UNE RythmesPériscolairesCreditPC

Des syn­di­cats reprochent à la Ville de Grenoble d’ “orga­ni­ser la pré­ca­rité” de son per­son­nel dans les écoles

Des syn­di­cats reprochent à la Ville de Grenoble d’ “orga­ni­ser la pré­ca­rité” de son per­son­nel dans les écoles

DÉCRYPTAGE - À quelques jours d'une nouvelle grève nationale dans la fonction publique et dans les cantines des écoles de Grenoble, les agents précaires de la commune tapent du poing sur la table. Subir les temps partiels, enchaîner les contrats précaires, faire preuve de flexibilité sans contre-parties… la coupe est pleine. Pour les syndicats FO, Sud et la CNT, l'administration entretient exprès la précarité par souci d'économies. La Ville conteste cette analyse et répond qu'elle fait tout son possible.    

 

Mobilisation d'agents précaires de la Ville de Grenoble, à l'appel des syndicats FO, Sud et la CNT, mercredi 26 janvier 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Mobilisation d'agents précaires de la Ville de Grenoble à l'appel des syndicats FO, Sud et la CNT, mercredi 26 janvier 2019. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Ce mercredi 31 janvier en début d’après-midi, une petite vingtaine d'agents travaillant dans les écoles de Grenoble se sont rassemblés devant l’hôtel de Ville.

 

Un rendez-vous à l’initiative des syndicats Force ouvrière (FO), Confédération nationale du travail (CNT) et Solidaires, unitaires, démocratiques (Sud) qui fait suite à l'appel à la grève des agents des écoles du jeudi 24 janvier visant à dénoncer la précarité des agents.

 

Les trois syndicats déplorent d'ailleurs l'absence de la Confédération générale du travail (CGT) à leurs côtés. Contactée, celle-ci indique se concentrer sur la grève générale de la fonction publique qui se tient mardi 5 février prochain. Une grève à laquelle FO, la CNT et Sud appellent les agents des écoles à participer.

 

 

« Même si nous ne sommes pas très nombreux, on recommencera »

 

Une fois n’est pas coutume, les syndicats de la Ville de Grenoble ont organisé cette mobilisation en dehors du temps de travail des agents. « On sait que, pour les agents qui subissent la précarité, c’est difficile de faire des actions pendant les temps de travail », commente, compatissant, Denis Bagarry, syndicaliste chez Sud.

 

Mobilisation d'agents précaires de la Ville de Grenoble, à l'appel des syndicats FO, Sud et la CNT, mercredi 26 janvier 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Mobilisation d'agents précaires de la Ville de Grenoble, le 26 janvier 2019. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Pour ce galop d’essai, il n’y avait pas foule au rendez-vous mais cela n'a pas découragé les manifestants. « Même si nous ne sommes pas très nombreux, on recommencera », lance ainsi, optimiste, Céline Tirard-Collet, syndicaliste à la CNT.

 

L’objectif de ce rassemblement ? Solidariser les personnels précaires afin de préparer des actions à venir, expliquent les syndicalistes. Car, jusqu'ici, les grèves n'ont, d'après eux, eu aucun impact sur le mode de management de la Ville.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 74 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !