Fêtes de Noël à Grenoble : spectacles animations et mesures “exceptionnelles” pour redynamiser le centre-ville

sep article

FOCUS – Pour les fêtes de Noël 2018, la Fédération des unions commerciales de Grenoble « Label Ville » propose des activités « exceptionnelles ». Les Grenoblois vont pouvoir assister à des spectacles « vivants et lumineux » et participer à de nombreuses animations pour petits et grands. Soutenu par la Ville de Grenoble, la Métropole et la SMTC, ce plan d’action vise à créer une ambiance « festive et féerique » pour les fêtes. Mais aussi à redynamiser les commerces du centre-ville qui souffriraient d’une baisse de fréquentation.

 

 

« L’ambition des collectivités est de faire battre plus fort le cœur de la ville », assure le conseiller municipal Yann Mongaburu. Pour ce faire, la Fédération des unions commerciales de Grenoble Label Ville propose un panel de mesures et d’animations « exceptionnelles » pour les fêtes de Noël 2018. Soutenu par la Ville de Grenoble, la Métropole et la SMTC, ce projet ambitieux a deux objectifs : créer une ambiance festive et féerique et soutenir les commerçants. 

 

Pour les fêtes 2018, des animations et mesures "exceptionnelles" sont prévues à Grenoble. Elles visent aussi à redynamiser les commerces du centre-ville.Place Victor Hugo, décembre 2017

Le marché de Noël ouvrira ses portes le 28 novembre. Cette année, il sera prolongé jusqu’au 30 décembre. ©LD

Le centre-ville de Grenoble sera d’abord embelli pendant les fêtes, avec davantage d’illuminations, de décorations et douze « sapins géants ». Quant au marché de Noël, il ouvrira ses portes le mercredi 28 novembre et sera prolongé cette année jusqu’au 30 décembre pour les marchés Victor-Hugo et place Grenette.

 

À noter, des nouveautés et animations s’invitent dans les petites maisons de bois : soirées dansantes à thèmes, spectacles, batucada, contes, déambulation et accueil de nouveaux artisans. Le marché de Noël de l’économie sociale et solidaire se réinstalle aussi au square Docteur Martin. Avec des concerts rock, punk, rap, funk, dub, musiques électroniques… Il y en aura pour tous les goûts.

 

 

Spectacles vivants et jeux de lumières

 

Inédit cette année, la place Saint-André s’illuminera avec des installations lumineuses éphémères. Le public pourra par ailleurs assister au spectacle Dans ma Bulle du collectif Fées d’Hiver, les 7 et 8 décembre. Le concept ? L’ombre des danseurs est captée puis projetée sur la façade, entourée d’une “bulle géante”…

 

Dans le cadre de la Fête des Lumières, le spectacle participatif Happening Lumière réunira une trentaine de personnes le 13 décembre. Objectif ? Illuminer les façades grâce à des projecteurs, torches et boules à facettes, selon les indications des animateurs de Radiance 35.

 

Le bal interactif « Fenêtre sur cour » du collectif Fées d’Hiver aura lieu le 21 et 22 décembre, place Saint-André à Grenoble. © Labo des Fées d’Hiver

 

Enfin, un bal interactif avec DJ Fenêtre sur cour aura lieu les 21 et 22 décembre. Les danseurs seront “captés” dans un “sas” et les projections seront « démultipliées dans une mosaïque » sur les façades.

 

 

Des animations dans six quartiers grenoblois

 

Pour les fêtes de fin d’année, la Ville de Grenoble a aussi décidé d’investir et d’animer six quartiers grenoblois. Le “village Championnet” célébrera ainsi la Saint-Nicolas, le 6 décembre. À bord d’un petit train, Saint-Nicolas défilera et prendra des photos avec les enfants. Et les participants pourront gagner des lots, grâce à un bulletin de participation disponible chez les commerçants du quartier.

 

Dans le cadre d’une opération intitulée « Mettons l’Isère dans nos assiettes », les Halles Sainte-Claire accueilleront des restaurateurs et chefs cuisiniers, le 15 décembre. © Anaïs Mariotti – placegrenet.fr

Le Père Noël sera également présent dans le quartier Alsace-Lorraine, les 15, 19, 22, 23 et 24 novembre. L’occasion pour les enfants de lui remettre leur liste de souhaits. Il circulera aussi à bord d’un petit train dans les quartiers Étoile Centre-Ville, les 19, 22 et 23 décembre.

 

Une « déambulation féerique », réalisée par des femmes en échasses « vêtues de blanc et parsemées de lumière », est prévue dans le quartier Berriat-Thiers-Jaurès, le 15 décembre. Le marché des Halles Sainte-Claire s’agrandira le même jour dans le cadre d’une opération intitulée « Mettons l’Isère dans nos assiettes ». Des restaurateurs et chefs cuisiniers prépareront des spécialités sur place.

 

 

Objectif : redynamiser le centre-ville et soutenir les commerçants

 

Une politique qui s’inscrit dans un plan d’action plus large visant à redynamiser le centre historique de Grenoble. Et pour cause, ce dernier subirait une forte baisse de fréquentation mettant notamment à mal le commerce de proximité. De manière générale, « le commerce souffre au niveau national. Les modes de consommation changent et le pouvoir d’achat baisse également », constate Guy Jullien, vice-président de la Métropole, délégué à l’artisanat, au commerce et aux PME.

 

Des élus ont présenté le plan d’action « le centre ville s’offre à vous », le 23 novembre. Objectif ? Redynamiser le centre-ville pour les fêtes de Noël © Anaïs Mariotti – placegrenet.fr

Toutefois, une partie des Grenoblois pointent aussi du doigt les politiques de réaménagement urbain. Dans le cadre du projet Cœurs de Ville, cœurs de Métropole, la piétonnisation du centre-ville et le bannissement des voitures ont en effet suscité beaucoup de mécontentement chez certains commerçants.

 

« Depuis que les accès sont coupés, c’est un désastre pour nous », témoigne le responsable du magasin Raymond Christian, situé place Grenette. Une baisse de la fréquentation en 2018 dont se plaint le magasin Casa, situé dans la galerie carré des clercs : « Selon nos clients, c’est la galère pour accéder au centre-ville », assure la responsable.

 

Conséquemment, la concurrence des centres commerciaux inquiète aussi les commerçants. « Les clients disent qu’ils préfèrent aller à Grand’Place pour faire leurs achats car c’est gratuit et plus facile pour se garer », rapporte la responsable du magasin Eram, situé place Grenette. 

 

« Le centre-ville n’avait pas été transformé depuis Hubert Dubedout. Ces transformations majeures génèrent nécessairement des inquiétudes », consent Éric Piolle. Dans ce contexte, l’exécutif local a redoublé d’efforts pour soutenir le commerce à l’approche des fêtes. Et les élus restent optimistes et confiants. « Nous comptons prendre des mesures pour redonner le moral aux commerçants et pour redynamiser les commerces en difficulté », assurent-ils.

 

Anaïs Mariotti

 

 

Transports et stationnements partiellement gratuits pendant les fêtes

 

Du 3 décembre jusqu’au 11 janvier, le stationnement en voirie sera gratuit tous les soirs entre 17 et 19 heures sur le territoire de la commune. Objectif ? Permettre aux Isérois de se balader, de faire leurs achats et de profiter de la « magie de Noël » à Grenoble.

 

La descente de personnes du tramway, à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Les trams et bus du réseau SMTC seront entièrement gratuits, le samedi 15 décembre. © Léa Raymond – placegrenet.fr

Autre mesure phare : les trams et bus du réseau SMTC seront entièrement gratuits le samedi 15 décembre.

 

Des « tarifs exceptionnels » seront aussi mis en place les samedi 1er, 8 et 22 décembre. Les voyageurs pourront alors envoyer un code par SMS* pour obtenir un ticket de transport valable toute la journée (au lieu d’une heure), au prix de 2,10 euros.

 

Enfin, le SMTC accentuera la cadence du réseau de transports, les deux week-ends avant Noël. La municipalité rappelle également que les dix-neuf parkings relais du réseau SMTC sont gratuits pour toute personne possédant un titre de transport valide.

 

* Les voyageurs pourront envoyer le code 1H au 93123 pour obtenir un ticket valable toute la journée, au tarif 2,10 euros.

 

 

commentez lire les commentaires
4881 visites | 14 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 14
  1. 20 millions…. c’est une belle « subventions » aux artistes, artisans (…) locaux.
    Comme quoi la mairie et l’agglo savent injecter

    sep article
    • Bonjour Lasavanne,
      Les fêtes n’ont pas coûté cette somme à la ville. Il y a eu une confusion dans la compréhension du discours lors de la conférence de presse. Je suis sincèrement désolée pour cette erreur, qui a été immédiatement rectifiée. Bien à vous, AM.

      sep article
      • Merci pour la correction.
        Bon, espérons quand même que les artistes et artisans locaux bénéficient de ce « coup de pouce »

        sep article
  2. Tiens, nos édiles sentent le vent du boulet, en cette fin 2018..
    Un peu de câlinothérapie s’impose d’urgence, visiblement..
    Bon, à 20 millions d’euros, cela fait quand même cher le câlin, mais quand on aime…
    « Amicus certus in re incerta cernitur »

    sep article
    • Bonjour Petrus,
      Les fêtes n’ont pas coûté cette somme à la ville. Il y a eu une confusion dans la compréhension du discours lors de la conférence de presse. Je suis sincèrement désolée pour cette erreur, qui a été immédiatement rectifiée. Bien à vous, AM.

      sep article
      • Merci de cette précision; effectivement ,cela paraissait beaucoup par ces temps difficiles…
        Avez vous un chiffre rectifié ?
        S’il est en effet nécessaire (re)dynamiser le centre ville, on peut s’interroger sur la pertinence de le faire sur cette opération ponctuelle. Les fêtes de fin d’année sont de même une célébration de la consommation effrénée et sans retenue (pas pour tous, malheureusement).Pas vraiment écologiste, tout cela…
        Mais il en faut sans doute pour tout le monde et si cela est nécessaire pour faire baisser un peu l’hystérie anti Piolle et pouvoir avancer sur le devenir du centre ville…. Parce que s’il s’agit simplement de mettre en place chaque année une grosse subvention déguisée aux commerçants, cela ne va rien régler et certains contribuables vont apprécier très moyennement……
        « bis repetita non placent »

        sep article
  3. 20 millions d’euros pour soutenir le commerce qui d’après la municipalité #Piolle #Mongaburu et la #Métropole de Grenoble, ne rencontre aucunes difficultés suite au « superbe » plan de non circulation #Cvcm ???

    #Cvcm lui même dont le budget est de 10 millions d’euros?

    #Eric Piolle doit des comptes aux contribuables #Grenoblois 😡

    sep article
    • Bonjour Pierre Isère,
      Les fêtes n’ont pas coûté cette somme à la ville. Il y a eu une confusion dans la compréhension du discours lors de la conférence de presse. Je suis sincèrement désolée pour cette erreur, qui a été immédiatement rectifiée. Bien à vous, AM.

      sep article
  4. Merci, a cette heure, votre article n’apparaît pas sur votre page facebook, est ce normal svp?

    sep article
  5. 20 millions d’euros contre 10 millions pour cvcm, êtes vous certains de vos chiffres? Avez vous des détails?

    sep article
    • AM

      27/11/2018
      11:38

      C’est bien ce qu’Eric Piolle a annoncé pendant la conférence de presse. Nous n’avons pas plus de précisions.

      sep article
  6. Bonjour,

    Les animations du quartier des antiquaires ont eu lieu le 24 novembre. Rien n’est prévu le 24 décembre.
    Cependant notre grand jeu concours, permettant de gagner plus de 1500€ de cadeaux offerts par les commerçants, durera jusqu’en janvier.
    Rendez-vous sur notre page Facebook @quartierdesantiquaires pour plus d’infos.
    Bonne journée

    Daniel

    sep article
    • MB

      27/11/2018
      9:24

      Merci pour ce signalement, la coquille a été corrigée !
      Bonne journée,

      sep article