Départ de la Foulée Blanche 2019. © Au Fil des Lumières

Soumise aux aléas cli­ma­tiques, la Foulée blanche doit s’adapter

Soumise aux aléas cli­ma­tiques, la Foulée blanche doit s’adapter

FOCUS – Après une édi­tion 2019 où la neige est arri­vée au der­nier moment dans les vil­lages d’Autrans et de Méaudre, l’heure est au bilan pour les orga­ni­sa­teurs et par­ties pre­nantes de la Foulée blanche. À l’issue de celle-ci, des réflexions vont être menées pour, sans doute, faire évo­luer l’événement tout en conser­vant ce qui fait sa spé­ci­fi­cité : l’or blanc et le ski nordique.

La 41e édi­tion de la Foulée blanche a pu se dérou­ler nor­ma­le­ment et s’est ache­vée dans le Vercors le dimanche 27 jan­vier. Ce n’é­tait pas gagné. La neige s’étant fait attendre jus­qu’au der­nier moment dans les vil­lages d’Autrans et de Méaudre, il avait en effet été prévu de remon­ter l’ensemble des épreuves sur les domaines d’altitude : les Narces et Gève. Mais fina­le­ment, les flo­cons se sont mis à tom­ber… et tout ce qui avait été ins­tallé en haut a dû être redes­cendu au plus vite dans la vallée.

Une 41e édi­tion « très com­pli­quée »

Cette neige arri­vée tar­di­ve­ment a eu des consé­quences néga­tives sur les ins­crip­tions, en baisse de 20 %. Au total, la mani­fes­ta­tion a attiré un peu moins de 6 000 par­ti­ci­pants sur quatre jours. « Cela a été une Foulée blanche très com­pli­quée. Une des plus com­pli­quées depuis qu’elle existe, à savoir qua­rante et un ans, témoigne Thierry Gamot, maire délé­gué d’Autrans. Mais mal­gré les dif­fi­cul­tés, et de l’avis géné­ral, elle a été quand même réus­sie. »

Ils étaient exactement 447 inscrits au départ du 42 km, l’épreuve reine de la Foulée Blanche, dimanche 27 janvier. © Au Fil des Lumières

Ils étaient exac­te­ment 447 ins­crits au départ du 42 km, l’épreuve reine de la Foulée blanche, dimanche 27 jan­vier. © Au Fil des lumières

« Cela a été une réus­site, confirme Michèle Arnaud, pré­si­dente de la Foulée blanche depuis 2003. Il y a un enga­ge­ment, tant des com­munes que des béné­voles, pour valo­ri­ser leur ter­ri­toire. Entre par­ti­ci­pants et orga­ni­sa­teurs, nous sommes sur la même lon­gueur d’ondes. Cet évé­ne­ment est un plai­sir que nous par­ta­geons ensemble : le plai­sir d’offrir, de rece­voir et de remer­cier de l’avoir fait. C’est ce qui motive les gens pour arri­ver à dépas­ser les dif­fi­cul­tés que nous avons ren­con­trées cette année. »

Dans le Vercors, arrive l’heure du bilan, néces­saire, exhaus­tif, de cette 41e édi­tion. « Il va fal­loir faire une ana­lyse froide, sec­teur par sec­teur : les trans­ports, la sono, les béné­voles, les ques­tions finan­cières, etc., détaille Thierry Gamot. Nous ne pou­vons pas construire l’avenir si nous n’avons pas fait ce bilan. Après, nous par­le­rons de la suite. »

« Nous n’avons plus envie de faire éter­nel­le­ment la poli­tique de l’autruche »

Quand deux des cinq der­nières édi­tions ont dû être annu­lées, dont la der­nière fois en 2017, une repor­tée à Gève et deux seule­ment qui ont pu se dérou­ler nor­ma­le­ment, cela inter­roge forcément.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 60 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Laurent Genin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L’élue isé­roise Sophie Romera quitte LFI et rejoint L’Après : « Je suis tou­jours libre, peut-être encore plus insoumise »

FOCUS - Sophie Romera, conseillère départementale et municipale d'opposition de Fontaine, a annoncé, vendredi 12 juillet 2024, son départ de La France insoumise. Elle rejoint Lire plus

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Les livreurs à vélo et des élus prennent la pose devant leur nouveau local situé 8, rue Saint-François à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

FOCUS - La Ville de Grenoble a décidé de mettre gratuitement à disposition des livreurs de repas à vélo un local situé en plein cœur Lire plus

Soixante-dix jeunes Isérois relient Grenoble à Nice à vélo élec­trique pour pro­mou­voir le don du sang

EN BREF - Quelque 70 jeunes Isérois, âgés de 15 à 17 ans, ont pris le départ du projet Grenoble-Nice, vendredi 12 juillet 2024, devant Lire plus

Des riverains et commerçants dénoncent la piétonnisation “surprise” de la rue Lazare-Carnot, quartier Championnet à Grenoble
Grenoble : des rive­rains et com­mer­çants dénoncent la pié­ton­ni­sa­tion “sur­prise” de la rue Lazare-Carnot, quar­tier Championnet

FOCUS - Surprise pour des riverains et des commerçants du quartier Championnet de Grenoble: depuis le lundi 1er juillet, un tronçon de la rue Lazare-Carnot, Lire plus

Le nou­veau centre de tri Athanor de La Tronche va trai­ter les déchets de 740 000 habi­tants de la région grenobloise

FOCUS - Le nouveau centre de tri Athanor a officiellement été inauguré mardi 9 juillet 2024 par les sept intercommunalités partenaires pour sa réalisation, depuis Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !