l’a­bri », pour­suit-elle, leurs condi­tions de vie sont évi­dem­ment pré­caires. Et leur sco­la­rité très per­tur­bée : « Certains réus­sissent à aller à l’é­cole mais ce n’est pas évident quand ils sont à l’autre bout de la ville et que l’é­cole est à Saint-Bruno. »

Chalets du village d'insertion du Rondeau (ici en 2017) © Joël Kermabon - Place Gre'net

Chalets du vil­lage d’in­ser­tion du Rondeau (ici en 2017) © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les familles sont pour­tant depuis « très long­temps » sur le sol gre­no­bloise, assure la copré­si­dente de l’as­so­cia­tion. « Cela fait au moins cinq ans qu’on les suit sur Grenoble », confie-t-elle ainsi. Des familles qui sont notam­ment pas­sées par le vil­lage d’in­ser­tion du Rondeau. Un lieu d’ac­cueil pro­vi­soire qu’elles ont au final quitté sans trou­ver de solu­tion pérenne de loge­ment. Allant de squats en bidon­villes sui­vant le rythme des expulsions.

FM

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Éric Piolle plaide pour la tarification progressive de l'eau... pour le moment absente à Grenoble
Éric Piolle plaide pour la tari­fi­ca­tion pro­gres­sive de l’eau… pour le moment non effec­tive à Grenoble

FOCUS - Sur fond de sécheresse alarmante, le maire de Grenoble Éric Piolle a relancé le débat sur la tarification progressive de l'eau, afin de Lire plus

Le site de la Bastille particulièrement asséché en cet été 2022. © Auriane Poillet - Ville de Grenoble
Sécheresse : la Ville de Grenoble prend un arrêté pour limi­ter les risques d’in­cen­die sur le site de la Bastille

FLASH INFO - Compte tenu du niveau exceptionnel de sécheresse et des nombreux départs d’incendie qui mobilisent les capacités d’intervention des pompiers, la Ville de Lire plus

Canicule et sécheresse: quelle stratégie végétale pour la Ville de Grenoble face au réchauffement climatique?
Canicule et séche­resse : quelle stra­té­gie végé­tale pour la Ville de Grenoble face au réchauf­fe­ment climatique ?

FOCUS - Alors que les arbres, et plus généralement la végétation, souffrent eux aussi de la chaleur et de la sécheresse, la Ville de Grenoble Lire plus

L'avenir de Grenoble Habitat au coeur des débats métropolitains et grenoblois... sur fond de rancœurs politiques?
L’avenir de Grenoble Habitat au cœur des débats métro­po­li­tains et gre­no­blois… sur fond de ran­cœurs politiques ?

FOCUS - Si la fusion, longtemps envisagée, entre Actis et Grenoble Habitat n'est plus d'actualité, la question du rachat des actions Grenoble Habitat de la Lire plus

La Ville de Grenoble recherche "d'urgence" des animateurs et animatrices périscolaires pour la rentrée 2022
La Ville de Grenoble recherche « d’ur­gence » des ani­ma­teurs et ani­ma­trices péri­sco­laires pour la ren­trée 2022

FLASH INFO – C'est une campagne de recrutement "d'urgence" que la Ville de Grenoble lance sur les réseaux sociaux et via sa communication. Des animateurs Lire plus

Le niveau 4 de crise sécheresse étendu à l'ensemble du département de l'Isère à compter du 17 août
Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

FLASH INFO - Considérant les conditions exceptionnelles de sécheresse et de chaleur susceptibles d'augmenter les risques d'incendie, la Ville de Grenoble a pris un arrêté Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

À voir| Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

À voir| Incendie de végé­ta­tion à La-Buisse et à Voreppe : pas de répit pour les secours et déjà 80 hec­tares ravagés

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin