Fêtes de Noël à Grenoble : spectacles animations et mesures “exceptionnelles” pour redynamiser le centre-ville

sep article

Notre indépendance c

FOCUS – Pour les fêtes de Noël 2018, la Fédération des unions commerciales de Grenoble « Label Ville » propose des activités « exceptionnelles ». Les Grenoblois vont pouvoir assister à des spectacles « vivants et lumineux » et participer à de nombreuses animations pour petits et grands. Soutenu par la Ville de Grenoble, la Métropole et la SMTC, ce plan d’action vise à créer une ambiance « festive et féerique » pour les fêtes. Mais aussi à redynamiser les commerces du centre-ville qui souffriraient d’une baisse de fréquentation.

 

 

« L’ambition des col­lec­ti­vi­tés est de faire battre plus fort le cœur de la ville », assure le conseiller muni­ci­pal Yann Mongaburu. Pour ce faire, la Fédération des unions com­mer­ciales de Grenoble Label Ville pro­pose un panel de mesures et d’a­ni­ma­tions « excep­tion­nelles » pour les fêtes de Noël 2018. Soutenu par la Ville de Grenoble, la Métropole et la SMTC, ce pro­jet ambi­tieux a deux objec­tifs : créer une ambiance fes­tive et fée­rique et sou­te­nir les com­mer­çants. 

 

Pour les fêtes 2018, des animations et mesures "exceptionnelles" sont prévues à Grenoble. Elles visent aussi à redynamiser les commerces du centre-ville.Place Victor Hugo, décembre 2017

Le mar­ché de Noël ouvrira ses portes le 28 novembre. Cette année, il sera pro­longé jus­qu’au 30 décembre. ©LD

Le centre-ville de Grenoble sera d’a­bord embelli pen­dant les fêtes, avec davan­tage d’illu­mi­na­tions, de déco­ra­tions et douze « sapins géants ». Quant au mar­ché de Noël, il ouvrira ses portes le mer­credi 28 novembre et sera pro­longé cette année jus­qu’au 30 décembre pour les mar­chés Victor-Hugo et place Grenette.

 

À noter, des nou­veau­tés et ani­ma­tions s’in­vitent dans les petites mai­sons de bois : soi­rées dan­santes à thèmes, spec­tacles, batu­cada, contes, déam­bu­la­tion et accueil de nou­veaux arti­sans. Le mar­ché de Noël de l’é­co­no­mie sociale et soli­daire se réins­talle aussi au square Docteur Martin. Avec des concerts rock, punk, rap, funk, dub, musiques élec­tro­niques… Il y en aura pour tous les goûts.

 

 

Spectacles vivants et jeux de lumières

 

Inédit cette année, la place Saint-André s’illuminera avec des ins­tal­la­tions lumi­neuses éphé­mères. Le public pourra par ailleurs assis­ter au spec­tacle Dans ma Bulle du col­lec­tif Fées d’Hiver, les 7 et 8 décembre. Le concept ? L’ombre des dan­seurs est cap­tée puis pro­je­tée sur la façade, entou­rée d’une “bulle géante”…

 

Dans le cadre de la Fête des Lumières, le spec­tacle par­ti­ci­pa­tif Happening Lumière réunira une tren­taine de per­sonnes le 13 décembre. Objectif ? Illuminer les façades grâce à des pro­jec­teurs, torches et boules à facettes, selon les indi­ca­tions des ani­ma­teurs de Radiance 35.

 

Le bal inter­ac­tif « Fenêtre sur cour » du col­lec­tif Fées d’Hiver aura lieu le 21 et 22 décembre, place Saint-André à Grenoble. © Labo des Fées d’Hiver

 

Enfin, un bal inter­ac­tif avec DJ Fenêtre sur cour aura lieu les 21 et 22 décembre. Les dan­seurs seront “cap­tés” dans un “sas” et les pro­jec­tions seront « démul­ti­pliées dans une mosaïque » sur les façades.

 

 

Des animations dans six quartiers grenoblois

 

Pour les fêtes de fin d’an­née, la Ville de Grenoble a aussi décidé d’in­ves­tir et d’a­ni­mer six quar­tiers gre­no­blois. Le “vil­lage Championnet” célé­brera ainsi la Saint-Nicolas, le 6 décembre. À bord d’un petit train, Saint-Nicolas défi­lera et pren­dra des pho­tos avec les enfants. Et les par­ti­ci­pants pour­ront gagner des lots, grâce à un bul­le­tin de par­ti­ci­pa­tion dis­po­nible chez les com­mer­çants du quar­tier.

 

Dans le cadre d’une opé­ra­tion inti­tu­lée « Mettons l’Isère dans nos assiettes », les Halles Sainte-Claire accueille­ront des res­tau­ra­teurs et chefs cui­si­niers, le 15 décembre. © Anaïs Mariotti – placegrenet.fr

Le Père Noël sera éga­le­ment pré­sent dans le quar­tier Alsace-Lorraine, les 15, 19, 22, 23 et 24 novembre. L’occasion pour les enfants de lui remettre leur liste de sou­haits. Il cir­cu­lera aussi à bord d’un petit train dans les quar­tiers Étoile Centre-Ville, les 19, 22 et 23 décembre.

 

Une « déam­bu­la­tion fée­rique », réa­li­sée par des femmes en échasses « vêtues de blanc et par­se­mées de lumière », est pré­vue dans le quar­tier Berriat-Thiers-Jaurès, le 15 décembre. Le mar­ché des Halles Sainte-Claire s’agrandira le même jour dans le cadre d’une opé­ra­tion inti­tu­lée « Mettons l’Isère dans nos assiettes ». Des res­tau­ra­teurs et chefs cui­si­niers pré­pa­re­ront des spé­cia­li­tés sur place.

 

 

Objectif : redynamiser le centre-ville et soutenir les commerçants

 

Une poli­tique qui s’inscrit dans un plan d’action plus large visant à redy­na­mi­ser le centre his­to­rique de Grenoble. Et pour cause, ce der­nier subi­rait une forte baisse de fré­quen­ta­tion met­tant notam­ment à mal le com­merce de proxi­mité. De manière géné­rale, « le com­merce souffre au niveau natio­nal. Les modes de consom­ma­tion changent et le pou­voir d’achat baisse éga­le­ment », constate Guy Jullien, vice-pré­sident de la Métropole, délé­gué à l’ar­ti­sa­nat, au com­merce et aux PME.

 

Des élus ont pré­senté le plan d’ac­tion « le centre ville s’offre à vous », le 23 novembre. Objectif ? Redynamiser le centre-ville pour les fêtes de Noël © Anaïs Mariotti – placegrenet.fr

Toutefois, une par­tie des Grenoblois pointent aussi du doigt les poli­tiques de réamé­na­ge­ment urbain. Dans le cadre du pro­jet Cœurs de Ville, cœurs de Métropole, la pié­ton­ni­sa­tion du centre-ville et le ban­nis­se­ment des voi­tures ont en effet sus­cité beau­coup de mécon­ten­te­ment chez cer­tains com­mer­çants.

 

« Depuis que les accès sont cou­pés, c’est un désastre pour nous », témoigne le res­pon­sable du maga­sin Raymond Christian, situé place Grenette. Une baisse de la fré­quen­ta­tion en 2018 dont se plaint le maga­sin Casa, situé dans la gale­rie carré des clercs : « Selon nos clients, c’est la galère pour accé­der au centre-ville », assure la res­pon­sable.

 

Conséquemment, la concur­rence des centres com­mer­ciaux inquiète aussi les com­mer­çants. « Les clients disent qu’ils pré­fèrent aller à Grand’Place pour faire leurs achats car c’est gra­tuit et plus facile pour se garer », rap­porte la res­pon­sable du maga­sin Eram, situé place Grenette. 

 

« Le centre-ville n’avait pas été trans­formé depuis Hubert Dubedout. Ces trans­for­ma­tions majeures génèrent néces­sai­re­ment des inquié­tudes », consent Éric Piolle. Dans ce contexte, l’exécutif local a redou­blé d’ef­forts pour sou­te­nir le com­merce à l’ap­proche des fêtes. Et les élus res­tent opti­mistes et confiants. « Nous comp­tons prendre des mesures pour redon­ner le moral aux com­mer­çants et pour redy­na­mi­ser les com­merces en dif­fi­culté », assurent-ils.

 

Anaïs Mariotti

 

 

Transports et stationnements partiellement gratuits pendant les fêtes

 

Du 3 décembre jusqu’au 11 jan­vier, le sta­tion­ne­ment en voi­rie sera gra­tuit tous les soirs entre 17 et 19 heures sur le ter­ri­toire de la com­mune. Objectif ? Permettre aux Isérois de se bala­der, de faire leurs achats et de pro­fi­ter de la « magie de Noël » à Grenoble.

 

La descente de personnes du tramway, à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Les trams et bus du réseau SMTC seront entiè­re­ment gra­tuits, le samedi 15 décembre. © Léa Raymond – placegrenet.fr

Autre mesure phare : les trams et bus du réseau SMTC seront entiè­re­ment gra­tuits le samedi 15 décembre.

 

Des « tarifs excep­tion­nels » seront aussi mis en place les samedi 1er, 8 et 22 décembre. Les voya­geurs pour­ront alors envoyer un code par SMS* pour obte­nir un ticket de trans­port valable toute la jour­née (au lieu d’une heure), au prix de 2,10 euros.

 

Enfin, le SMTC accen­tuera la cadence du réseau de trans­ports, les deux week-ends avant Noël. La muni­ci­pa­lité rap­pelle éga­le­ment que les dix-neuf par­kings relais du réseau SMTC sont gra­tuits pour toute per­sonne pos­sé­dant un titre de trans­port valide.

 

* Les voya­geurs pour­ront envoyer le code 1H au 93123 pour obte­nir un ticket valable toute la jour­née, au tarif 2,10 euros.

 

 

commentez lire les commentaires
7784 visites | 15 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 15
  1. Ping : [Place Gre’Net] Des tramways toute la nuit de la Saint-Sylvestre : une première dans l’agglomération grenobloise – Rassemblement Citoyen Solidaire Ecologiste (RCSE) à Grenoble-Alpes Métropole

  2. 20 mil­lions.… c’est une belle « sub­ven­tions » aux artistes, arti­sans (…) locaux.
    Comme quoi la mai­rie et l’ag­glo savent injec­ter

    sep article
    • Bonjour Lasavanne,
      Les fêtes n’ont pas coûté cette somme à la ville. Il y a eu une confu­sion dans la com­pré­hen­sion du dis­cours lors de la confé­rence de presse. Je suis sin­cè­re­ment déso­lée pour cette erreur, qui a été immé­dia­te­ment rec­ti­fiée. Bien à vous, AM.

      sep article
      • Merci pour la cor­rec­tion.
        Bon, espé­rons quand même que les artistes et arti­sans locaux béné­fi­cient de ce « coup de pouce »

        sep article
  3. Tiens, nos édiles sentent le vent du bou­let, en cette fin 2018..
    Un peu de câli­no­thé­ra­pie s’im­pose d’ur­gence, visi­ble­ment..
    Bon, à 20 mil­lions d’eu­ros, cela fait quand même cher le câlin, mais quand on aime…
    « Amicus cer­tus in re incerta cer­ni­tur »

    sep article
    • Bonjour Petrus,
      Les fêtes n’ont pas coûté cette somme à la ville. Il y a eu une confu­sion dans la com­pré­hen­sion du dis­cours lors de la confé­rence de presse. Je suis sin­cè­re­ment déso­lée pour cette erreur, qui a été immé­dia­te­ment rec­ti­fiée. Bien à vous, AM.

      sep article
      • Merci de cette pré­ci­sion ; effec­ti­ve­ment ‚cela parais­sait beau­coup par ces temps dif­fi­ciles…
        Avez vous un chiffre rec­ti­fié ?
        S’il est en effet néces­saire (re)dynamiser le centre ville, on peut s’in­ter­ro­ger sur la per­ti­nence de le faire sur cette opé­ra­tion ponc­tuelle. Les fêtes de fin d’an­née sont de même une célé­bra­tion de la consom­ma­tion effré­née et sans rete­nue (pas pour tous, malheureusement).Pas vrai­ment éco­lo­giste, tout cela…
        Mais il en faut sans doute pour tout le monde et si cela est néces­saire pour faire bais­ser un peu l’hystérie anti Piolle et pou­voir avan­cer sur le deve­nir du centre ville.… Parce que s’il s’a­git sim­ple­ment de mettre en place chaque année une grosse sub­ven­tion dégui­sée aux com­mer­çants, cela ne va rien régler et cer­tains contri­buables vont appré­cier très moyen­ne­ment.…..
        « bis repe­tita non placent »

        sep article
  4. 20 mil­lions d’eu­ros pour sou­te­nir le com­merce qui d’a­près la muni­ci­pa­lité #Piolle #Mongaburu et la #Métropole de Grenoble, ne ren­contre aucunes dif­fi­cul­tés suite au « superbe » plan de non cir­cu­la­tion #Cvcm ???

    #Cvcm lui même dont le bud­get est de 10 mil­lions d’eu­ros ?

    #Eric Piolle doit des comptes aux contri­buables #Grenoblois 😡

    sep article
    • Bonjour Pierre Isère,
      Les fêtes n’ont pas coûté cette somme à la ville. Il y a eu une confu­sion dans la com­pré­hen­sion du dis­cours lors de la confé­rence de presse. Je suis sin­cè­re­ment déso­lée pour cette erreur, qui a été immé­dia­te­ment rec­ti­fiée. Bien à vous, AM.

      sep article
  5. Merci, a cette heure, votre article n’ap­pa­raît pas sur votre page face­book, est ce nor­mal svp ?

    sep article
  6. 20 mil­lions d’eu­ros contre 10 mil­lions pour cvcm, êtes vous cer­tains de vos chiffres ? Avez vous des détails ?

    sep article
    • AM

      27/11/2018
      11:38

      C’est bien ce qu’Eric Piolle a annoncé pen­dant la confé­rence de presse. Nous n’a­vons pas plus de pré­ci­sions.

      sep article
  7. Bonjour,

    Les ani­ma­tions du quar­tier des anti­quaires ont eu lieu le 24 novembre. Rien n’est prévu le 24 décembre.
    Cependant notre grand jeu concours, per­met­tant de gagner plus de 1500€ de cadeaux offerts par les com­mer­çants, durera jus­qu’en jan­vier.
    Rendez-vous sur notre page Facebook @quartierdesantiquaires pour plus d’in­fos.
    Bonne jour­née

    Daniel

    sep article
    • MB

      27/11/2018
      9:24

      Merci pour ce signa­le­ment, la coquille a été cor­ri­gée !
      Bonne jour­née,

      sep article