Des tramways toute la nuit de la Saint-Sylvestre : une première dans l’agglomération grenobloise

sep article

EN BREF – Le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) de l’agglomération grenobloise prévoit de faire circuler des tramways durant toute la nuit du 31 décembre. L’autorité de transports endosse ainsi un rôle de « capitaine de soirée » en permettant aux fêtards de ne pas prendre le volant.

 

 

Le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) a annoncé la circulation des tramways toute la nuit du 31 décembre 2018 sur l'ensemble de son réseau. Philippe Chervy, directeur général de la Semitag et Yann Mongaburu, président du SMTC. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Philippe Chervy, direc­teur géné­ral de la Sémitag, et Yann Mongaburu, pré­sident du SMTC. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Depuis quelques semaines nous avons ren­forcé à la fois l’offre de trans­ports et la dyna­mique dans l’ac­cès au cœur de la Métropole, explique Yann Mongaburu, pré­sident du SMTC. Mais cette fois-ci nous allons encore un peu plus loin. » L’autorité de trans­ports s’ap­prête en effet à réser­ver aux métro­po­li­tains « une pre­mière expé­ri­men­ta­tion sur son réseau » en pleine période de fêtes.

 

Quid de ce « cadeau », comme le qua­li­fie Yann Mongaburu ? Ni plus ni moins que la cir­cu­la­tion excep­tion­nelle de tram­ways sur l’en­semble des lignes de l’ag­glo­mé­ra­tion. Et ce durant toute la nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre.

 

 

Un tramway toutes les heures entre 1 heure et 5 h 30

 

« C’est la pre­mière fois que nous tes­tons cette mesure qui per­met­tra aux usa­gers de mieux s’or­ga­ni­ser [en uti­li­sant] le tram­way pour ren­trer chez eux », sou­ligne le pré­sident du SMTC. Un tram­way cir­cu­lera ainsi toutes les heures entre 1 heure du matin et 5 h 30 sur les dif­fé­rentes lignes. Quant aux cor­res­pon­dances entre les lignes A et C, elles seront assu­rées à la sta­tion Chavant.

 

L'affiche qui sera placardée dans les arrêts de tramway et 300 faces de véhicules. © SMTC

L’affiche qui sera pla­car­dée dans les arrêts de tram­way et 300 faces de véhi­cules. © SMTC

Sur la par­tie cen­trale du réseau, un tram­way cir­cu­lera en outre toutes les demi-heures, notam­ment entre les sta­tions Gares et Hubert Dubedout – Maison du tou­risme.

 

Histoire que les usa­gers soient au cou­rant de ces horaires excep­tion­nels, une affiche sera pla­car­dée dans tous les arrêts de tram­ways, ainsi que sur plus de 300 faces de véhi­cules. Sans oublier, bien sûr, le site web de la Tag et l’en­voi d’une news­let­ter.

 

 

La Tag « capitaine de soirée »

 

« Par défi­ni­tion, [le Réveillon] est une soi­rée de fête qui peut être quelque peu alcoo­li­sée », sou­ligne Philippe Chervy, direc­teur géné­ral de la Société d’é­co­no­mie mixte des trans­ports de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise (Sémitag).

 

La Tag et le SMTC assurent donc en quelque sorte un rôle de « capi­taines de soi­rée ». « Avec cette offre, nous pou­vons évi­ter à cer­tains de reprendre le volant. C’est aussi un élé­ment de sécu­rité des per­sonnes qui nous semble impor­tant », enchaîne Yann Mongaburu.

 

Le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) a annoncé la circulation des tramways toute la nuit du 31 décembre 2018 sur l'ensemble de son réseau.© Joël Kermabon - Place Gre'net

Contrôleurs de la Sémitag. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Une soi­rée de réjouis­sances durant laquelle peut éga­le­ment se poser le pro­blème de la sécu­rité dans les rames. « Nous avons eu des réunions avec la police pour que cette offre de trans­ports soit prise en compte. De notre côté, nous avons prévu la pré­sence de contrô­leurs toute la nuit. Non pas pour le contrôle stricto sensu, mais plu­tôt pour l’en­ca­dre­ment », pré­cise le direc­teur géné­ral.

 

« Il ne faut jamais oublier que quand un réseau cir­cule, des hommes et des femmes font le choix d’être au ser­vice du public dans un moment où cha­cun fait la fête, rap­pelle Yann Mongaburu. Il faut y pen­ser et les remer­cier pour cette pre­mière fois où ils vont exer­cer leur métier toute la nuit. »

 

Joël Kermabon

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3218 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. on aime­rait un bilan, une fois l’ef­fet  » com » passé , est ce que cela vous ( Place Gre”) parait pos­sible ? je suis perso prête à recon­naître que je me four­voie, en le déni­grant, si le ser­vice a rem­pli sa mis­sion auprès d’une nombre impor­tant de gre­no­blois … juste, il me semble aussi que l’on ne prend par­fois pas la mesure de ce qu’est Grenoble et sa  » métro­pole » de moins de 450 000 âmes …

    sep article
  2. Et Sa Haute Bienveillance compte sans doute que le petit peuple lui en soit recon­nais­sant ? com­ment, diantre, en effet, ne pas céder devant tant de lar­gesse ; et voilà qu’en un coup un seul les petits mar­quis de l’a­ca­bit de cet élu révèlent ce qu’est pour eux le ser­vice public : le fait du Prince ( un cadeau dit-il ! ), sur des heures sup ( défis­ca­li­sées sans doute), l’ex­cep­tion plu­tôt que la règle , là où l’in­te­rêt géné­ral exi­ge­rait conti­nuité … et gra­tuité !!! … il nous a été donné de consta­ter en cette fin d’an­née le désar­roi des contrô­leurs, débor­dés par des opé­ra­tions de com : quand les bus sont gra­tuits pour ser­vir les com­mer­çants, mais pas les trams, les tickets SMS mais pas les autres. C’est en bra­dant de la sorte l’i­dée même du ser­vice public qu’on en creuse la tombe.

    sep article
  3. Ping : [Place Gre’Net] Des tramways toute la nuit de la Saint-Sylvestre : une première dans l’agglomération grenobloise – Rassemblement Citoyen Solidaire Ecologiste (RCSE) à Grenoble-Alpes Métropole

  4. Et donc d’é­normes pro­blèmes de sécu­rité

    sep article