La rue des Martyrs, dans le quartier Presqu'île de Grenoble, passe en stationnement payant (zone verte) à compter du lundi 11 décembre 2017.

L’union de quar­tier Grenoble-Confluence, ex-Arago Jean-Macé Martyrs, affirme ses revendications

L’union de quar­tier Grenoble-Confluence, ex-Arago Jean-Macé Martyrs, affirme ses revendications

FIL INFO – L’union de quar­tier Arago Jean-Macé Martyrs est deve­nue l’u­nion de quar­tier Grenoble-Confluence à l’is­sue de sa der­nière assem­blée géné­rale, le 7 décembre 2018. Un chan­ge­ment de nom qui s’ins­crit dans la dyna­mique d’u­ni­fi­ca­tion de ce quar­tier en pleine construc­tion. Et qui s’est accom­pa­gné de nom­breuses reven­di­ca­tions à des­ti­na­tion de la mairie.

Après Lyon Confluence, voici Grenoble-Confluence. Un « clin d’œil » à la capi­tale des Gaules confirme Julien Minet, pré­sident de l’u­nion de quar­tier nou­vel­le­ment renom­mée. Oubliez le Rhône et la Saône, c’est ici l’Isère et le Drac qui assurent les déli­mi­ta­tions de ce quar­tier en bout de pres­qu’île. Un point de confluence « qui n’é­tait pas encore mis en avant à Grenoble », observe Julien Minet.

Un nom pour les ras­sem­bler tous

Le nou­veau nom se veut cohé­rent avec le but de l’u­nion de quar­tier : unir les habi­tants des dif­fé­rents pôles de vie de la pres­qu’île. À Jean-Macé, Martyrs et Arago, il fal­lait encore ajou­ter Cambridge, nou­veau quar­tier de loge­ments et de com­merces du secteur.

L'union de quartier Grenoble-Confluence regroupe des habitants du Nord de la Presqu'île de Grenoble. © Chloé Ponset - Place Gre'net

L’union de quar­tier Grenoble-Confluence regroupe des habi­tants du Nord de la Presqu’île de Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Plutôt qu’un inter­mi­nable « Union de quar­tier Arago Jean-Macé, Martyrs Cambridge », le choix s’est porté sur le plus digeste « Grenoble-Confluence ». « On a déjà un quar­tier mor­celé. Pas besoin d’am­pli­fier ce mor­cel­le­ment par le nom de notre union », explique Julien Minet.

L’union de quar­tier n’en est tou­te­fois pas à son pre­mier chan­ge­ment de nom. Née en 1935, elle s’ap­pe­lait à l’o­ri­gine « Union de quar­tiers des Abattoirs et de la cité Jean-Macé ». À l’é­poque, le quar­tier comp­tait 300 habi­tants. Ils sont près de 5 000 aujourd’hui.

De nom­breux points de désac­cords avec la municipalité

L’assemblée géné­rale du 7 décembre n’a pas uni­que­ment été l’oc­ca­sion d’un chan­ge­ment de nom. Les habi­tants du quar­tiers en ont pro­fité pour mani­fes­ter leur mécon­ten­te­ment sur cer­tains points face à plu­sieurs élus de la Ville. Des désac­cords concer­nant notam­ment le quar­tier Cambridge, la pas­se­relle vers l’Esplanade et le parc Tarze.

Secteur en pleine construction, le quartier Cambridge est le théâtre d'incessants travaux depuis 2016. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Secteur en pleine construc­tion, le quar­tier Cambridge est le théâtre d’in­ces­sants tra­vaux depuis 2016. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Dans le sec­teur Cambridge, les habi­tants se déso­lent des chan­tiers quo­ti­diens qui consti­tuent leur cadre de vie. La construc­tion de ce pro­jet urbain est cepen­dant pla­ni­fié jus­qu’à 2034. Pas moins de 900 loge­ments, 2 300 m2 de com­merces, une crèche, un parc… Une vision à long terme défen­due par la Ville mais dif­fi­cile à entendre pour des rive­rains ins­tal­lés depuis par­fois deux ans.

Les habi­tants de la pres­qu’île nour­rissent éga­le­ment de fortes attentes concer­nant la construc­tion d’une pas­se­relle vers la rive droite de l’Isère. « À ce jour, les habi­tants de la rive gauche sont les oubliés du tram E », écrivent-ils dans un com­mu­ni­qué publié à la suite de leur assem­blée géné­rale. Et ceux-ci de deman­der l’ins­crip­tion du pro­jet au pro­gramme plu­ri­an­nuel d’in­ves­tis­se­ment (PPI) de la Métro.

Tarze, le parc de la discorde

C’est le parc Tarze qui cris­tal­lise le plus les ten­sions depuis que les habi­tants ont appris que la société d’économie mixte (Sem) Innovia convoi­tait l’es­pace vert pour des pro­jets immo­bi­liers. Une requa­li­fi­ca­tion d’un ter­rain en friche pol­lué selon la mai­rie, quand l’u­nion de quar­tier Grenoble-Confluence y voit la dis­pa­ri­tion d’un parc uti­lisé et apprécié.

Les habitants du quartier craignent que le parc Tarze disparaisse au profit d'un projet immobilier. DR

Les habi­tants du quar­tier craignent que le parc Tarze dis­pa­raisse au pro­fit d’un pro­jet immo­bi­lier. DR

Le col­lec­tif demande ainsi que le parc soit « dépol­lué et rendu aux habi­tants ».

Malgré les sujets de désac­cords nom­breux, le pré­sident de l’u­nion de quar­tier Julien Minet a bon espoir : « On a donné un signe d’ou­ver­ture à la muni­ci­pa­lité sans se mettre dans une posi­tion de blocage.

Nous avons appuyé là où ça fait mal pour pou­voir avan­cer. » Le col­lec­tif attend main­te­nant des réponses de la muni­ci­pa­lité. Et les espèrent dans son sens. Sollicitée par Place Gre’net, la Ville n’a­vait pas répondu au moment de la publi­ca­tion de cet article.

Jules Peyron

JP

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Joan Miró, Bleu II, 4 mars 1961 © Succession Miró / ADAGP, Paris 2024 © Collection Centre Pompidou, Musée national d’art moderne - Crédit photo : Centre Pompidou, MNAM-CCI/Audrey Laurans/Dist. RMN-GP
“Miró, un bra­sier de signes” : 130 chefs‑d’œuvre du peintre cata­lan, dont le trip­tyque des Bleu, expo­sés au musée de Grenoble

FOCUS - L'artiste catalan Joan Miró est à l’honneur au musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024 avec une grande exposition temporaire Lire plus

Le PCF André Chassaigne et le RN Jordan Bardella s'invitent à la Foire de printemps de Beaucroissant 2024
Beaucroissant : Marc Fesneau, le PCF André Chassaigne et le RN Jordan Bardella s’in­vitent à la Foire de prin­temps 2024

FLASH INFO - La Foire de printemps de Beaucroissant est de retour pour sa 53e édition, les samedi 20 et dimanche 21 avril 2024. Version Lire plus

M’Hamed Benharouga, Nathalie Levrat, Michel Vendra et Antoine Aufragne (Just). © Florent Mathieu - Place Gre'net
La Ville de Sassenage s’al­lie à Just pour mettre en place une mutuelle communale

FOCUS - La Ville de Sassenage a signé une convention avec la mutuelle Just pour la mise en place d'une mutuelle communale, afin de permettre Lire plus

Grenoble en sixième position des villes "où il fait bon vivre avec son chien", selon 30 millions d'amis
Grenoble, sixième ville « où il fait bon vivre avec son chien », selon 30 mil­lions d’amis

FLASH INFO - La Ville de Grenoble arrive 6e parmi les villes de plus de 100 000 habitants "où il fait bon vivre avec son chien". Créé Lire plus

La Métropole alerte sur les risques du protoxyde d'azote, de plus en plus populaire chez les jeunes
La Métropole alerte sur les risques du pro­toxyde d’a­zote, de plus en plus popu­laire chez les jeunes

FLASH INFO - Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, et Pierre Bejjaji, conseiller métropolitain délégué à la Prévention spécialisée, se sont rendus au Lire plus

Le Smmag inaugure le lancement du service M Vélo + sur le Pays Voironnais avec une première agence à Voiron
Le Smmag lance le ser­vice M Vélo + sur le Pays voi­ron­nais avec une pre­mière agence à Voiron

FLASH INFO - Une cérémonie en grandes pompes a été organisée à Voiron pour inaugurer le déploiement du service M Vélo + sur le Pays Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !