Projet de loi Justice 2018 – 2022 : les avocats du Barreau de Grenoble manifestent à Paris

sep article



FIL INFO – Les avocats isérois se mobilisent à nouveau contre le projet de loi Justice 2018 – 2022. Ils sont ainsi montés à Paris ce 15 janvier, à l’appel du bâtonnier de l’Ordre des avocats de Grenoble. En cette journée de grève totale, retour sur les raisons de cette colère noire.

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Après les mani­fes­ta­tions et grèves du mois de décembre 2018 à Grenoble, les avo­cats conti­nuent leur com­bat contre le pro­jet de loi Justice.

 

Cette réforme, qui vise à rendre la jus­tice plus simple, n’est en effet pas au goût du per­son­nel judi­ciaire. Ce der­nier cri­tique l’obligation du recours à des pla­te­formes numé­riques, le déve­lop­pe­ment des audiences par visio­con­fé­rence, l’augmentation du nombre de déci­sions ren­dues par un juge unique. Autant de mesures qui engen­dre­raient une déshu­ma­ni­sa­tion de la jus­tice.

 

Après un ras­sem­ble­ment en robe sur le quai de la gare de Grenoble à 8 heures, ce mardi 15 jan­vier, les avo­cats mobi­li­sés de Grenoble ont pris le train pour Paris pour mani­fes­ter place Saint-Michel dès 11 h 30 aux côtés de l’in­ter­syn­di­cale des pro­fes­sion­nels de la jus­tice. Une déci­sion prise lors de l’as­sem­blée géné­rale du 9 jan­vier der­nier et relayée par David Roguet, bâton­nier de l’Ordre des avo­cats de Grenoble.

 

 

Un projet de loi très controversé

 

Le pro­jet de loi, adopté en pre­mière lec­ture au Sénat le 23 octobre der­nier, a déclen­ché les foudres de bon nombre de pro­fes­sion­nels de jus­tice. Alors que l’Assemblée natio­nale a annoncé son pas­sage en deuxième lec­ture ce mardi 15 jan­vier dans la soi­rée, le moment est oppor­tun, selon les robes noires, pour lut­ter contre la mise en place de cette réforme por­tée par Nicole Belloubet.

 

Appel à la grève des avocats contre le projet de loi Justice.

Appel à la grève des avo­cats contre le pro­jet de loi Justice.

 

Déjà, le 12 décembre 2018, 150 avo­cats avaient défilé dans les rues de Grenoble pour mani­fes­ter leur colère. Et ceux n’ayant pas par­ti­cipé au ras­sem­ble­ment étaient en grève : ils avaient refusé tout nou­veau dos­sier et demandé un report des audiences.

 

Élisa Boulloud

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1643 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.